Coronavirus : pensez à bien aérer les espaces intérieurs cet été

Le Sars-CoV-2 a débarqué depuis plusieurs mois dans nos vies et ne compte pas faire de pause pendant l’été. Des scientifiques appellent l’OMS à recommander la ventilation quotidienne des espaces clos avertissant que le Covid-19 peut être transmis par l’air.

Rédigé par Aurélie Giraud, le 11 Jul 2020, à 12 h 48 min

Le Covid-19 a bousculé notre quotidien. Depuis plusieurs mois, le port du masque est préconisé afin de prévenir la projection de gouttelettes et d’éviter de contracter le virus. Cependant, le thermomètre grimpe depuis plusieurs semaines et il est de plus en plus difficile pour les Français de supporter le masque. Comment se protéger tout en supportant ces fortes chaleurs ?

Aérer les espaces clos quotidiennement

La France a déjà connu un pic de chaleur cet été 2020. Sur la quasi-totalité du territoire, les températures sont montées au-delà de 30 degrés. Dans le Sud, les 35°C ont déjà été dépassés. Toutefois, cet été est particulier. Le coronavirus est encore présent dans l’Hexagone et il ne s’agit pas d’oublier les gestes barrière. Alors que la distanciation sociale, le lavage des mains et le port du masque sont toujours conseillés, d’autres mesures doivent être prises en compte pour lutter contre la propagation du virus.

L’utilisation d’un ventilateur est contre-indiquée quand plusieurs personnes sont présentes le même  espace© Alliance Images

239 scientifiques appellent l’Organisation mondiale de la santé (OMS) à reconnaître la possible propagation aérienne du coronavirus. Ils recommandent d’aérer les espaces fermés et de mettre en place une ventilation suffisante. Il faut rappeler que le coronavirus peut se transmettre entre personnes en parlant, en éternuant ou en toussant jusqu’à deux mètres de distance. Des études montrent que le coronavirus pourrait se retrouver dans l’air pendant plusieurs heures. Afin d’éviter les contaminations, les scientifiques préconisent donc l’aération ainsi que la ventilation des pièces. « La transmission par l’air du SARS-CoV-2 n’est pas universellement acceptée, mais notre opinion collective est qu’il existe bien assez d’éléments probants pour appliquer le principe de précaution », expliquent les scientifiques dans des propos rapportés par Sciences et Avenir (1).

À lire aussi – Distanciation sociale – Des idées pour bien respecter ce geste barrière

Coronavirus : une possible transmission aérienne

Une étude(2) publiée le 6 juillet montre qu’il existe une possible exposition par inhalation aux virus dans les gouttelettes respiratoires microscopiques jusqu’à plusieurs mètres. Afin de réduire cette voie de transmission aérienne, les chercheurs recommandent d’utiliser certaines mesures préventives.

En effet, des particules de coronavirus seraient libérées lors de l’expiration, mais aussi de la toux et de la conversation. De moins de cinq microns de diamètre, elles seraient capables de rester en altitude dans l’air. Une personne infectée pourrait alors risquer de contaminer d’autres personnes à des distances au-delà de 1 à 2 mètres. Ainsi, à des vitesses connues de l’air intérieur, une particule contenant le virus de la taille de 5 μm pourra voyager sur des dizaines de mètres. D’autres études menées après l’épidémie de SRAS-CoV-1 ont montré que le virus s’était probablement davantage transmis par voie aérienne expliquant le schéma spatial des infections. Il est fort possible que le Covid-19 se comporte de la même façon par la transmission via des microgouttelettes aéroportées.

Importance d’aérer les lieux clos lors de la pandémie de coronavirus DimaBerlin

Comment procéder pour aérer son logement et les bâtiments ?

Afin de se protéger, les scientifiques conseillent de : « mettre en place une ventilation suffisante » en faisant entrer de l’air extérieur propre, minimiser l’air qui circule plusieurs fois à l’intérieur avant de sortir, en particulier dans les bâtiments publics, au travail, dans les écoles, les hôpitaux et les maisons de retraite. Le ministère de la Santé recommande d’ouvrir régulièrement les fenêtres pendant 10 à 15 minutes deux fois par jour. Lors des journées chaudes, il est conseillé de procéder à cette aération lorsque la température extérieure est inférieure à la température intérieure.

À lire aussi – Rafraîchir sa maison en été

Même si la climatisation est recommandée pour éviter que le virus ne se maintienne dans l’air, elle avait également été à l’origine de plusieurs contaminations en Chine. Dans un communiqué, le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) indique : « Le flux d’air généré par les systèmes de climatisation peut faciliter la propagation des gouttelettes excrétées par les personnes infectées sur des distances plus longues dans les espaces intérieurs. » Dans le même temps, l’ECDC explique que la climatisation, si elle est bien entretenue, peut filtrer les particules de SARS-CoV-2 et aider à réduire la transmission du virus. Les brumisateurs, souvent présents en terrasse, doivent uniquement diffuser du haut vers le bas pour être sans danger et en aucun cas véhiculer les particules de virus dans l’espace qu’il soit ouvert ou semi clos. Il est également préconisé de compléter la ventilation avec des dispositifs de contrôle des infections aéroportées comme les lampes ultraviolettes germicides utilisées pour désinfecter l’air ainsi que les surfaces. La lumière ultraviolette ionise l’oxygène pour le transformer en ozone et est capable de tuer de nombreux germes pathogènes. De plus, évitez la surpopulation dans les transports publics et les bâtiments.

Illustration bannière : Il faut bien aérer son logement chaque jour © Natalia Deriabina
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis