20 sur Vins : absinthe, gentiane et petite centaurée

Rédigé par Véronique Desarzens, le 28 Sep 2015, à 12 h 20 min

L’absinthe est rarement consommée seule. Associée à d’autres plantes dans la préparation qu’on nomme absinthe, elle peut notamment trouver des alliées dans la gentiane et la petite centaurée.

La gentiane et la petite centaurée complètent l’absinthe

Vin d’absinthe et de gentiane

Nous avons évoqué l’absinthe dans un épisode précédent de 20 sur Vins. Si elle est réputée pour ses qualités apéritives et digestives, a gentiane, elle, est apéritive, stomachique et tonique.

gentiane

Une excellente association lorsqu’il s’agit de reprendre des forces :

  • Laissez macérer 5 g de racine de gentiane jaune et 20 g de sommités fleuries d’absinthe dans 1 litre de vin rouge pendant 4 jours, et passez.
  • En période de convalescence, prenez 2 petits verres par jour, avant les repas

La petite centaurée

Elle se plaît dans les prairies humides, les terrains sablonneux et les bois, et vous la reconnaîtrez à ses feuilles allongées, opposées sur la tige unique, et à ses jolies fleurs roses qui s’épanouissent en plein été.

Réputée pour son action anti-inflammatoire, elle a aussi un effet tonique sur les maux d’estomac. Comme toutes les plantes amères, elle ouvre l’appétit et stimule la sécrétion de bile.

Ses différentes qualités la rendent bien utile, en infusion ou en vin, pour lutter contre l’anémie, la faiblesse et pendant les convalescences.

Préparée en décoction, elle est employée en lotion pour soigner les plaies et les contusions. Et si on l’appelle aussi « herbe à Chiron » c’est que, d’après la légende, ce grand connaisseur de « simples » et mentor d’Achille s’en servait pour soigner ses blessures.

En lotion toujours, mais capillaire cette fois, elle donne de bons résultats contre la chute des cheveux.

Vin aux 3 herbes

Une autre préparation aux plantes s’avère elle aussi très stimulante, notamment pour la digestion :

  • Recouvrez 35 g d’absinthe, 5 g de gentiane et 5 g de petite centaurée d’un litre de vin blanc doux, si possible biologique, et laissez macérer pendant 5 jours, en prenant soin de remuer de temps en temps.
  • Filtrez, et conservez ce vin dans une bouteille bien fermée.

Pour le bien-être et pour le plaisir : un petit verre à apéritif de ce vin après chacun des 2 principaux repas. En cure de 3 semaines, et en marquant un temps d’arrêt d’au moins 3 semaines avant de renouveler.

Vin de petite centaurée

petite centaurée plante vin

Petite centaurée © Shutterstock

Comme toutes les plantes amères, la petite centaurée ouvre l’appétit et stimule la sécrétion de bile. Elle sait aussi se faire apprécier seule pour son effet tonique sur les maux d’estomac, son action anti-inflammatoire et ses qualités fortifiantes. Essayez plutôt…

  • Laissez macérer 30 g de sommités fleuries et séchées dans un litre de vin doux liquoreux pendant 4 jours. si vous en appréciez le goût, vous pouvez ajouter quelques baies de genièvre à la macération.
  • Filtrez et remettez en bouteille.

Convalescence, surmenage : un verre à vin avant les repas, en cure de 10 jours.

Manque d’appétit, hyperacidité, ballonnements d’origine nerveuse : un verre à vin avant les repas, sans dépasser des cures de 10 jours.

Vous le savez, mais on vous le rappelle tout de même : les vins et autres préparations alcoolisées sont réservés aux adultes. Ils sont toujours à consommer avec modération, et tout problème de santé qui persiste doit faire l’objet d’une consultation médicale !

Illustration bannière : Deux verres à absinthe avec une bouteille © Shutterstock

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste, rédactrice indépendante, orientée mieux-être, santé, environnement, produits naturels et autres potions « maison ».

1 commentaire Donnez votre avis
  1. Très jolies les gentianes, mais ce ne sont pas celles utilisées pour ces préparations.
    Mettre une photo de la gentiane JAUNE.
    A bientôt

Moi aussi je donne mon avis