La chlorelle, l'algue bienfaitrice purifiante

La chlorelle, l’algue bienfaitrice purifiante

Les algues et le micro-algues sont des aliments plutôt méconnus. Les micro-algues, pourtant étonnantes,  sont encore très peu connues des consommateurs et pourtant elles méritent notre attention. Après la spiruline, découvrons la chlorelle, ou chlorella, une algue dotée de vertus nutritionnelles également exceptionnelles.

Dossier Chlorelle : le Sommaire

Les vertus de la chlorelle

Comment consommer la chlorelle

Fabriquez un masque détoxifiant à la chlorelle

Questions réponses sur la chlorelle

Où acheter de la chlorelle

Les micro-algues et la chlorelle

Connus déjà par les Aztèques et certaines tribus africaines des Grands Lacs, utilisées depuis toujours en Asie, les micro-algues ne sont méconnues qu’en Europe. Leurs formidables propriétés nutritionnelles sont l’une des explications de leur succès dans les pays asiatiques depuis plus de soixante ans déjà, et aux États-Unis récemment.

 

chlorelle consoglobe en gélule

Des pastilles de chlorelle

 

Comme la spiruline, la chlorelle est une micro-algue.

C’est le biologiste hollandais Martin  Beyerink qui l’a  « découverte » en 1890 et baptisée Chlorella vulgaris –  du Grec « chloros » (vert) et du Latin « ella » (petit). La chlorelle est classifiée comme Chlorophycée.

Histoire :

La chlorelle est apparue sur Terre il y a 1,5 à 2 milliards d’année. C’est une algue unicellulaire d’eau douce qui se trouve à l’état sauvage dans les lacs et les mares partout dans le monde. La chlorelle mesure entre 2 et 10 microns (plus petit qu’un globule rouge) et il est possible de voir sa couleur verte et sa forme presque sphérique au microscope.

L’Europe commence tout juste à se pencher sur ces micros-végétaux. Et à découvrir leurs vertus. Quelles sont-elles exactement ? Comment les utiliser au mieux et pour quoi faire ? Comment les réglementer ? Sous quelle forme les commercialiser ?

De grandes sociétés industrielles de recherche en nutrition et santé sont en train de travailler sur le sujet, en temps qu’une poignée d’artisans producteurs qui défendent une approche plus écologique et plus humaine des produits.

Les utilisations de la chlorelle

La richesse de la chlorelle la rend assez polyvalente :

  • La chlorelle, l’algue détoxifiante,
  • La chlorelle, l’aspirateur à toxines
  • La chorelle, l’algue anti-métaux
  • La chorelle, l’algue miraculeuse
  • etc.

La chlorelle riche en nutriments

Contrairement à une idée couramment admise, elle n’est pas une proche cousine de la Spiruline. En effet, la Spiruline appartenant à la famille des Cyanobactéries est un organisme microbien, donc procaryote, c’est-à-dire dont le noyau n’est pas individualisé par une membrane nucléaire. La Chlorelle est une algue microscopique à part entière, organisme eucaryote disposant d’un noyau nettement individualisé par une membrane, riche en chlorophylle et en cellulose.

La Chlorelle pure est naturellement riche en nutriments.

  • Les protéines et les fibres : les protéines constituent plus de 50 % de la composition de la chlorelle.
  • Les pigments parmi lesquels la chlorophylle et la lutéine sont en concentration exceptionnelle. Ainsi, la chlorelle peut être considérée comme un super légume.
  • Ses lipides sont notamment des acides gras essentiels polyinsaturés de type oméga 3 (comme dans la graine de lin ou la mâche).

Chlorelle : vitamines et sels minéraux en concentration étonnante

chlorelle chlorellaElle contient la plupart des vitamines importantes dont les vitamines B1 B6 B12  qui se trouvent d’habitude dans la viande et les produits laitiers. (B12 : 80 à 180 microg/100g, E : 8 à 11 mg/100g).

Quant aux éléments minéraux, potassium, calcium, magnésium, oligoéléments tels que le fer (100mg/g) le zinc le sélénium sont présents dans la chlorelle.

A retenir, la chlorelle présente une très faible teneur en Iode, ce qui permet de la consommer en cas de problèmes thyroïdiens.