L’affiche contre l’élevage qui va faire parler d’elle

L’association de défense des animaux L214, a lancé une campagne de publicité pour le moins sulfureuse dans les métros de Paris. Une campagne qui ne plaît pas forcément à tout le monde…

Rédigé par Éléonore Vanel, le 10 Dec 2015, à 12 h 00 min

A l’occasion de la COP21, une campagne d’affichage dans le métro parisien est lancée par l’association de défense des animaux L214. Sa diffusion a été un parcours du combattant : elle éclaire le lien entre élevage et émission de gaz à effet de serre, un sujet visiblement encore épineux.

Tout remonte à une initiative lancée par L214, en octobre dernier. L’association de défense des animaux a décidé de proposer un concours d’affiches, pour éclairer l’impact de l’élevage sur le réchauffement climatique.

Campagne d’affichage à partir du 10 décembre

Les meilleures propositions ont ensuite été soumises au vote des internautes, via un événement Facebook. L’affiche la plus plébiscitée devait orner le métro parisien à l’occasion de la COP 21. L’objectif : sensibiliser sur l’effet néfaste de l’élevage sur l’environnement, une problématique peu médiatisée et complètement occultée lors de la conférence sur le climat de Copenhague. Pourtant, l’élevage représente 14,5 % des émissions de gaz à effet de serre, selon le rapport « Tackling climate change through livestock », publié en 2013 par la FAO. Il joue donc un rôle majeur dans le réchauffement climatique, phénomène qu’essaient justement d’endiguer les délégués du monde entier, réunis actuellement à Paris pour la COP 21.

Une affiche a finalement été retenue. Elle ornera le métro parisien à partir du 10 décembre. Les utilisateurs des transports en commun pourront donc voir cette affiche : une assiette, avec à l’intérieur un planisphère représenté par des bouts de viande. Et pour slogan : « 62 % des Français disposés à réduire leur consommation de viande pour lutter contre le réchauffement climatique. Et vous ? Chaque fois que vous mangez vegan, vous contribuez à préserver l’environnement et vous protégez les animaux ».

L’affichage de ce visuel dans le métro n’est pas souhaité en cette période de fêtes.

 

affiche-L214-publicite-viande

Pour ce chiffre, L214 a commandé un sondage auprès de l’institut YouGov. « L’idée est de montrer que les Français sont prêts à agir. Il est temps que les politiques gouvernementales fassent de même. Pour l’instant, il y a surtout des subventions massives à l’élevage et très peu de courage des politiques, comme on l’a vu pour le menu alternatif végétarien dans les cantines scolaires », estime Brigitte Gothière, porte-parole de L214.

Opposition systématique de l’autorité de régulation de la publicité

Mais il aura fallu plusieurs semaines de difficiles négociations et de relances pour obtenir l’autorisation de diffusion. En effet, cette campagne d’affichage n’est pas au goût de tous et l’ARPP, l’autorité de régulation professionnelle de la publicité, a émis pendant de longues semaines un avis défavorable. Elle a notamment évoqué des risques de poursuites juridiques par le milieu de l’élevage. « On a proposé différentes affiches, qu’on a adaptées en fonction de leurs remarques, mais on a l’impression qu’ils pinaillent sur le moindre détail pour que ça ne passe pas », estime Brigitte Gothière. Pour cette dernière, le constat est simple : « il y a une chape de plomb sur le lien entre élevage et gaz à effet de serre ».

Les affiches refusées par l’ARPP

affiche-l214-changement-climatiqueaffiche-L214-viande-paris

Ce n’est pas la première fois que l’association L214 bataille avec l’ARPP pour une initiative de ce genre. L’année dernière, une campagne d’affichage sur le foie gras avait été retoquée. Brigitte Gothière revient sur l’histoire : « on nous a d’abord reproché des affiches trop choquantes, pouvant heurter la sensibilité du public. Mais notre dernière proposition ne montrait que des gens venant en aide à des canetons sur un trottoir. » Dans les échanges de mail, l’ARPP justifie sa position car : « l’affichage de ce visuel dans le métro n’est pas souhaité en cette période de fêtes ». « L’économie et la consommation sont toujours reines », conclue Brigitte Gothière, amère.

affiche-L214-foie-gras

affiche-L214-foie-gras2

affiche-L214-foie-gras3

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Actuellement à LCI, ex-France Culture, écolo-concernée, défenseuse de la condition animale et curieuse de toutes les initiatives qui touchent au...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis