Fruits et légumes bio : plus riches en antioxydants !

Rédigé par Emma, le 22 Jul 2014, à 17 h 25 min

Une nouvelle étude va faire plaisir aux partisans du bio. On pensait que l’avantage des fruits et légumes bio est de ne pas contenir de toxiques, mais qu’ils sont identiques aux produits classiques en termes de goûts et d’avantages santé. Cette étude anglaise montre qu’au contraire, les produits bio sont également plus riches en antioxydants.

Fruits et légumes bio = plus d’antioxydants

L’importante étude internationale dont il est question est une méta-analyse qui a été pilotée par l’Université de Newcastle et publiée le 15 juillet 2014 dans la revue British Journal of  Nutrition (1). Elle visait à comparer la richesse des fruits et légumes bio et conventionnels en termes de richesse en éléments nutritifs.

Fruits et légumes bio

La conclusion des chercheurs est claire et va avoir d’importantes conséquences ; elle tient en quelques points clés :

  • Consommer des produits bio peut apporter une dose d’antioxydants qui correspond à la  consommation supplémentaire de 1 à 2 portions de fruits et légumes par jour.
  • Autrement dit, les fruits et légumes bio peut fournir un apport supplémentaire d’antioxydants, sans augmenter l’apport calorique, ce qui est bénéfique pour la santé – et pour le poids.

Surprise. Ces conclusions contredisent celles d’une précédente étude de 200 de la Food Standards Agency (FSA) anglaise, qui affirmait qu’il n’y a pas de différences significatives ou de bénéfices nutritionnels importants pour les fruits et légumes bio par rapport aux conventionnels. Mais cette étude de 2009 était bien moins exhaustive que celle qui vient de sortir.

Des concentrations accrues en antioxydants

fruits et légumes bio conclusionL’étude souligne que ces fruit et  légumes bio, ainsi que les céréales bio, offrent des taux en antioxydants de 18 % à 69 % plus forts que ceux des produits d’agriculture conventionnelle.

On ne sait pas avec certitude pourquoi les fruits et légumes produits en bio sont plus riches en antioxydants ; certains chercheurs évoquent la possibilité que, face à des agressions de parasites, et fautes de défenses chimiques artificielles, les plantes bio génèrent des molécules de défense, dont quelques-unes sont des antioxydants.

Pourquoi l’information est-elle importante ?

Quoi qu’il en en soit, c’est le bénéfice santé des antioxydants, largement démontré par de nombreuses études, qui fait l’importance de l’information. Les produits antioxydants ont en effet plusieurs vertus clés, notamment celles de protéger de certains cancers ou bien de malades cardiovasculaires ou neurodégénératives.

Tout savoir sur les antioxydants

Moins de métaux lourds dans le bio

fleche-suiteDe manière moins surprenante, l’étude confirme que les fruits et légumes bio bénéficient de concentrations en métaux lourds toxiques bien inférieures à celles des produits conventionnels.

  • Le cadmium en particulier (contenu par les fertilisants à base d’engrais phosphaté), a été retrouvé à des concentrations près de 50 % inférieures dans les cultures biologiques que dans les cultures conventionnelles.
  • On y trouve aussi bien moins de mercure ou de plomb (qui s’accumule dans les reins ou le foie).
  • Les concentrations des produits bio en azote total sont inférieures de 10 % de 30 % pour le nitrate et de 80 % pour le nitrite.

Des moins et aussi des plus pour l’agriculture bio

fruits et légumes bioSans utilisation de pesticides chimiques de synthèse, l’agriculture bio marque donc un nouveau point décisif. Elle ne promet pas seulement des “moins” (de résidus pesticides, d’engrais, etc.) mais aussi des ” plus”, avec plus d’anti-oxydants.

Carlo Leifert, pilote de l’étude, jubile : « Nous avons montré sans l’ombre d’un doute qu’il existe des différences de compositions entre les cultures biologiques et conventionnelles, mais, il y a maintenant un besoin urgent de réaliser des études diététiques spécialement conçues pour identifier et quantifier les impacts sur la santé d’une transition à une alimentation biologique. »

*

Je veux témoigner

(1) La méta-analyse, financée dans le cadre du projet européen Quality Low Input Food, fait la synthèse des les résultats de diverses études scientifiques sur les différences de composition entre les cultures biologiques et conventionnelles. Pilotée par Carlo Leifert, professeur d’agriculture écologique à l’Université de Newcastle, elle est la plus exhaustive jamais réalisée sur le sujet.

Le DHA ou les vertus de l'oméga-3 au quotidien
Tout savoir sur le DHA

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Découvrez tous mes conseils nutrition et diététique pour une alimentation plus saine au quotidien

11 commentaires Donnez votre avis
  1. Aujourd’hui, pour pouvoir être en bonne santé, manger bio, cela mérite de se sacrifier…
    surtout Quand on compare le développement de la culture industrielle d’hier à aujourd’hui.
    Manger bio mérite de se sacrifier car effectivement réduire la quantité d’aliments permet de bénéficier davantage des vertus nutritives des aliments.
    Quand on fait une comparaison entre un aliment issu de l’agriculture biologique et un aliment de issu de l’agriculture industrielle ou traditionnelle, on peut constater que Il y a tellement plus de vitamines, de minéraux, d’acides aminés, et d’oligoéléments dans celui qui est cultivé biologiquement , et qu’il y a plus de conservateurs, d’additifs dans celui issu de l’agriculture traditionnelle.
    Les viands issues de l’agriculture industrielle contiennent beaucoup d’hormones,notamment des hormones de croissance ainsi que beaucoup d’antibiotiques !

  2. Bio : décryptage d’un lobby marketing
    Sans doute bien moins puissant que l’anti-Bio mais très bien soutenu par la pensée BCBG d’un milieu se contentant d’A priori et de preuves légères et défendant dans la foulée l’homéopathie : une hérésie !!
    Et on en est à une autre hérésie (même fondements) : Biodynamique qui fait une percée en viticulture!
    bio-dynamie.org/a-faire-au-jardin/

    alerte-environnement.fr/2011/12/20/bio-decryptage-d%E2%80%99un-lobby-marketing/
    agriculture-environnement.fr/actualites,12/agriculture-bio-reseaux-et-lobbying,880.html

  3. La censure qui règne sur ce site en démontre le fanatisme

    Le BIO bon pour la santé ?
    Manger bio a-t-il réellement un effet bénéfique à long terme sur la santé? Une vaste étude sur plusieurs années concernant 100.000 personnes au moins, dont la moitié adepte du bio, lancée mardi, va tenter de répondre à la question.
    Cette nouvelle étude appelée “BioNutriNet”
    rtl.be/pourelle/article/le-bio-bon-pour-la-sante-lancement-d-une-etude-a-long-terme-273921.htm
    Bizarrement, on n’attend pas les résultats de cette étude fiable et nous en donne une autre en pâture et en incluant plus de tests : ne serait-ce pas ceux qui avaient été écartés car non fiables ???
    iewonline.be/spip.php?article6637

    Plus d’antioxydant, c’est vraiment meilleur?

    J’aimerais d’abord préciser un point. On entend souvent dire que les antioxydants sont bons pour la santé et qu’ils jouent plusieurs rôles dans le corps. Peut-être, mais très rares sont les études qui ont réussi à le prouver. Presque chaque fois où des chercheurs isolent certains antioxydants sous forme de suppléments, ils ne trouvent aucun bienfait à la prise de l’antioxydant ou même pire, y trouvent des effets secondaires. Donc, consommer des aliments de base qui contiennent naturellement beaucoup d’antioxydants, comme les fruits et les légumes, aurait des bénéfices pour la santé, mais rien ne prouve que les antioxydants sont responsables de ces bienfaits.
    slate.fr/story/42399/antioxydants-sante-marche-pas
    lemedecinduquebec.org/archives/2014/5/derriere-le-mythe-des-antioxydants-en-supplements/
    ici.radio-canada.ca/nouvelles/science/2014/01/29/003-antioxydants-cancer-poumon.shtml
    Plusieurs résultats d’études de supplémentation font craindre que des anti-oxydants utilisés chez des sujets suspects d’abriter des cellules déjà initiées, et sur la voie de la cancérogénèse, puissent promouvoir ces cellules vers le stade de tumeur.
    sante-medecine.commentcamarche.net/contents/353-peut-on-prevenir-le-cancer-par-l-alimentation

    Les auteurs déclarent que les aliments cultivés de façon biologique contiennent de 28% à 69% plus de certains antioxydants et que ceci pourrait potentiellement être bénéfique pour la santé, mais que personne ne le sait vraiment car aucune étude de bonne qualité n’a trouvé de différences sur la santé des consommateurs d’aliments biologiques comparativement à ceux qui consomment plutôt des aliments cultivés et produits de façon conventionnelle. Cette étude n’y fait pas exception.
    extenso.org/blogue/les-aliments-bio-sont-ils-meilleurs-pour-la-sante-peut-etre/115/
    On fait une méta-analyse, cela calme et ne coute quasi rien…même si un tel test a ses limites !
    spc.univ-lyon1.fr/lecture-critique/metaanalyse/texte2.htm

    • Alan

      Bonjour,
      il n’y a pas de censure, la preuve. Seuls certains messages sont filtrés automatiquement mais généralement validés ensuite après une vérification sommaire.
      Ensuite, chaque article reflète l’opinion de son rédacteur. Nous avons également évoqué BioNutriNet et d’autres études contradictoires dans d’autres articles. On s’interroge plus qu’on ne dicte ici :). Merci pour les liens !

  4. bsr, chris essaie de me renvoyer l’offre de compost du quebec

  5. bsr je suis une étudiante en biologie et je cherche un thème pour ma soutenance j’éspére que vous allez m’aider a trouver un merci.

  6. Si vous achetez des fruits et légumes de saison, à vos producteurs locaux, c’est moins cher, si vous adhérez ou créé une AMAP dans votre quartier, les prix du bio seront accessibles à tous.

    J’achète mon panier fruits et légumes bio, de saison, et locaux, à 10euros les 5 kg, et les bénéficiaires des minimas sociaux peuvent accéder à ce panier pour 4 euros, sans que les producteurs empatissent, c’est possible, il faut simplement une volonté d’organiser ce mode de consommation.

  7. Et bien oui, c’est cher, mais S’il vous plait, privez-vous pour un peu de bonne chose “bio” car figurez-vous, ceux qui cultivent non bio, vous font manger ces saletés de pesticides et s’enrichissent sur votre dos.
    C’est quand effrayant de voir ces engins projeter tous ces produits.

  8. Bio c est aussi une meilleur sante et une belle peau

  9. Le bio je suis pour, à priori.

    Lorsque hier je me suis rendu en magasin bio, j’ai été très surpris par les prix. La moyennes des fruits et légumes était entre 5 et 8€ le kilo … résultat pour 3 tomates, 4 prunes et un petit melon, j’en ai eu pour 7 euros. Le bio c’est bon mais chèrement payé (d’autant plus qu’au test à l’aveugle il n’y avait de de différences). Magasin Biocoop à Paris.

  10. plus d’anti oxydants mais pas seulement! plus de vitamînes, plus d’oligoéléments
    En mangeant bio on réduit les quantités d’aliments tout en augmentant les qualités nutritives

Moi aussi je donne mon avis