Chapons ou poulardes, comment les choisir ?

Ils font partie des stars à plumes des fêtes de fin d’année : chapons et poulardes sont un délice pour de nombreux Français sur les tables des réveillons. Mets hors du commun pour grandes tablées, comment bien choisir ces volailles fines ?

Rédigé par Emma, le 20 Dec 2018, à 14 h 25 min

Produits exclusivement pour ce moment de l’année, vendus plus chers que les autres volailles traditionnelles, chapons et poulardes représentent un marché non négligeable qui peut attirer les éleveurs peu regardant sur la qualité. Voilà quelques pistes pour faire la différence entre un chapon ou une poularde de qualité et les autres…

Chapons ou poulardes : dans la famille volaille « fine » protégée par des labels

D’un coté plus de 700 millions de poulets et autres volailles « standards », et de l’autre, les rangs bien moins fournis (2,8 millions), de volailles dites fines. Elles sont les vedettes des repas de Noël dans de nombreuses familles. Mais même dans cette catégorie, les différences de qualité existent.

chapons

Il y a volaille et volaille fine ! © Caruso Christian

La volaille fine, c’est quoi ?

Il s’agit des chapons et des poulardes. Ce sont des volailles qui ont subi un traitement particulier :

  • les chapons sont des coqs castrés.
  • les  poulardes sont des poules qui sont engraissées avant d’avoir pondues.

Leur chair est particulièrement tendre et moelleuse, avec un petit goût de lait caractéristique. Ce sont des produits hautement gastronomiques.

La chair des poulardes est nacrée, tendre et délicate. Celle des chapons est plus persillée et encore plus délicate. Les chapons sont mieux côtés que les poulardes sur le podium de la gastronomie. Avantage aux mâles – si tant est qu’ils le soient encore !

L’image de ces volailles particulières est très positive aux yeux des Français, même quand elles n’ont pas de labels. Un sondage Ispos de 2012 a même montré qu’ils pensent que ces volailles fines sont élevées en plein air et qu’elles ne sont alimentées qu’avec du lait.

Cette image de qualité provient du fait que ces volailles fines sont proposées uniquement en décembre, alors que les autres mets de Noël, comme le saumon, le foie gras, les huîtres le sont toute l’année.

Poulet, dinde ou pintade  ?

Les 3 sortes de volailles peuvent être transformées en chapons ou en poulardes.

Les plus classiques  : les chapons ou poulardes de poulet

Les plus originaux : les chapons ou poulardes de dinde

Les plus récents : les chapons ou poulardes de pintade (créés en 1994 par la filière des volailles fermières).

Lire page suivante : élevages et labels

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Découvrez tous mes conseils nutrition et diététique pour une alimentation plus saine au quotidien

3 commentaires Donnez votre avis
  1. d’avoir pondues. PONDU !

  2. Vous êtes sponsorisés pour faire des euphémismes : « les chapons sont mis au repos dans des épinettes (cage en bois) pour être affinés pendant 4 semaines » ?

  3. N’oublions pas que le chapon est un coq castré, effectivement, mais castré à VIF !!!… Bon Noël à tout le monde !

Moi aussi je donne mon avis