L’eau est-elle un médicament ?

Rédigé par Emma, le 3 Apr 2014, à 17 h 35 min

2- Insuffisance rénale chronique

« Les avantages d’une hydratation abondante sur l’insuffisance rénale chronique démontrés par des études toutes récentes, expérimentales sur l’animale et observationnelles chez l’Homme, sont vraiment nouveaux », insiste le Pr Gérard Friedlander.

Dans cette maladie, les néphrons du rein (les filtres rénaux) qui fonctionnent diminuent progressivement. Les néphrons restants tentent de compenser le travail de ceux qui ne fonctionnent plus.

« Boire plus d’eau diminue la destruction des néphrons fonctionnels. La maladie évolue plus doucement. L’hormone ADH y joue aussi un rôle important », continue le médecin.

3- Hypertension artérielle et risque de cardio-vasculaire (pour les maladies rénales)

On sait que les maladies rénales entrainent des risques cardio-vasculaires du à une hypertension possible.

Or, la tension augmente avec l’augmentation de l’hormone ADH, dont  un autre rôle est de retenir   le sodium. « C’est un argument supplémentaire pour pour abaisser la concentration de cette hormone ». Là encore, boire plus d’eau est « la manière la plus simple d’aboutir à faire baisser l’ADH, et donc la tension », explique le scientifique.

L’eau est donc bien un médicament, pour les pathologies rénales, puisqu’il les améliore.

En résumé : un apport d’eau supplémentaire entraîne une baisse de l’hormone antidiurétique (l’ADH), qui entraîne elle-même la baisse de la pression artérielle et qui améliore la fonction rénale en générale.

Les conseils du Pr Friedlander : « Il faut habituer nos enfants à s’hydrater régulièrement. C’est une éducation à la santé indispensable, comme l’équilibre alimentaire. Les pays du Nord de l’Europe l’ont mise en place, et les résultats montrent que cette action pédagogique a des effets positifs sur les plus jeunes ».

Les conseils de la diététicienne

Buvez, buvez ! Au moins 7 verres d’eau par jour. Et variez les eaux de boissons, il y a vraiment du choix en France.

Quant à l’éducation des enfants, elle est effectivement nécessaire quand on sait que les enfants et les adolescents sont les plus déshydratés, loin devant les personnes âgées.

* directeur du centre de recherche « croissance et signalisation », un laboratoire de l’Inserm situé à l’hôpital Necker, centre phare pour les maladies rénales.

*

Lisez également sur l’eau et les boissons :

La lettre hebdomadaire Alimentation est diffusée chaque vendredi. Il est facile de s’abonner (ou se désabonner).

– Exemples : le n°2 de la Lettre hebdomadaire(les huiles),la lettre n°3 (les légumes), lettre n° 4(les calories), la lettre n°5 (le goût), la lettre 7 sur la « néfaste food », la lettre 8 sur les micro-algues, la lettre 9 sur le petit-déjeuner, la lettre sur le pain et l’alimentation,

Veuillez noter qu’Emmanuelle Couturier n’exprime dans ces rubriques que des conseils généraux qui ne sauraient l’engager. Pour des conseils personnalisés, il faut soit la consulter à son cabinet en privé, soit interroger votre médecin personnel.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Découvrez tous mes conseils nutrition et diététique pour une alimentation plus saine au quotidien

5 commentaires Donnez votre avis
  1. franchement l’eau c’est la vie

  2. J’ai travailler dans le Sahara de la Lybie durant 5 ans et je ne buvais jamais plus de un litre par jours malgrer les 45-50 degrés , et je me porte tres bien

  3. Y a t-il un danger à boire trop d’eau ?

    • Franchement non!!! l’eau c’est la vie!!!!

    • oui bien sur il ya ce qu’on appelle l’intaxication a l’eau si la quantité bien sur est tres importante

Moi aussi je donne mon avis