Y a-t-il des risques à boire de l’eau de mer ?

L’eau de mer renferme oligo-éléments, sels minéraux et vitamines bons pour l’organisme. Si elle peut être bue, ce n’est pas directement celle que l’on trouve à la plage au risque de tomber malade. On fait le point pour vous.

Rédigé par Agathe Perrier, le 20 Jul 2020, à 10 h 40 min

En vacances ou en week-end à la plage, rien de plus apaisant pour le corps et l’esprit que d’aller enchaîner quelques brasses. Quitte à en profiter pour s’abreuver dans l’immensité de la mer, pris par une petite soif ? Sûrement pas. Rassurez-vous toutefois : ce n’est pas dangereux d’en avaler par mégarde – « boire la tasse » comme on dit. Si cela vous arrive, buvez derrière une grande quantité d’eau claire pour diluer l’eau de mer. Car cette dernière contient beaucoup de bons éléments, mais aussi des nocifs pour la santé, à commencer par le sel.

Trop de sel : facteur de déshydratation

La première raison de ne pas boire directement de l’eau de mer est qu’elle est bien trop salée. Un litre renferme en moyenne 30 à 40 grammes de sel quand la quantité de sel à consommer au maximum chaque jour varie entre 9 à 12 grammes. Il est reconnu que le sel est mauvais pour la santé et peut augmenter la pression artérielle, à l’origine de l’hypertension, ou le rythme cardiaque.

boire de l'eau de mer

Évitez de boire de l’eau de mer © Cryptographer

Surtout, le sel favorise la déshydratation du corps. L’image des marins dérivant après un naufrage est souvent utilisée pour l’illustrer. Dans cette situation, il leur est fortement déconseillé de boire l’eau de mer en cas de soif, car leurs corps se déshydrateraient plus rapidement que s’ils ne buvaient pas ! Une fois ingéré, le sel attirerait en effet l’eau déjà présente dans le corps et accélérerait tout simplement sa déshydratation. Mieux vaut donc s’abstenir.

Bactéries et microplastiques dans l’eau de mer

L’eau de mer contient aussi différents éléments loin d’être très bons pour notre santé. Comme des bactéries, parmi lesquelles des Escherichia coli, à l’origine de troubles intestinaux et autres maladies (gastroentérites en premier lieu). Elle est également – et malheureusement – polluée, même si cela ne se voit pas forcément à l’oeil nu, notamment par des microplastiques qu’il est préférable de ne pas ingérer.

salinité eau de mer

Les bouteilles de plastiques polluent la mer © alphaspirit

Cure : les bienfaits de l’eau de mer pour le corps

L’eau de mer est néanmoins une excellente source d’oligo-éléments, de sels minéraux (chlorure de sodium, potassium, magnésium, calcium) et de vitamines. Des études américaines montrent qu’elle a des effets positifs contre certaines maladies à l’instar de l’arthrite, l’ostéoporose, la bronchite ou encore l’asthme. Dès 1897, le biologiste français René Quinton avait d’ailleurs mis en évidence par une série d’expériences des similitudes entre la composition minérale de l’eau de mer et celle du liquide interstitiel (où se trouvent nos cellules) et du plasma sanguin.

Aujourd’hui, des cures ou thérapies thermales préconisent de boire de l’eau de mer pour bénéficier de tous ses bénéfices. Mais pas en s’abreuvant directement dans la grande bleue. L’eau de mer se trouve sous forme d’ampoule à acheter en magasin et à consommer chaque matin. L’eau à l’intérieur a été puisée au large, à grande profondeur, avant évidemment d’être traitée.

pourquoi l'eau de mer est salée

La médecine thermale améliore la qualité de vie © NDAB Creativity

Si l’idée de boire de l’eau de mer ne vous attire pas trop, sachez qu’elle a des vertus pour notre corps même sans l’avaler. Les minéraux qu’elle contient pénètrent la peau rien qu’en se baignant par exemple. Ils agissent sur le renforcement des os, la régénération des cellules musculaires, l’élimination des toxines et, de manière générale, sur le renouvellement des cellules.

Le sel exfoliant naturel
il permet d’éliminer les cellules mortes et ravive l’épiderme. Il favorise également le drainage et la circulation lymphatique et sanguine ce qui aide à lutter contre la rétention d’eau et la cellulite.

Enfin, l’iode de l’eau de mer agit sur la thyroïde, qui sécrète les hormones dans le corps et distribue l’énergie et contribue ainsi à leur bonne diffusion. N’hésitez donc plus : dès que vous en avez l’occasion, optez pour un petit bain dans la mer d’au moins 10 à 15 minutes minimum ! Vous en ressortirez apaisé et revigoré. Après tout, c’est bien ce que l’on recherche en vacances, non ?

Illustration bannière : il faut éviter de boire l’eau de mer pour s’hydrater ©  varuna
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste indépendante, j'aime découvrir et faire découvrir des projets et initiatives qui veulent faire bouger les choses. Particulièrement au niveau...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis