Manger gras fait-il grossir ?

On associe toujours les graisses alimentaires et le surpoids. Est-ce bien justifié ? En cette journée européenne de l’obésité, la rédaction de consoGlobe.com s’est posée la question : Manger gras fait-il grossir ?

Manger gras fait-il grossir ?

Trois choses importantes sont à connaître au sujet des lipides, le vrai nom des matières grasses. Faisons d’abord une mise en perspective des trois macro-nutriments (lipides, glucides, protéines).

Les lipides sont indispensables à la vie

Parmi eux, un seul apporte plus du double de calories ou d’énergie par rapport aux autres : les lipides, avec 9 kg.calories/ g. Les protides et les glucides n’apportent que 4 kg.calories/ g chacun. Donc si on mange des lipides, on a forcément plus d’apports caloriques.

Les lipides ont des rôles multiples et importants dans notre métabolisme :

  • Ils apportent de l’énergie et participent à la structure cellulaire, en étant présent dans les membranes des cellules.
  • Ils sont précurseurs de nombreux composés biologiques comme les sels biliaires, les hormones stéroïdiennes, etc.

Ils sont donc indispensables au bon fonctionnement du corps humain. Il existe deux sortes de lipides :

Les lipides que le corps ne fabrique pas

Les acides gras dits « essentiels », ou indispensables qui doivent être apportés par l’alimentation, sont les acides gras polyinsaturés : les oméga-6, les oméga-3, et le DHA. Leurs apports nutritionnels conseillés (ANC) ont été fixés à 250 mg par jour pour les adultes par l’Anses, l’agence nationale de sécurité sanitaire.

Les lipides que le corps fabrique en partie

Ce sont les acides gras saturés, dont l’alimentation va juste compléter les manques. Parmi eux, les acides laurique, myristique et palmitique, qui ont des effets négatifs (athérosclérose) s’ils sont consommés en excès. L’Anses recommande de limiter sa consommation en acides gras saturés à 12 % des apports énergétiques. Or la moyenne de la consommation française est de… 16 %.

manger-gras-obesite

Les ANC en lipides : ils ont été augmentés !

Un élément ne trompe pas : l’Anses a réévalué les apports nutritionnels conseillés (ANC) en  juin 2011 en les… augmentant !

Depuis cette date, ils doivent représenter entre 35 à 40 % des apports quotidiens, contre 30 à 35 % avant 2001.

Il faut donc bien choisir les lipides en augmentant les apports en oméga-3 et en DHA à 250 mg/jour, et en abaissant ceux des acides gras saturés, et plus particulièrement les acides gras laurique, myristique et palmitique, néfastes pour la santé quand ils sont surconsommés, à 12 % des ANC.

Alors que faut-il répondre ? Manger gras faut-il grossir ou pas ?

OUI, manger gras fait grossir… Quand on consomme tout à la fois et beaucoup plus de que de normal, c’est-à-dire au-delà des recommandations des produits contenant beaucoup de graisses surtout saturées, non indispensables (le fameux triptyque d’acide gras laurique, myristique et palmitique), et pas assez de graisses indispensables (oméga-3, oméga-6 et DHA).

Où trouve-t-on les acides gras laurique, myristique et palmitique ?

Dans les huiles de palme et de coprah (noix de coco), et les produits industriels qui les peuvent les utiliser : plats cuisinés, viennoiseries, biscuits salés et sucrés, plats prêts à consommer, certains dérivés du chocolat.

Lire la suite : NON, manger gras ne fait pas grossir