Consommation : vers la fin des magasins bio traditionnels ?

Rédigé par Eva Souto, le 19 Sep 2013, à 16 h 45 min

La démocratisation des rayons bio ou de produits verts est évidente dans la grande distribution : plus un hypermarché sans son rayon BIO. Les linéaires fleurissent de produits naturels de terroir, sans gluten ou encore de produits écologiques. Les circuits de distribution traditionnels, les “magasins bio” et autres Biocoop souffrent-ils de cette nouvelle concurrence ? Ou bien profitent-ils de l’engouement général ?

Distribution – A qui profite le bio ?

magasin-bio-carrefour-fruits-legumesCarrefour, AuchanLeclerc, Monoprix etc. : ils sont nombreux à s’inscrire sur le créneau du bio. Double avantage pour eux : la vente de ces produits est plus rentable (nb. La marge sur ces produits grimperait jusqu’à 35-40 % contre 25-30 % sur des produits non bio) et elle est plus valorisante pour leur image.

Chacun s’attèle donc à mettre en évidence des produits issus de l’agriculture biologique : tête de gondole, rayons élargis et spécialisés ou encore développement de leurs propres produits et marque bio. Et tout cela, à grand renfort de marketing.

Face à eux, des enseignes spécialisées dans la vente de produits bio, telles que Biocoop, la Vie Claire ou encore Naturalia du groupe Monoprix. Ces dernières se partagent le marché  avec la grande distribution : 49 % des ventes du marché de produits bio sont réalisés par les grandes surfaces alimentaires (GSA) et 25 % par la distribution spécialisée Bio en réseau (source : Agence Bio 2011).

agriculture-biologique-300x53.jpgLoin de souffrir de cette nouvelle concurrence, les enseignes de distribution traditionnelles ou les « magasins bio » profitent de l’aubaine : à l’heure où les consommateurs souhaitent avoir une traçabilité des produits qu’ils consomment, ces enseignes se placent comme la réponse idéale. Et le nombre de consommateurs ne fait que croître, faisant du marché bio un marché en expansion.

Les spécialisés des grands distributeurs

 Il faut noter que certains grands distributeurs ont une démarche intermédiaire : ils créent des entités spécialisées (en plus des rayons bio dans l’enseigne générale) :

C’est le cas d’Auchan qui a créé Mieux Vivre, une boutique de produits “verts” (qui est d’ailleurs partenaire de consoGlobe),  ou de Carrefour qui teste des magasins spécialisés, des sortes de Biocoop à la mode Carrefour : Le nouveau magasin Bio de Carrefour.

En 2011, Auchan avait ouvert Auchan City, destiné à vendre du bio en magasin de proximité. Le 15 mai 2012, Auchan  a inauguré un magasin 100 % bio, Coeur de Nature à Brétigny (91), sur une surface de 1000 m² avec une offre complète de produits issus de l’agriculture biologique ou éco-labellisés alimentaire et non-alimentaire.  Leclerc pour l’instant est en retard mais a l’air offensif avec son site comparateur de produits bio. (Auchan lance des produits respectueux de l’environnement).

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Eva est passionnée d’écriture. Elle est sensible aux sujets de société, et en particulier, à ceux qui touchent au développement durable, au commerce...

20 commentaires Donnez votre avis
  1. “des sortes de Biocoop à la mode Carrefour”.
    Est-ce que vous voulez dire que ces magasins sont sociétaires de Carrefour, que les salariés de ces mêmes magasins peuvent aussi devenir sociétaire du réseau (qui devient alors une grande coopérative), que leur cahier des charges va plus loin que le cahier des charges bio européen, qu’ils refusent le transport par avion, que le premier objectif est le développement de l’agriculture biologique, etc. ?
    Non ?
    Alors évitez peut-être de mêler Biocoop à cela…

    PS : j’arrive 4 ans après, mais je me dis que des gens peuvent tomber sur cet article et ses commentaires (comme moi à l’instant).

  2. Vous y croyez vraiment au Bio Votre voisin traite avec des pesticides automatiquement vous en recevez de par la pluie et automatiquement par la terre
    Produits au naturel vous mettait du compost

  3. J’achète depuis peu mes produits alimentaires ailleurs qu’en grande surface, essentiellement à La Ruche qui dit Oui et en Biocoop où j’ai effectivement remarqué qu’on peut y trouver du bio industriel. Quand j’ai le choix, je privilégie certains labels bio. Par exemple, le label Demeter est plus exigeant que le label AB où l’on trouve du bio industriel.

  4. Le bio de la “grande distribution” est du bio “industriel”. Rien à voir avec ce que l’on peut trouver chez l’agriculteur bio du coin, qui lui aura des produits locaux, frais et de saison.
    JE boycotte systématiquement le rayon bio des grandes surfaces… pour autant que j’y mette les pieds…..

  5. Le bio de grande surface c’est du sous bio. Je reste fidèle au magasin bio traditionnel … hors de question que j”aille vers des enseignes qui ne savent pas ce qu’est la bio … c’est une mentalité, une éthique, eux leur seule éthique c’est le fric !

    • tu trouves les mêmes fournisseurs en magasins spécialisés qu’en gms, c’est les mêmes marques ou vendues sous d’autres marques: Lea Nature, Distriborg, Bonne terre en magasins spécialisés et Bjorg en gms,Nutrition et Santé, Triballat, avec Sojade en magasins bio et sojasun et vrai en gms, babybio,etc.

  6. J’évite autant que possible d’aller dans les GSM depuis que j’ai de nouveau un emploi et privilégier ma biocoop (qui a de plus l’avantage d’être à côté de mon travail, aubaine pour qqn n’ayant ni permis ni voiture), où j’achète au moins 80% de l’alimentation du ménage (par exemple la viande reste malheureusement trop chère et monsieur en consomme toujours un peu).
    J’évite aussi le bio de GSM car il est principalement produit en UE et hors UE, en exploitant les agriculteurs ; alors que les biocoop (les enseignes comme la Vie Claire, aussi, mais je trouve que les biocoop c’est vraiment net) font l’effort de faire le plus de local et éthique possible. Sans oublier le saisonnier…
    De plus comment être vraiment sûr que le bio à 1000 km est bio dans les normes françaises, ou même qu’il l’est tout court ? Car à vouloir prendre le consommateur pour une vache à lait, les GSM n’ont jamais hésité à “tromper”, détourner les étiquettes… La preuve en mettant des produits type diététique (Gerblé, etc) à côté du Bjorg, lui-même à côté du bio !

  7. Faire ses courses sur le marché, ce n’est pas le sujet ! Mais c’est vrai que beaucoup de gens croient que les producteurs locaux font des produits sains. C’est absolument faux : les animaux nourris aux OGM, les légumes aux pesticides, ce n’est pas que dans les grosses exploitations !). Le producteur, même petit, doit être certifié Bio ! En plus, beaucoup de commerçants sur les marchés sont des revendeurs (à Paris par exemple)et non des producteurs.

    L’article omet l’angle d’attaque principal, c’est que la Bio des spécialisés, c’est autre chose que la Bio en grande surface. Allez au-delà du label sur le paquet et Lisez les étiquettes !

    En plus, Bio n’est pas forcément écolo : la GMS abuse du suremballage, des produits hors saison…

    • je suis tout à fait de l’avis de FP au sujet des producteurs locaux. Beaucoup emploient pesticides et autres produits délétères pour l’organisme, en plus ils ne savent pas les doser, car sur les paquets rien n’indique les quantités à utiliser pour de toutes petites surfaces…
      Une voisine élève des poules et vend les œufs : où achète-t-elle les graines ? à la coopérative, et celle-ci vend des graines OGM ! alors oui, les œufs sont frais, oui les poules vivent à l’aise, mais c’est tout !
      Alors acheter local je suis pour, mais sous certaines conditions, en tout cas pour moi, à l’endroit du Sud Est où je me trouve, rien n’est produit sur place…

  8. Il vaut mieux faire ses achats de lègumes et fruits sur les marchées, on trouve de très bon producteurs locaux , avec des prix plus bas que les grande surface. Il y en a marre d engraisser M leclerc ou Carrefour.
    Pour ce qui est de la viande, idem les petits bouchers du coin nous acceuillent avec le sourire, le conseil, et des bons produits locaux.

  9. Il y a une tromperie manifeste et volontaire dans les grandes surfaces, qui consiste à amalgamer dans le rayon BIO des produits diététiques qui n’ont rien de bio hormis leur prix excessif pour des avantages la plupart du temps illusoire!
    A quand une législation claire qui oblige ces grandes surfaces à ne pas abuser du manque d’attention de leurs clients ?
    Et j’ai pu vérifier ce fait dans des supermarchés Carrefour, Géant et Intermarché: tous vendent des produits diététiques sous de grands panneaux marqués BIO, c’est proprement scandaleux !
    Quant à leurs produits “bio”, ils sont la plupart du temps de provenance “UE et hors UE”
    et quand on sait comment les contrôles, très sévères en France, sont appliqués dans d’autres pays de l’UE, Roumanie par exemple, il y a de quoi s’inquiéter !
    Moi, je vais au marché pour les légumes et chez des éleveurs bio pour la viande (avec modération) ça revient bien moins cher qu’au supermarché, et la provenance est garantie !

  10. le plus sur et le moins cher:allez au marche et achetez directement chez le producteur.il y en a sur tout les marches et la vous trouverez les meilleurs produits au meilleurs prix et en plus vous avez l’acceuil,le sourire et la conversation,autrement la vraie vie.

  11. l est évident que la grande distribution prend de plus en plus sa place dans le marché du BIO, mais d’ou vient les produits pas regional et encore moins du producteur du coin alors non merci pour moi le vrai bio et un produits 100% naturel et de production 100% du terroir.il faut consomme des produits bio car c bon pour la sante prener pour exemple une infusion bio d’ou vient telle? Chez moi zenature-bio elle provient d’un producteur des cevennes 100% naturel tout comme mes cosmétiques qui sont pas plus cher que la grande distribution,et mes clients sont satisfaits a 100%. Je consomme les produits frais en faisant travailler les producteurs de ma région!IL FAUT FAIRE TRAVAILLER NOS PRODUCTEUR AVANT D4ENGRAISSER LA GRANDE DISTRIBUTION .Vener voir mes produits sur zenature-bio.com pas de probleme pour retrouver d’ou vient le produit pour la grande distribution c’est autre chose sans paler de leur marge et je suis bien placer pour en parler .

  12. Il est évident que la grande distribution prend de plus en plus sa place dans le marché du BIO. C’est bien de commercialiser des produits bio et naturels meilleurs pour la santé des consommateurs, je consomme BIO en ligne sur internet avec la possibilité d’autofinancer ma consommation personnelle avec ma boutique Lebionaturel et je consomme les produits frais en faisant travailler les producteurs de ma région!

  13. Je fais mes courses bio en majorité chez Biocoop puisque c’est l’enseigne la plus présente ici dans l’ouest. Pour le reste de mes courses c’est Leclerc et si je pouvais m’en passer je le ferai volontiers.
    Même si les grandes enseignes créent des magasins tout bio pour dégager encore plus de marge, je resterai fidèle à mon Biocoop pour leur engagement militant et parce que le bio pour moi se doit d’être indépendant d’une grande enseigne.

    • Militant Biocoop, sans blague, tu trouves des fournisseurs identiques chez eux et en gms. ils ne sont plus indépendants et font leurs achats à plus de 90% sur la centrale pour une question de remise, même système que la gms.

      C’est militant de proposer des produits avec de l’huile de palme qui à fait 9000 kms?

      Je vous invite à regarder le documenter: le business du commerce équitable.

  14. je suis fidèle à la marque Biocoop, et j’aime beaucoup celle où je me rends le plus souvent. il m’arrive cependant d’acheter du Bio à Auchan, parce que j’y trouve certains produits moins chers, notamment en épicerie et je trouve que cette chaîne de magasins fait de gros efforts en ce sens.

  15. Il serait bon de rappeler que le bio des magasins conventionnels n’a souvent rien d’éthique…

    • Et pourtant on y trouve aussi du label bio et éthique sur certains produits

  16. J’aime ma biocoop pour la qualité de l’accueil et l’engagement clair de ses gérants .Y faire la quasi-totalité de mes courses , est pour moi un acte militant.

Moi aussi je donne mon avis