Des microplastiques retrouvés jusque sur les montagnes des Alpes et des Pyrénées

Depuis le fond des océans jusqu’au sommet des glaciers les plus anciens, il semble que les micro-particules de plastique se trouvent partout sur terre…

Rédigé par Paul Malo, le 17 Apr 2019, à 10 h 35 min

Après l’estomac des oiseaux et des poissons, voilà que l’on trouve aussi des particules de micro-plastique jusque dans les montagnes.

Des traces de plastique sur les sommets de nos montagnes

Du plus profond des mers au plus haut des glaciers… On avait déjà retrouvé des micro-plastiques dans l’estomac des animaux. Mais ils se sont décidément répandus sur l’ensemble de la planète. Des chercheurs italiens viennent en effet de prouver que l’on en trouvait également au sein des glaces séculaires, voire multimillénaires, des Alpes.

Le glacier de Forni dans les Alpes italiennes. © Cesare Palma / Shutterstock

Selon cette étude dévoilée début avril lors de la conférence de l’Union européenne des géosciences de Vienne, en Autriche, les scientifiques italiens ont confirmé avoir trouvé des traces de micro-plastiques au sein du glacier Forni, le plus important des Alpes italiennes, après avoir extrait et analysé 4 kg de débris(1). Ils y ont ainsi retrouvé près de 300 particules de plastique d’environ 5 millimètres de longueur en moyenne.

Il pleut et neige des particules dans les Pyrénées

Au total, 65 % de ces particules s’apparentaient à des fibres de plastique, quand le reste prenait la forme de micro-fragments. D’où cela vient-il ? A priori, ces fibres viennent des vêtements de haute-montagne des nombreux randonneurs et alpinistes. Les micro-plastiques pourraient-ils s’accumuler sur les glaciers avant de se retrouver ailleurs dans la nature ? C’est à craindre, sauf à ce que les promeneurs changent de style vestimentaire.

Les micro-plastiques polluent aussi les neige éternelles en plus des océans © Alexei Zatevakhin

Dans les Pyrénées, le problème est le même. Des chercheurs de Toulouse, Orléans et Strathclyde (Écosse) ont constaté qu’il pleut et neige des particules de micro-plastique de moins de 5 millimètres en quantité « non négligeable », dans les Pyrénées ariégeoises(2). Les chercheurs ont repéré plus de 365 particules par mètre carré et par jour, un niveau bien supérieur à ce à quoi ils s’attendaient. Selon cette étude, elles auraient été transportées là par le vent « au moins sur une centaine de kilomètres ».

Illustration bannière : Paysage des alpes suisses – © Nicolo Castellani
Références :
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




1 commentaire Donnez votre avis
  1. Home – ÖBB

Moi aussi je donne mon avis