Trop de sel dans vos assiettes : essayez les alternatives

Souvent présent à l’état naturel dans les aliments, il l’est aussi dans les plats préparés et les produits du commerce, aussi bien sucrés d’ailleurs que salés. Comme si cela ne suffisait pas, on en rajoute encore dans l’eau de cuisson et sur la table. Pourtant trop de sel nuit à la santé : plus une population consomme de sel, plus elle est touchée par l’hypertension.

Trop de sel dans vos assiettes : essayez les alternatives

Voici donc quelques trucs simples pour limiter votre consommation de celui que l’on appelait autrefois l’ « or blanc » : trop de sel n’est pas bon pour la santé.

10 conseils pour diminuer sa consommation de sel

  1. Ne resalez pas systématiquement, sans même avoir goûté.
  2. Relevez vos plats avec des herbes aromatiques et des épices.
  3. Mettez moins de sel dans l’eau de cuisson ou, là encore,  aromatisez avec des herbettes ou des épices.
  4. Cuisinez autant que possible à la vapeur : ce mode de cuisson préserve les saveurs, moins besoin donc de « rehausser » le goût des aliments !
  5. Choisissez des légumes frais ou surgelés plutôt qu’en conserve.
  6. Modérez votre consommation de charcuteries, de fromages et d’amuse-bouches pour l’apéritif trop salés.
  7. N’oubliez pas que les marinades, moutardes, condiments, sauces et vinaigrettes contiennent toujours beaucoup de sel.
  8. Lisez les étiquettes sur les aliments que vous achetez, méfiez-vous tout particulièrement des additifs.
  9. Pensez aussi au gomasio : un mélange de graines de sésame broyées et grillées avec du sel : plus de sésame, moins de sel…
  10. Lorsque vous suivez une recette, divisez la quantité de sel recommandée par deux. Il en restera toujours bien assez…

Et souvenez-vous :  moins on mange salé, moins on a envie de sel. Une habitude somme toute facile à changer.

Lire page suivante : 8 alternatives savoureuses quand on mange trop de sel