Cet été, le barbecue sera écolo !

Rédigé par Consoglobe, le 8 Jul 2009, à 10 h 37 min

Technique de cuisson très ancienne, pratiquée par les populations ancestrales, le barbecue estival, en famille ou entre amis, demeure aujourd’hui un moment privilégié de détente et de convivialité.

Toutefois, son fonctionnement provoque la formation de gaz pas très apprécié de l’environnement…Mais pas question de renoncer à ce plaisir de l’été ! un peu de bon sens suffit à concilier régal et respect de la planète.

Les astuces pour un barbecue écolo

Quel barbecue choisir ?

barbecue au charbonL’idée première est d’éviter les barbecues fonctionnant au charbon. Selon la source d’énergie de votre secteur, les grills fonctionnant à l’électricité peuvent être une meilleure option (si votre source d’énergie est l’hydro-électricité) ou pire que les barbecues au gaz et au charbon.

Attention  : la cuisson au wok est considérée par certains spécialistes comme la plus cancérigène, de loin (avec celle au barbecue) …  En effet, la cuisson  au wok atteint des températures trop élevées (idem au barbecue). Quand un aliment est marqué par le contact de la flamme cela crée des substances nocives.

barbecue solaire

Les barbecues spécialisés pour la cuisson verticale sont une bonne alternative mais pour les mangeurs de viande à la broche car ils ne sont en principe pas prévus pour les petites pièces types grillades ou saucisses.

Mais l’idéal, évidemment, serait un four/barbecue fonctionnant à l’énergie solaire, de loin le choix le plus vert.

Les avantages de la cuisson solaire

  • Ne fait pas brûler les aliments,
  • Préserve les aliments de nutriments et de vitamines,
  • Ne consomme pas d’énergie fossile,
  • Permet également aux consommateurs de stériliser leur eau de boisson.

Barbecue écolo – que manger ?

Optez toujours pour des aliments sains, certifiés bio si possible pour réduire la masse de déchets chimiques. Préférez les viandes maigres, la volaille ou, mieux encore, le poisson (en évitant les poissons sur péchés !) : Privilégiez les maquereaux, les truites d’élevage, les sardines du Pacifique mais aussi les ombles chevalier.

Vaisselle biodégradableEvitez le boeuf et le porc, qui sont responsables d’une grande consommation de ressources en eau et en espace, à travers la production de grains et de nourritures nécessaire à leur croissance.

Pour ceux qui fuient la viande, optez pour les produits végétariens frais du jardin !

Veillez également à ne pas oublier d’accompagner votre repas avec suffisamment de légumes, de riz, de pâtes, de pommes de terre ou de pain…toujours certifiés bio !

Le plus : Utiliser des couverts biodégradables !

Si vous n’utilisez pas votre vaisselle réutilisable habituelle, éviter la vaisselle jetable en plastique et optez pour de la vaisselle jetable écologique :  couverts en bois biodégradables et assiettes et gobelets compostables à base de fibres de cannes à sucre sont désormais disponibles.

>Kit vaisselle biodégradable et compostable disponible dans la boutique consoGlobe

Que boire lors du barbecue ?

Pas de bon barbecue sans bonnes boissons rafraîchissantes ! Vous aimez le bon vin ? Pensez au vin local ou bio ! Rappelons que les produits agricoles biologiques sont cultivés sans engrais ni produit chimique.

  • Tous les opérateurs intervenants dans la production biologique sont certifiés et font l’objet de contrôles réguliers par un organisme de contrôle indépendant et agréé par le ministère de l’agriculture, comme ECOCERT.

fontaine eau gazeusePour les plus sages, les jus de fruits bio et l’eau du robinet sont toujours de bons choix…et pour ceux qui aiment les bulles, l’eau pétillante est aussi une option intéressante à condition d’éviter les marques étrangères.

La fontaine à eau gazeuse est également une bonne idée (et économique !) pour savourer les bulles, avec du concentré de fruits…ou pas :

*

Je veux témoigner

Sur le barbecue et la cuisson

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




7 commentaires Donnez votre avis
  1. Electricité, gaz, charbon de bois, même aberration. Les deux premiers certes pratiques font appel à des énergies d’origine contestable. Le charbon de bois ? savez vous qu’il faut au minimum une tonne de bois pour produire entre 150 et 300 kgs de charbon, le rendement dépendant des essences utilisées et de leur degré de dessication. Savez vous encore que dans un grand nombre de pays sous dévellopés,sa fabrication est la cause d’une déforestation anarchique souvent catastrophique. Madagascar en produit bon an mal an 400.000 tonnes étant ainsi une des causes majeure de la disparition de ses forêts avec comme conséquence l’érosion dramatique de son sol.
    M’inspirant d’un “cuiseur économe” j’ai mis au point, fabriqué et diffusé une plancha qui ne nécessite que quelques brindilles de bois ou mieux deux ou trois pommes de pin pour assurer la cuisson des aliments pour 5 ou 6 persoones.
    Si cela vous amuse allez faire un tour sur ce petit site: vulcano-plancha.fr

  2. Le plus écologique des allume-feu me semble quand même être le papier enduit d’huile alimentaire.
    Quant aux couverts biodégradables, c’est encore du jetable, donc loin d’être sans impact : et si chacun amenait et nettoyait lui-même ses bons vieux couverts !
    Et puis le bio, c’est bien mais s’il vient d’Asie ou d’Amèrique du Sud, mieux vaut peut être encore s’approvisionner chez un producteur local avec qui on peut discuter et visiter l’exploitation, et qui travaille de façon responsable…

  3. Tout fait d’accord avec “belle” c’est toujours aux petits que l’on demande de sauver la plante pendant que les puissants polluent tour de bras (Avions, voitures, hlicoptres etc …
    Un effort OUI mais de tous!!!!

    • “aux usines de faire attention où elle jettent leurs dchets, aprs on reparle de nous!”

      C’est facile de critiquer les entreprises mais si elles existent, c’est que les gens achètent leurs produits, donc au final c’est notre responsabilité.

      Sinon pour les grands pollueurs, se sont des stars, des hommes d’affaire, des politiciens, etc.

      Si vous ne voulez pas qu’ils polluent, ne regardez pas leur film, n’acheter pas leurs produits, ne votez pas pour eux.

      C’est gens existent grâce à nous, tout comme les produits.

  4. Absolument d’accord avec Aymon, tout ou rien. Vous savez trs bien, chers ammis de consoglobe que le four solaire n’est pas la porte de la population, pourtant c’est nous les petites gens qui faisons le plus attention la pollution, on trie nos dchet, on recycle par l’intermdiaire ds associations, on conomise l’eau…je fais du barbecue avec des dchets de bois, je ramasse des sarments la taille ds vignes et des souches quand on les arrache, et je vous assure qu’aucun barbecue n’a meilleur gout. Demandez plutt aux politiques de ne plus sortir 20 voitures et autant de motos pour 1 seul homme quand il se dplace, et aux usines de faire attention o elle jettent leurs dchets, aprs on reparle de nous!

  5. Les cuiseurs solaires c’est efficace mais trs encombrant pour un particulier en revanche il existe un cuiseur bois trs conomique et efficace, pas trs cher ni encombrant (cf l’association “Bolivia inti sud solaire qui les commercialise, en plus cela aide une association qui installe ces fours en amrique du sud et en afrique : http://www.boliviainti-sudsoleil.org). Je ne sais si on peut se le procurer ailleurs.

  6. Bonsoir,
    je pense que ça va être difficile de convaincre les gens de passer au barbecue électrique, car c’est vraiment pas la même chose. Mais nous sommes bien sûr sensible au problèmes d’environnement. Nous avons supprimé les allume barbecue chimiques etc, en utilisant un allume-barbecue électrique. (Nous avons trouve un sur internet qui s’appelle Rapid’BBQ).

    Bonne barbecue!

Moi aussi je donne mon avis