Un rapport effrayant sur la viande

Rédigé par Consoglobe, le 28 mar 2010, à 21 h 59 min
Un rapport effrayant sur la viande

La viande, ou plus précisément, la consommation excessive de viande, n’a pas bonne presse ces temps-ci , c’est à dire en ces temps de réchauffement climatique et d’épuisement des ressources naturelles. Un rapport émis par  la FAO, appelé “Troupeau vivant dans la nature changeante”, enfonce le clou.

Viande : 1,7 milliard d’animaux d’élevage

D’après ce rapport*, l’impact sur l’environnement de la consommation effrénée de viande dans les pays riches est catastrophique. A le lire, on comprend mieux la campagne des associations qui militent pour instaurer une limitation volontaire de la consommation de viande, en instaurant le lundi sans viande.

Pays occidentaux/ pays pauvres : le fossé de la viande

Le contraste est flagrant entre les pays pauvres, dans lesquels certains ne mangent jamais de viande ou ne possèdent même pas de quoi élever une poule, et les pays occidentaux où on se gave de viande. Que penser de ces médecins qui prescrivent des régimes basés exclusivement sur la consommation de viande ? ! A tel point qu’on prévoit un doublement de la production de viande d’ici 2050.

En 2050, il y aura +34 % de bouches à nourrir par rapport à 2009. L’évolution des comportements alimentaires est inéluctable, poussée par des hausses de revenus et l’urbanisation croissante, impliquant des changements dans la production.

Entre 1970 et 2009 la consommation de viande est passée de 25 kg par personne et par an à 38 kg. Or il faut  :

  • 4 calories végétales pour produire 1 calorie animale de porc ou de poulet,
  • 11 calories végétales pour le boeuf ou le mouton.

kebab-viande

La viande gagne du terrain

Dans les pays qui s’enrichissent rapidement (Inde, Chine), les nouveaux riches s’empressent de se mettre à manger de la viande régulièrement, y compris quand ce n’est pas conforme à leur cuisine traditionnel. L’élevage d’animaux destinés à la consommation représente 1,7 milliard de têtes.

Ces animaux d’élevage sont la cause de :

  • 18 % des émissions de gaz à effet de serre,
  • 9 fois plus de pollution à l’azote (par les excréments) que celle causée par toute la population humaine sur Terre,
  • l’utilisation d’un tiers des terres arables de la planète,
  • 40 % du produit agricole mondial,
  • maladies sorties d’élevage malsains ou contre-nature : “vache folle”, grippe aviaire, …

Abonnez vous et recevez la lettre hebdo alimentationLa lettre hebdomadaire Alimentation est diffusée chaque vendredi. Il est facile de s’abonner (ou se désabonner).

Veuillez noter qu’Emma et consoGlobe ne donnent ici que des informations et conseils de portée générale. Pour des conseils personnalisés, il faut soit contacter Emma en tant que diététicienne, soit consulter un médecin nutritionniste.

* Rapport “Livestock in a changing landscape” : plus de détail sur l’impact de la viande

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...

Je change la donne : je contribue à l’action de consoGlobe.com !

Chargement
Sélectionnez une méthode de paiement Chargement

Paypal vous offre aussi la possibilté de payer simplement avec votre carte de crédit, sans créer de compte Paypal.

Informations personnelles

Total du don : 5.00€

En faisant un don, vous participez à l'action de consoGlobe.com. Vous permettez ainsi à l’équipe de vous fournir des articles uniques et de qualité. Et surtout un jour, peut-être, vous nous permettrez de vivre sans publicité !



27 commentaires Donnez votre avis
  1. En France la consommation de viande a diminué je suppose parce que la viande est chère et que la pauvreté augmente chez nous.
    Il faudrait une autre politique d’élevage en France notamment avec le porc en Bretagne qui pollue les sols et les nappes phréatiques.
    Les Hommes ont toujours mangés de la viande, dans les fermes on mangeait du poulet, du veau et du porc élevé chez soi. Il faut diminuer la quantité de viande c’est évident. Il est préférable de manger de la viande de qualité plus chère, mais moins souvent plutôt de manger de la viande dont les animaux ont été élevés en batterie avec des saloperies.

  2. Ceux qui ne savent pas comment diminuer la consommation de viande peuvent lorsqu’il font un plat à base de viande hachée, remplacer une partie de cette viande par des lentilles corail ou du soja déshydraté par exemple.
    En épiçant plus les préparations, ils verront rapidement qu’on peut totalement remplacer la viande.
    Il y a des milliers de végétaux et d’herbes aromatiques, les plats végétariens sont très variés, on peut faire preuve de beaucoup plus de créativité que lorsqu’on est habitué de cuisiner avec de la viande.

  3. La consommation de mode est une habitude, ni plus ni moins. En Europe, on à tendance à consommer de la viande parce qu’on est nés avec. Un steak frites par çi, un rôti de porc le dimanche en famille, une assiette de spaghettis bolo par là…
    Devenir végétarien est une question de conviction et de volonté ! Votre corps et votre planète vous dirons merci, c’est too benef !
    Et il existe mille et une façon de remplacer la viande, il suffit de laisser aller sa créativité. Pour ma part, je m’en passe à merveille.

  4. Pourquoi mangez de la viande et ensuite être malade?

  5. Les animaux d élevage ne sont pas responsable de la pollution, ceux qui le sont sont les américains avec toutes leurs guerres et bombes, les chemtrails dans le ciel ( gazs d avions étudié pour détruire toute forme de vie), ensuite les usines et voiture. Et en dernier en presque insignifiant les animaux et les hommes.
    Voilà vous vous coucherez moins cons car on étudie les choses plutôt que de les répéter. On y est toujours gagnant.

  6. comme le fossé s’est creusé entre la poste et les télécoms, il se creuse autant entre les éleveurs au grand profit des cultivateurs…
    agoravox.fr/actualites/environnement/article/l-objet-de-la-guerre-agricole-la-71115 merci à vous.L.S.

  7. Quand vous demandez autour de vous: “mangez vous de la viande ? dîtes plutôt: mangez vous des animaux ?”
    Vous verrez immédiatement l’impact sur vos interlocuteurs.

  8. Je suis devenu végétarien pour trois raisons les conditions lamentables de l’élevage et le transport souvent inhumain des animaux je suis maintenant en accord avec moi-même car je respecte toutes formes de vie et je m’éclate en me faisant des recettes avec des tas d’épices de tous horizons depuis meilleur forme plaisir et responsabilité que demander de plus ? que des tas d’autres fassent de même .

    • D’accord.
      De plus en plus de produits vegan de qualité font leur apparition. comme l’offre suit la demande eh bien demandez du non-animal et vous en aurez !
      Longue vie au VEGAN et autres végétaliens. Je ne me reconnais pas comme l’un deux car ne suis pas d’accord sur tout. Comme je suis chrétien car crois en Dieu et en Jésus sans pour autant être catholique ou protestant.
      Svp, Signer toutes les pétitions pour L214 et change.org et PETA concernant les atrocités faites sur les animaux. Cela ne vous coutera rien mais votre voix sera tellement importante !!
      Merci d’avance

  9. article tres interessant a diffiser partout

  10. Merci pour cet article, je me suis permis de reprendre un passage que j’ai insérer dans cette vidéo. youtube.com/watch?v=dkQp89S0KsE

  11. nos élevages de bovins consomment autant de céréales que les chinois et les indiens réunis ; c’est la ruine des pays pauvres qui les cultivent pour cet usage ; combien de milliers de gens pourrait-on nourrir directement avec ces produits ?

  12. Depuis le déclenchement du scandale halal nous ne mangeons plus de viande rouge et nous nous emportons pas plus mal mon épouse et moi-même. Nous remercions la communauté musulmane, car ainsi nous nous portons mieux et les légumes nous réussissent bien.

  13. J’ai été élevée avec un papa qui faisait un potager permettant à la famille d’être quasiment auto-suffisant en légumes et un peu en fruits. Au menu également, riz complet, farine complète, tisanes, chicorée au lieu du café, tartines beurre/cacao, etc … (je suis née en 1949). Pour la viande, choucroute, pot-au-feu, poulet le dimanche, Steacks 1 fois/semaine. Je continue ce “régime” et je diminue de plus en plus ma conso de viande, aucun problème, je suis en pleine forme !

    • Trop rigolo, Mireille, je suis aussi une Mireille, j’ai eu l’impression en lisant votre commentaire que c’était moi qui le disait (étrange sensation !). Je suis née en 1949 et j’ai eu moi aussi un papa qui faisait un potager et nous mangions également du riz complet, buvions de la chicorée, mangions des tartines de beurre/cacao, au-secours, mon double !!! non, je blague, comme quoi il y a des vraiment des similitudes selon les générations … aujourd’hui, je mange plus de légumes que de viande, je me sers à la BIOCOOP et chez les jardiniers locaux … je n’ai plus mon papa pour em nourrir … et je suis également en pleine forme … pardon !! amicalement …

  14. depuis que j’ai vu aux informations la souffrance des animaux dans les abattoirs (charal) entre autres j’ai réduit ma consommation de plus dela moitié. J’ai l’intention d’écrire aux éleveurs et abattoirs pour leur intimé l’obligation de non souffrance des animaux sans quoi nous ne consommerons plus de viande du tout. Je ne mange que des oeufs de poule en libre parcours de préférence bio pour le bien-être des volailles. J’ai pourtant une petite retraite.

    • bonjour ,
      il y a encore des producteurs qui élèves leurs animaux avec réspects et qui les nourrissent avec une alimentation 100% naturelle , sur mon exploitation je le fait !!! vistite ma page et partage si toi aussi tu penses que c’est le bon choix ?? merç et à bientôt .

      patrick

  15. manger des cadavres, en plus assassinés… non merci !

    • Arrêtes Régine c est vite rudicule d en faire autant ne mange plus d’oeufs ou de gateauxne porte plus de chaussures en cuir ….

  16. manger des cadavres, en plus assassinés… non merci !

  17. Il y a 30 ans, ma mère nous donnait 50 grs de viande par jour par enfant et 100 grs pour les ados et adultes. Je fais pareil avec mes propres enfants et ils ne sont pas rachitiques.

    100 grs de viande couvre les besoins en protéine animal pour des adultes travaillant dans le secteur tertiaire et dont l’activité sportive est moyenne.

    Je trouve écoeurant les offres des grandes surfaces incitant à manger des steaks de 250 grs de viande d’animaux élevés dans des conditions effroyables. Le terme même de “production” lorsqu’il s’agit d’animaux est d’ailleurs détestable.

    • Bravo Régine vous n éte pas ridicule comme le dit anonyme quel courage!!!et bien moi et mon fils sommes vegans et nous sommes en parfaite santé!!nous vivons sans procurer aucune souffrance ànimale nous sommes de plus en plus nombreux y compris sportifs de haut niveau quand aux éleveurs bio!!!!!!ils aimentleurs bêtes mais les envoient à l abattoir sans problème!!!!!

      I

  18. Avant 1967, le Dr Bircher-Benner dénonçait déjà les effets nocifs de la viande sur la santé (pas encore sur le pollution atmosphérique)et recommandait, si on ne pouvait s’en passer, d’en limiter la consommation à 3 fois par semaine e ten quantité limité. Comme toujours, on sait que les précurseurs sont rarement écoutés.
    Il dénonçait les toxines, la trop grande richesse par rapport à nos besoins, la mauvaise conservation. Il préconisait de rechercher les protéines dans les légumes (moins nombreuses mais de meilleure qualité et plus assimilables, disait-il)et les céréales complètes (on ne parlait pas encore de Bio, c’était assez naturel à l’époque !)
    Alors, oui, changeons nos habitudes et comme dans d’autres domaines, essayons de préserver notre planète et notre capital santé !
    Bon courage et bon appétit

    • Tout à fait d’accord avec vous, et je rajouterai: préservons ces pauvres animaux.
      Personnellement, je n’ai jamais été une grosse consommatrice de viande et à présent je n’en mange quasiment plus (je mange beaucoup d’oeufs de qualité),car je fais bien le rapprochement entre le morceau de viande et l’animal et cela m’écoeure. J’aime les animaux et suis respectueuse de toute vie; manger de la viande va à l’encontre de ma conscience.
      Cordialement

  19. Moi ça fait des années que j’ai diminué ma consommation de viande, et je m’en porte pas plus mal !
    Voir ces élevages se multiplier tout ça pour assouvir l’envie de manger avec excès de la viande, m’écoeure !!

  20. Dans ce domaine, tout est une question d’éducation, ensuite de conscience personnelle, ensuite de responsabilité, ensuite d’habitus à changer et de choix à faire…pour arriver à remplacer ou à diminuer sa conso de viande par des céréales le plus biolocales possible.
    Si Si, c’est faisable et c’est même bon pour la santé !

    • Bonjour,
      Pour compléter le tableau pensez aux asiatiques qui consomment moins de viande et davantage de tofu, tempéh, seitan – toutes de protéines de grandes qualités et végétales, n’oubliez pas les lentilles, les pois cassés, les haricots secs… de bons ragouts en perspective sans viande..

Moi aussi je donne mon avis