Peut-on réellement attraper froid et tomber malade ?

Dès qu’un coup de vent se fait sentir ou que le thermomètre dégringole, les mêmes mythes reviennent. Mais prendre froid rend-il malade ? En quoi le froid est-il dangereux ?

Rédigé par Alan Van Brackel, le 29 Nov 2019, à 15 h 45 min

Le thermomètre affiche des températures en dessous de 10°C et ça y est, les mêmes injonctions recommencent. « Met ton écharpe, tu vas attraper froid ! », « Mais t’as pas de manteau ? ! Tu vas tomber malade ! » Alors, une bonne fois pour toutes, arrêtons avec ce mythe : attraper froid ne rend pas malade. En tout cas pas directement.

Cela ne signifie pourtant pas que le froid est anodin et, directement ou indirectement, il est un facteur de danger.

Le mythe : attraper froid rendrait malade

S’il y a bien un mythe courant en France et dans de nombreux pays francophones, c’est celui-là. Et pour cause, la langue le véhicule : en effet, dans l’expression populaire on peut « prendre froid » ou « attraper froid ».

Le plus étonnant est sans doute la manière dont on dit « tu peux prendre froid » en anglais : « You can catch a cold ». Ce qui se traduit en réalité par « tu peux attraper un rhume ». Toutefois ici c’est bien l’idée de maladie et non de froid que l’expression désigne.

En France notamment, un bon nombre de personnes croient dur comme fer que le froid rend malade, ce qui provoque l’hilarité dans bon nombre d’autres pays. En effet, les choses sont un peu plus compliquées.

Lire aussi : les huiles essentielles rhume

Attraper froid n’existe pas

Techniquement, le froid n’est pas ce qui vous fait tomber malade. Si dans le langage courant, on prend froid, le refroidissement du corps n’est pas ne qui provoque les maux d’hiver. Les responsables sont la plupart du temps des virus, et même en grande majorité des rhinovirus.

On trouve ensuite des bactéries. La grande majorité des maladies d’hiver qu’on place derrière le terme « prendre froid » sont en réalité une rhinite ou une rhino-pharyngite, voire une angine, une laryngite, une trachéite ou une bronchite, parfois un syndrome grippal, et plus rarement une coqueluche.

attraper froid

Les maladies de la sphère ORL sont courantes en hiver – © Orawan Pattarawimonchai

La majorité de ces maladies disparaissent en quelques jours, sauf dans certains cas où un traitement sera nécessaire, spécifiquement en cas de bactérie. Quoi qu’il en soit, certes le nez coule, on a mal à la gorge mais le froid n’est pas directement responsable. Dire qu’on « prend froid » est donc inexact techniquement.

Le froid n’est pas complètement innocent

L’être humain reste sensible au froid, et de petits désagréments comme des problèmes plus conséquents peuvent apparaître. En un premier temps, l’air froid fragilise le corps : il irrite les muqueuses nasales et les bronches.

C’est ainsi que le froid favorise le terrain pour les infections de la sphère ORL(1).

En outre, le froid ne tue pas les virus, en tout cas pas à une température courante. Une étude américaine a montré que le virus de la grippe survit même plus longtemps à une température de 5°C qu’à une température de 20°C surtout si l’humidité est faible(2). La température extérieure a une influence non négligeable sur le développement des virus(3). C’est ainsi que le virus de la grippe et certains autres créent une enveloppe pour se protéger du froid. Cette enveloppe disparaît un fois que le virus pénètre un organisme plus chaud, d’où, avancent les chercheur, des épidémies plus courantes en hiver.

Le froid peut être dangereux pour l’humain

Ne sous-estimez tout de même pas le froid ! Ainsi, le froid est mauvais pour le coeur et on le tient responsable d’une augmentation du nombre d’accidents cardio-vasculaires en hiver : +2 % pour -1°C(4).

De la même manière, le risque d’infarctus du myocarde  augmente de 2 % comme le montre encore une étude de 2019(5). Pour résumer rapidement, toute activité physique demande un effort supplémentaire au coeur en hiver.

attraper froid

Il faut bel et bien se protéger du froid en hiver – © ArtFamily

On ne parle même pas des risques d’hypothermie, de décès liés au monoxyde de carbone, et des effets importants sur des maladies déjà existantes comme l’asthme, l’hypertension et toutes les conditions respiratoires. On estime que 300.000 décès sont plus ou moins directement liés à l’hiver, soit bien plus qu’en période de canicule à l’heure actuelle.

Protégez-vous du froid !

En théorie, toute personne peut subir les conséquences du froid, surtout si on n’y est pas préparé. Il s’agira bien entendu de se protéger encore plus si on est sujet à une maladie chronique, si on travaille à l’extérieur, ou si l’isolation de la maison n’est pas optimale.

Les séniors et les jeunes enfants sont également plus exposés car leur organisme s’adapte moins bien aux variations de températures. Le corps ne sachant pas bien se protéger du froid, il faut mettre en place des astuces simples pour l’aider.

Le mieux est de s’habiller convenablement, y compris à l’intérieur et on pourra par exemple cumuler les couches de vêtements pour s’adapter plus facilement aux variations de température et isoler grâce à l’air.

On pense à l’écharpe pour la bonne raison que les pertes thermiques se font plutôt par la tête, et pour maintenir une zone d’air plus chaud à respirer.

D’une manière générale, évitez les changements brusques de température qui fragilisent particulièrement le corps, et sont une fois encore augmentés par la pollution atmosphérique(6).

Il ne s’agit pas non plus de trop chauffer les pièces à vivre : l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) fixe la température idéale à 19°C, voire 20°C si l’on s’active peu, et un degré de moins de préférence dans la chambre à coucher (18°C). Enfin, n’oubliez pas d’aérer votre intérieur même en hiver.

Illustration bannière : Attrape froid n’est pas techniquement exact, mais il faut toutefois se protéger du froid – © Lopolo
Références :
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Chercheur dans l'âme, partagé entre l'Europe et les Etats-Unis. Parmi ses passions la musique, la photographie, et les différentes cultures du monde, Alan...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis