Bonnes résolutions 2017 : et si on commençait par changer nos habitudes du quotidien ?

On effectue chaque jour des dizaines de petits gestes qui, sans être graves, n’en sont pour autant pas anodins pour notre organisme.

Rédigé par Sonia C, le 13 Jan 2017, à 8 h 26 min

Voici une liste non exhaustive, accompagnée de solutions faciles à appliquer pour débuter l’année sur les chapeaux de roue.

Premier geste : Se lever brusquement

Le réveil sonne et on bondit du lit. Immédiatement, un violent vertige nous oblige à nous rassoir : il s’agit d’une hypotension orthostatique, une baisse de tension consécutive au passage trop brusque d’une position allongée à la position verticale.

Alternative : on prend le temps de se réveiller, on s’étire bien et on se lève doucement pour éviter que le sang ne quitte brusquement le cerveau et permettre à l’organisme de s’adapter.

shutterstock_316150916-resolutions-reveil

Pensez à bien vous étirer avant de vous lever © Antonio Guillem – Shutterstock

 

Deuxième geste : S’essuyer en se frottant vigoureusement avec la serviette de douche

Pour se réveiller, on s’étrille comme un cheval. A moins de vouloir réaliser un gommage intégral, cette technique n’est vraiment pas l’idéal pour la beauté de la peau.

Alternative : si vous tenez vraiment à frotter, posez la serviette sur votre peau humide et frottez par dessus, sans faire bouger le tissu. Mieux encore : tamponnez doucement votre corps et en bonus, offrez-lui de temps en temps le plaisir d’une crème nourrissante ou d’un baume bio au monoï.

Troisième geste : Pousser aux WC à en devenir écarlate

Alors là, c’est un zéro pointé. Vous soumettez votre intestin à une pression abdominale extraordinaire très délétère pour les vaisseaux sanguins situés à ce niveau. En outre, vous transformer en écrevisse risque à la longue de faire survenir des hémorroïdes, là aussi dues à l’effort de poussée au niveau de l’anus, une zone très vascularisée, dont la peau est extrêmement fine et fragile.

Alternative : « rien ne sert de pousser, il faut partir à point » pourrait-on dire. Il ne sert à rien d’aller aux toilettes sans envie. Tout au moins, dans les cas de constipation chronique, peut-on y consacrer une dizaine de minutes au maximum, sans forcer, et en ayant choisi un horaire régulier. Sinon, il y a des moments privilégiés, dans la demi-heure qui suit un repas, où l’estomac est lesté, ce qui provoque un signal qui va stimuler le péristaltisme intestinal. Enfin, la position idéale pour faciliter l’exonération consiste à placer devant soi un tabouret bas sur lequel on pose ses pieds. Et on n’oublie pas les bonnes règles d’hygiène alimentaire : une nourriture riche en fibres (son de blé, d’avoine, légumes, céréales complètes, légumineuses etc) et une bonne hydratation.

Quatrième geste : Se laver les dents façon karcher

Si au bout de trois jours, votre brosse à dent ne ressemble plus à rien, c’est peut-être que vous forcez un peu trop sur le brossage.

Alternative : là encore, il est inutile de martyriser vos gencives pour éliminer le tartre : préférez un brossage doux, avec des mouvements circulaires et de bas en haut, à l’aide d’une brosse de dureté moyenne ou d’une brosse électrique. Consacrez-y environ trois minutes pour ôter le tartre et les bactéries, à raison de deux à trois fois par jour, et pensez à changer de brosse environ tous les deux mois.

bonne-resolution-dents

Cinquième geste : À table, resaler systématiquement

C’est un geste auquel vous ne pensez même plus quand vous l’effectuez : vous emparer de la salière pour saupoudrer généreusement votre steak, avant même d’avoir goûté celui-ci. Outre la frustration de celui/celle qui l’aura cuisiné, vous assurant que l’assaisonnement est bien suffisant, vous contribuez de manière inutile à augmenter votre apport en chlorure de sodium, déjà certainement élevé de par nos habitudes alimentaires (pain, charcuterie, fromages, plats préparés, gâteaux apéritifs etc).

Alternative : on oublie la salière ! Si vraiment, le geste de saupoudrer est indispensable, on la remplace par un flacon d’herbes aromatiques, comme le basilic, l’origan ou le thym. Elles rehausseront très agréablement vos plats sans fatiguer vos reins.

Sixième geste : Remplir/vider le lave-vaisselle après le repas

Vous avez cette fâcheuse habitude de ne pas supporter de voir la vaisselle sale entassée après manger et vous vous penchez pour la faire disparaitre dans le lave-vaisselle. Très mauvaise idée ! Ce brusque changement de position favorise les remontées acides et le reflux gastro-oesophagien.

Alternative : vous attendez une petite heure avant de céder à votre maniaquerie, ou bien, vous pliez les genoux et demandez à quelqu’un de vous passer les couverts tandis qu’en position accroupie, vous vous chargez du remplissage.

Septième geste : Se coucher juste après manger

Là encore, le brusque passage à l’horizontal est la porte ouverte (c’est le cas de le dire) aux remontées acides jusqu’à l’oesophage, voire la trachée.

Alternative : pour éviter les désagréments que peut causer à la longue une irritation continuelle des muqueuses gastriques, comme une oesophagite, il est bon d’attendre une demi-heure, tranquillement assis, ou bien de caler sa tête contre deux oreillers pour maintenir le buste en position semi-assise.

bonnes-resolutions-dormir-manger

Conclusion : ces quelques solutions devraient vous permettre d’améliorer votre quotidien sans effort. Soyez vous-même attentif à toutes ces petites choses que vous répétez depuis des années sans y penser, et posez-vous la question de leur effet sur votre organisme, vous serez peut-être surpris.

Illustration bannière © mikumistock – Shutterstock 

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Sonia C., passionnée de biologie et de nutrition, j’aime l’idée de rendre les sciences accessibles à tous sans pour autant en édulcorer les grands...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis