Le nouveau magasin Bio de Carrefour

Le nouveau magasin Bio de Carrefour
Vous aimez ? Partagez :

Les rayons Bio des supermarchés Carrefour City et Carrefour Contact font un carton et le géant de la distribution fait le pari que cela va continuer. Et pas seulement en développant sa grâce sa gamme de 350 produits sous sa propre marque Agir : en ouvrant un premier magasin griffé BIO à Paris Carrefour se dote d’une nouvelle facette .. dans le sillage des Biocoop, Naturalia (de Monoprix) ou de Auchan.

Un magasin de quartier dédié aux produits naturels

Le nouveau magasin Carrefour Bio , à Paris, près de la gare de Lyon, au 29 boulevard Diderot, est ouvert de puis le 20 mars.

magasin-bio-carrefour-fruits-legumesDédié aux produits sains, il propose large offre de fruits et légumes, de pains, de produits frais et d’épicerie. plus de 2.000 références sur une surface de 170m². Y sont présents les grandes marques du Bio ainsi que les produits MDD de l’enseigne.

- Surface de 170 m²,
– Assortiment large de produits bio de grandes marques et de marque Carrefour, soit +  2000 références « à prix  attractifs »,
– Large amplitude horaire  : ouvert de 8h à 21h, ainsi que le dimanche matin

carrefour-bio« Nous sommes heureux d’offrir à nos clients parisiens, de plus en plus nombreux à apprécier les produits bio, un magasin agréable, durable, avec un assortiment large de produits au meilleur prix« , se réjouit le directeur du magasin, Thomas Douay.

Mais l’attrait de ce concept BIO réside aussi (surtout) dans son offre et ses services : c’est en tout cas le sentiment de Stéphanie et de Morgane :

Stéphanie magasin carrrefour bio« Moi ce qui m’a plu c’est que le magasin permet d’acheter en vrac« . Ce n’est d’ailleurs pas tout : le magasin offre des sachets en papier pour les fruits et légumes ; ce qui devrait réduire le nombre d’emballages utilisés. Les caisses proposent des sacs plastiques recyclables et des cabas en coton réutilisables.

Réagissez :
Donnez votre avis
Envoyer cet article par e-mail


27 commentaires Donnez votre avis
  1. Bonjour,

    Excellents d’avoir plein de magasins bio, mais j’aimerais qu’il y en ait un à Boulogne Billancourt et moins cher que Le magasin Robinson près de chez moi, vu mon budget et ma santé qui se dégrade.
    Continuez dans cette voix.

    B

  2. donnez moi les sous et je vous achete bio locale équitable tout ce que vous voulez lol

    • Tout dépend où on préfère mettre son argent… Moi je suis aide ménagère et je n ai pas un gros salaire mais après la maladie que j ai eu je préfère manger moins mais de qualité, on a le choix entre acheter le cancer â lidl ou autre discount ou s acheter une santé en achetant bio.. C est un choix

  3. Je regrette que les poires bio de carrefour (des carrefours city à rueil et en Noramndie donc j’imagine dans bcp d’autres magasins) proviennent d’Argentine. Et que les pommes Bio proviennent du continent Africain. On arrive encore à produire des poires et des pommes en France. En Normandie notamment …
    Allez, un petit effort les équipes des Carrefour !….

  4. Je regrette que les poires bio de carrefour (des carrefours city à rueil et en Noramndie donc j’imagine dans bcp d’autres magasins) proviennent d’Argentine. Et que les poures Bio proviennent du continent Africain. On arrive encore à produire des poires et des pommes en France. En Normandie notamment …
    Allez, un petit effort les équipes des Carrefour !….

    • j’ai écrit un peu vite, désolée. Je reprends donc : poires bio d’Argentine et pommes bio d’Afrique. Pas très développement durable tout ça …j’ai reposé en rayons donc.

  5. C’est bien beau de critiquer Carrefour Bio, mais quand je vois dans les eaux vives des fruits venir d’Argentine, ou des biscuits emballés en portions individuelles, ça me fait doucement rigoler. Pièges à bobos gogos qui croient dépenser « mieux » mais qui dépensent juste « plus ».

  6. Perso, jeune j’ai cultivé en Bio, mais avoir des produits aussi beaux que maintenant pas possible, ou alors ils subissent un tri, trés trés poussés. Et encore.

    Un sol bio, des traitements bios, des machines manuellement utilisées évitent les rejets des carburants, en plein air, poussés sous le beau soleil, qui au dessus de nous, nous donne ses bons rayons chauds et bienfaisants, ce dont je doute, car pratiquement on vois a la TV, que des produits sous serres!
    Devant la grande production de produits bio, il faut un terroir, ayant
    purgé, pendant au moins 15 ans, les pesticides chimiques!
    C’est cette trop grande quantité, qui me fait douté!

  7. Des produits BIo, aussi beaux que ceux, cultivés normalement , je n’y crois pas.

    • - Des produits BIo, aussi beaux que ceux, cultivés normalement , je n’y crois pas.-

      Anormalement cultivés, vous vouliez dire ?! Il me semble que c’est les « bio » qui sont normalement cultivés, les autres sont chimiquement cultivés !
      Et moi qui fréquente les magasins bio depuis 40 ans, je peux vous dire qu’ils peuvent être aussi beaux, pas toujours, certe.
      Quant aux importations bio, elles ne concernent qu’une infime partie des produits de consommation importés… Je suis d’accord avec le post de Thierry : « seules les conséquences sur la nature m’importent. »…. Les poires cultivées en bio en Argentine sont aussi « durable » pour l’Argentine qu’elles sont « durable » en France !

  8. greenwashing !!!

  9. bonjour , habituellement j achete les produits chez bioccop , satoriz ou la vie clair mais quand j ai pas le temps de me deplacer je vais carrefour market ou a leclerc… j ai conscience que ça n a rien a voir avec l amap ( vrais legumes bio ) ça se connait avec le gout et la forme bizarre alors qu a carrefour j ai remarquer des legumes soit disant bio ,eh bien je n y crois pas car forme trop bien faites et trop lisses comme pour les carottes et autres legumes je suis méfiante et je pense que ça vient d un autre pays ou les paysant sont mal payer car a leclerc c’est vraiment pas cher pour un produit bio et carrefour ne dit pas d ou vient ce produit donc mefiance … le mieux serai d etre abonne a amap , local … mais pas evident pour les grandes villes c’est plus facile a la campagne peut etre … mais la conscience vient de commencer c’est le principale…..

  10. Bonjour, je ne fais pas confiance à Carrefour : leur publicité se base sur le « moins cher », mais quand on va dans un carrefour marcket dans les petites villes de France, les prix ne sont plus les mêmes, voire très onéreux. Les carrefour contact aussi ne sont pas donnés. Donc, la marque Carrefour n’est pas représentative de « moins cher » comme ils l’affirment dans les mémdias.

    Leur politique est de raffler le marché. Les grandes surfaces s’attaquent aujourd’hui aux petits commerçants bio en lançant leurs nouveaux magasins bio. Je tiens à préciser qu’à Paris, il existe déjà des grandes surfaces bio, avec de la vente au détail, des sachets papier ou des sacs recyclable. Et cela depuis 30 ans. Bref, ils n’ont rien inventé… Méfiez-vous de ce géant…

    • ils sont pour faire du business, pas pour faire avancer la « cause ». Le jour ou le bio ne marche plus, il arrêterons d’en faire.

  11. Y a du bon et du moins bon dans la démocratisation du bio. Quand on voit les fruits et légumes bio dans les grandes enseignes (rien de local, beaucoup de hors saison, de sous serres chauffées, et des produits irradiés /!\), moi ça me donne pas envie d’aller chez eux. Je préfère ma petite épicerie bio qui favorise de la bio écologique, et mes 2 amap.
    Après c’est plus accessible, et plus il y a de la bio dans nos campagnes moins il y a de risque de contamination. Mais encore faut-il que ces produits bio viennent de chez nous, ce que Carrefour ne semble pas encourager.
    Dans cette démarche je vois plus une volonté de s’approprier un marché en plein boom, plus qu’une réelle conviction.
    Maintenant c’est mieux que rien, en espérant que ça ne fasse pas trop concurrence aux enseignes qui font un bio plus éthique.

  12. Carrefour et les autres grandes distributions ont le droit de vendre du bio au même titre que Biocoop ou autres. Il faut regarder de près le sort réservé aux preoducteurs et le bilan environnemental des produits (emballage, transport, pub etc.). Vers 1982-83 j’ai connu près d’Alençon un éleveur laitier bio qui vendait du lait frais à l’hypermarché situé à 1,5 km de chez lui, on ne fait pas mieux comme circuit court, et il était correctement payé. Mais je n’en connais pas beaucoup d’autres…

  13. C’est bien ce type d’initiative mais cela reste toujours circonscrit à Paris et sa région ! Le reste de la France sentirait-elle le pâté ??!! J’achète déjà les produits bio de Carrefour mais comme le dit Florence les fruits et les légumes viennent souvent de loin et c’est dommage ! Néanmoins, leurs prix conviennent mieux aux bourses modestes car acheter des pommes à plus de 4euros le kg dans un biocoop n’est pas possible pour tout le monde. Pour ce qui est des producteurs locaux rares sont ceux qui produisent sans pesticides ou autres substances nocives. Enfin comme le dit Thierry, 10 à 20% de produits bio dans son caddie c’est déjà ça de pris pour l’environnement et cela motivera les ménages modestes, qui voudraient bien mais qui ne peuvent point,à consommer bio.

    • Bonjour Falbala
      J’ai acheté des pommes bio de France ce matin chez Biocoop à 3.20 € le kg, la semaine dernière à 3.45 € chez Carrefour parceque pressé, elles étaient bio sous blister en provenance d’Italie . Combien les producteurs ont-ils été payés ?
      En pleine saison certains fruits et légumes ne sont même pas plus chers en bio qu’en conventionnel, comme des salades ou des tomates. Mais en ce moment il y a plutôt des navets, carottes, poireaux, pommes de terre 2012, salades d’hiver. Bien sûr j’évite les aubergines, courgettes, avocats, oignons roses, champignons, qui viennent de plus de 800km d’ici, même chez Biocoop (ils réduisent de plus en plus les appros de ce genre)

  14. Carrefour n’a pas inventé le bio ! On trouve depuis longtemps du vrac, des produits de grandes qualités et des sacs en papier dans nos Biocoop et autres magasins bio ! Après la disparition de nos épiceries et petits commerçants indépendants, la grande distribution s’attaque aux réseaux militants des magasins bio. Soyons vigilant, nous n’aurons bientôt plus le choix pour s’approvisionner !

  15. Si cet article est un publireportage, très bien, mais dites-le en clair. Sinon faites vraiment le tour de la question, comme le suggère Florence.

  16. bonjour
    ce qui a été dit dans les autres avis est intéressant mais il est aussi important que le bio diffuse dans la grande distribution. Pourquoi mange-t-on bio ? Pour deux raisons majeures : la santé et la protection de l’environnement. Or si on confine le bio aux magasins spécialisés traditionnels ou au petit éleveur qui vend à la ferme et qu’il faut trouver, on est sûr que le bio restera cryptique et le fait d’un petit nombre hyper-motivés mais finalement l’impact sur l’environnement quasi nul. Si à l’inverse madame « tout le monde » en faisant ses courses chez telle ou telle enseigne mets ne serait-ce que 10 ou 20% de produits bio dans son caddy (sans d’ailleurs toujours savoir pourquoi), là l’impact sur la nature sera énorme. Ce sera 10 à 20 % de surfaces agricoles sans pesticides !!! De toute façon les choses ne progressent que par petits pas. C’est pour cela que je m’oblige à prendre mes produits bio chez la grande distribution, dans une biocoop et chez un petit producteur en direct. Après que Carrefour ou Super U ne fasse ça que dans un but de ne pas perdre ses clients et ses marges, c’est le cadet de mes soucis, seules les conséquences sur la nature m’importent.

  17. Du bio irradié ..

    • OUI, je pense que les fruits comme les oranges par exemple,sont au minimum irradiées ,car depuis un petit moment déjà, elles ne pourrissent plus du tout!et leur peau exhale une odeur chimique en cuisant!

  18. Pourquoi des magasins bio, encore plus dans la grande distribution?
    Si le BIO est une évidence de santé, ce dont je suis convaincue, passons au « total bio »! c’est à dire au bio partout en tout ! C’est quoi ce clivage bio pas bio? De l’hypocrisie. Si bio c’est bon pour la santé et le reste mauvais, supprimons le mauvais et mettons le tout sur le bio.Il y a un peu moins d’un siècle, tout ét

  19. le bio de carrefour ne vient pas du commerce équitable, les fruits et légumes viennent le plus souvent d’espagne, ils ne font que surfer sur ce qui est à la mode en ce moment, ils ne veulent pas perdre leus parts de marché. consommer bio c’eqt un état d’esprit qui n’a rien à voir avec la grande distribution, c’est le contraire, acheter localement, dans des petits magasins…

  20. Je suis très méfiant des produits bios de la grande distribution, car ils font comme avec tout ce qu’ils vendent, il font baisser les prix d’achat au producteur au maximum pour gagner toujours plus, et de ceci découle un impact sur la fabrication et la culture des produits avec l’ajout d’engrais et de pesticides interdits et comme les contrôles ne sont pas fréquents……
    Le bio coute cher parce qu’il rapporte peu car le rendement n’est pas toujours au rendez-vous.
    Il vaut mieux quand on le peut, priviligier les produits locaux des petits producteurs, car ils sont plus faciles à contrôler quand on les connait et il y a moins de transport donc moins de pollution.

  21. Il serait intéressant de vérifier d’où vient le bio que vend Carrefour car dans leurs hypermarchés, en général ce bio n’est pas celui que l’on souhaite : on voit trop souvent des pommes et des poires d’Argentine en pleine saison et des oignons importés de Nouvelle-Zélande. Quel intérêt ? Bio doit aussi signifier respect des producteurs et favoriser le local pour limiter la pollution liée au transport. Je pense qu’une mise en perspective rendrait vos articles plus instructifs et plus intéressants.

Moi aussi je donne mon avis