Absinthe : à la rencontre de la fée verte…

Rédigé par Véronique Desarzens, le 26 Sep 2015, à 11 h 15 min

Notre série « 20 sur Vins » vous réserve encore quelques surprises. En route aujourd’hui à la rencontre de l’absinthe, celle que l’on a surnommée « la fée verte ».

L’absinthe, un apéritif stimulant

Si la liqueur d’absinthe a eu mauvaise réputation au XIXème siècle, consommée avec excès, on considérait qu’elle rendait fou, jusqu’à ce qu’on l’interdise même en France, à cause des dangers supposés des huiles essentielles. On peut la trouver à nouveau en France, avec un taux de thuyone contrôlés, limité à 35 mg/L. Depuis 2011 on l’appelle à nouveau par son nom et on la prépare même à nouveau à Pontarlier dans le Doubs, ville dont elle fit la richesse jusqu’au début du XXème siècle.

L’absinthe s’accompagne d’un rituel de préparation très codifié, notamment par les accessoires : verre à absinthe et cuillère à absinthe sont particuliers. Du côté des plantes, les six plantes de base d’une sont la grande absinthe et la petite absinthe, l’anis vert, le fenouil, la mélisse et l’hysope. On trouve des variations avec notamment des versions sans anis ni fenouil, notamment en République Tchèque, et d’autres recettes en France comportant des plantes variées comme la menthe, la coriandre ou encore la véronique.

Considérée dans l’Antiquité comme une panacée, puis recommandée aux alentours de 1600 par un botaniste allemand pour… lutter contre le mauvais caractère, on reconnaît aujourd’hui à l’absinthe, entre autres qualités, celles d’être stimulante, apéritive et digestive. Amertume oblige…

Si son nom grec signifie « privé de douceur », ce n’est pas sans raison ! On peut l’apprécier sous différentes formes, et elle est délicieuse même en glace !

vin liqueur absinthe

Feuilles fraîches © Shutterstock

Vin d’absinthe

Si l’absinthe nous intéresse ici, c’est essentiellement pour ses vertus apéritives.

  • Placez 30 g de feuilles et de fleurs séchées (ou 100 g de plante fraîche) dans 1 dL d’eau-de-vie à 28 degrés.
  • Ajoutez 1 litre de bon vin blanc, laissez macérer une semaine, passez et mettez en bouteilles.

Pour stimuler l’appétit  : un petit verre avant chacun des deux repas principaux.

Quant à la fameuse liqueur d’absinthe

vin liqueur absinthe

Une bouteille d’absinthe, verre et cuillère © Shutterstock

  • Laissez macérer pendant 2 semaines 40 g de feuilles séchées dans un litre d’eau-de-vie, en remuant de temps en temps.
  • Filtrez et ajoutez 500 g de sirop de sucre. Conservez en flacon bouché.

Digestion difficile ?  Un petit verre à liqueur après le repas. Attention, on a bien dit un…

Illustration bannière : Cuillère à absinthe et sucres © Shutterstock

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste, rédactrice indépendante, orientée mieux-être, santé, environnement, produits naturels et autres potions « maison ».

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis