100 % de produits bio dans les cantines de Saint-Etienne

Rédigé par Emma, le 8 Jan 2014, à 16 h 51 min

A Saint-Etienne on a décidé de prendre le taureau par les cornes concernant le bio. Depuis le 1er janvier 2014, toutes les cantines scolaires proposent à présent du bio, et que du bio.

Des cantines 100 % bio à Saint-Etienne

agriculture biologiqueManger local et de saison, tel est l’un de nos crédos. Si l’on cuisine également de plus en plus de produits bio à la maison, les cantines scolaires ne sont pas en reste.

Certes, elles ont l’obligation – c’est une des directives du Grenelle de l’Environnement – d’introduire 20 % de produits bio dans leur menu depuis 2012. Début 2013, l’Agence Bio affirme que 73 % des restaurants scolaires proposent des produits bio dans leur menu. On y vient, donc, lentement, mais sûrement.

 

Une démarche exceptionnelle pour une ville de cette taille

Entre temps, certaines communes n’ont pas attendu. Et sont même allées beaucoup plus loin que la réglementation ne les y oblige. C’est le cas de la ville de Saint-Etienne.

Depuis le 1er janvier 2014, les produits bio composent 100 % des 2800 repas servis dans les cantines des écoles maternelles et primaires stéphanoises.

Cette démarche exceptionnelle pour une ville d’une telle taille (171.000 habitants) ne s’est pas faite en un jour, mais sur 4 ans. C’est en 2009 déjà que la municipalité s’est engagée à arriver au 100 % bio à la cantine.

Les conséquences vertueuses du bio en restauration collective

© CC, Graooor, Forez.info

© CC, Graooor, Forez.info

“Nous avons souhaité améliorer la qualité des repas”, explique Caroline van der Heijde, directrice de l’éducation pour la ville de Saint-Etienne.

Pour ce faire, la municipalité a privilégié  les circuits courts : ils représentent 41 % de l’approvisionnement, contre 5 % dans la restauration collective classique.

Ce choix a eu une conséquence vertueuse, qui va à l’encontre des croyances liées au bio : les prix des repas à la cantine ont… baissé !

La diminution du tarif est de l’ordre de “10 % à 25 % selon le quotient familial”, ajoute la responsable.

Les menus traduisent ce changement en bio : surtout des crudités ou des légumes cuits en entrée, des escalopes végétales à la place de la viande une fois par mois.

Et pas de cordons bleus, ni de fritures, sur les 3 premières semaines du mois de janvier 2014 au menus !

cantine-scolaireLes enfants en maternelle et primaire ne sont plus les seuls à manger bio : les personnes âgées en portage à domicile et les tout-petits des 24 crèches communales reçoivent aussi des repas à 70 % bio. Un bon début. Il faut savoir que ces deux populations demandent une alimentation très spécifique, plus compliquée à mettre en place.

Une initiative partagée par d’autres communes

Certes, ce sont surtout les petites communes qui arrivent plus facilement à passer au 100 % bio.

lesplusboutique213Mouans-Sartoux, une commune des Alpes-Maritimes (10 200 habitants) sert 100 % de bio dans les restaurants scolaires (1 200 repas). Elle a reçu le 1er Prix des Trophées Eco Action 2013 pour la restauration scolaire durable (restauration 100 %  bio à coûts constants).

Elle s’est dotée d’une régie agricole de 4 hectares, certifiée en agriculture bio, qui a pour mission de produire les légumes pour les restaurants des 3 groupes scolaires de la ville. Une bien belle initiative.

Les communes de Grande-Synthe (Pas-de-Calais) avec 540 couverts  et d’Ytrac (Cantal) avec 200 couverts sont aussi passés au 100 % bio.

*

Je veux témoigner

 

Abonnez vous et recevez la lettre hebdo alimentationLa lettre hebdomadaire Alimentation est normalement diffusée chaque jeudi. Elle est gratuite et il est facile de s’abonner (ou se désabonner).

– Exemples : le n°2 de la Lettre hebdomadaire (les huiles),la lettre n°3 (les légumes), lettre n° 4 (les calories), la lettre n°5 (le goût), la lettre 7 sur la « néfaste food », la lettre 8 sur les micro-algues, la lettre sur le petit-déjeuner, …

Veuillez noter qu’Emmanuelle Couturier n’exprime dans ces rubriques que des conseils généraux qui ne sauraient l’engager. Pour des conseils personnalisés, il faut soit la consulter à son cabinet en privé, soit interroger votre médecin personnel.

illustration : © CC, Lotfi42

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Découvrez tous mes conseils nutrition et diététique pour une alimentation plus saine au quotidien

15 commentaires Donnez votre avis
  1. Nous sommes en train d’essayer de creer l’annuaire des cantines fait maison
    cantinesquifontamanger.fr

  2. Super ! Enfin, les communes se mettent au bio ! Il y a 15 ans lorsque je l’avais proposé aux responsables de Montreuil, on m’avait ri au nez…

  3. Forcément quand on privilégie les filières courtes et les produits non transformés, ça peut coûteux moins cher.
    A qd les autres communes qui suivent le mouvement ?
    Si une grande commune comme St-Etienne a pu le faire, ça montre qu’une gde partie des communes françaises put s’y mettre aussi.
    A quand les repas bio à l’hôpital ? Parce que manger sain c’est important aussi.

  4. Bravo est génial. A Paris dans le 2ème arrondissement plus de 80/100 est bio. Le maire est VERT. Bien dommage que d’autres ne fassent pas de même.

  5. A quand l’obligation du bio dans les cantines scolaires????????
    mes petits enfants mangent BIO chez moi le mercredi et ce n’est pas plus cher!!!!!!!

  6. A comparer avec les actions douteuses d’un maire
    neuville-sur-oise.fr/vie-municipale/lequipe-municipale/vos-elus/le-maire
    qui bétonne son village a tour de bras, CONTRE la volonté de la majorité des villageois:
    neuvillenotrevillage.fr/spip.php?article69

  7. Bravo St Etienne et Mouans Sartoux. La régie de production de légumes est une idée super, plus qu’à faire la même chose avec l’électricité et on y verra plus clair!

  8. Je trouve ça super. Je souhaiterais vraiment pouvoir le mettre en place dans l’école de ma fille. La pédagogie dans cette école est formidable mais il n’y a aucun suivi avec la cantine que ce soit alimentairement ou pédagogiquement.
    Il y a des souci depuis plus de vingt ans dans cette cantines, certains enfants de moins de six ans, traumatisé par le bruit et la mise en place de punitions ont du quitté la cantine et même l’école pour certains parent qui ne pouvaient pas faire les allers-retour.

  9. En effet les cantines sont 100% bio a saint Etienne, et la je dit BRAVO, mais en plus, et ca, peu de personne le savent, mais elles sont aussi halal. Oui, même les écoles privées. Donc, non, mes enfants ne peuvent pas manger une tranche de jambon, et ca, ca me dérange.

    • Bonjour, mes enfants ont mangé à la cantine pendant plusieurs années et nous n’avons jamais été informé que la viande était halal, d’où tenez vous cette information car je pense que de nombreux parents de conviction musulmane voudraient en être informé. Merci!

  10. Allez les …verts !

  11. MOI je dis BRAVO !!! il faut que d’autres communes suivent, je vais envoyer l’info à mon Député (Territoire de BELFORT). Allez les VERTS !! en même temps, ils sont cohérents avec ce slogan d’origine sportive …

  12. Magnifique, surtout pour relancer l’économie local et délaisser la mondialisation de côté

  13. Bravo pour ces communes,j’espere que beaucoup d’autres emboiteront leurs pas!

    • Excellente initiative! La qualité dans les assiettes c’est fondamental, et ce sera un regain de vitalité et de santé pour tous ces publics ciblés!Tout le monde appréciera et la terre la première…
      Espérons que d’autres suivent le pas, tujours dans le respect du vivant.
      C’est plein d’espoir!

Moi aussi je donne mon avis