Idée reçue : un produit sans sucre serait… sans sucre

« Sans sucre », « light », « allégé en sucre », « sans sucre ajouté » : des allégations qui foisonnent sur les étiquettes des boissons, yaourts, confitures… Que signifient-elles vraiment ? Un produit sans sucre l’est-il réellement ? C’est faux. ConsoGlobe vous dit pourquoi.

Idée reçue : un produit sans sucre serait... sans sucre

Produit sans sucre : sucré quand même !

Selon la législation européenne, un produit portant la mention “sans sucre” peut contenir jusqu’à 0,5 g de sucres, c’est-à-dire de glucides, pour 100 g ou 100 ml de produit.

Attention  : cela ne signifie pas non plus que le produit est faible en calories puisqu’il peut très bien être riche en matières grasses, notamment en lipides. Consultez donc les valeurs nutritionnelles indiquées sur les étiquettes…

Sans sel, sans matière grasse : même combat ?

  • La mention “sans sel” signifie elle que le produit contient au maximum 0,005 g de sodium (soit 0,013 de sel) pour 100 g ou 100 ml de produit.
  • La mention “sans matière grasse” autorise jusqu’à 0,5 g de matières grasses pour 100 g ou 100 ml de produit.

Sucre et aliments : les autres allégations

“Sans sucre ajouté”

Le produit a été fabriqué sans ajout d’autre sucres ou substances sucrantes (saccharose , fructose, sirop de glucose,  miel,  jus concentré de fruits) mais contient le plus souvent naturellement une quantité non négligeables de sucre.

Par exemple des jus de fruits “sans sucre ajouté” ont une teneur en sucre naturelle de l’ordre de 10 %. De même, cette mention autorise la présence de faux sucres ou édulcorants tels que l’aspartame, l’acésulfame-K ou encore la Stévia.

“Allégé en sucre” (ou “light”)

Cette allégation est une simple comparaison entre des produits d’une même catégorie. Un  produit étiqueté “allégé en sucre” doit ainsi contenir  au minimum 30 % de sucre en moins qu’un produit standard similaire.
Il en va d’ailleurs de même pour les produits dits “allégés en matière grasse”.

Pour tous ces produits, le pourcentage d’allégement doit être indiqué sur l’emballage.

  • A retenir : allégé en sucre ou en matière grasse ne signifie pas forcément allégé en calories. La teneur réduite en sucre de produits tels que le chocolat peut être compensée par une augmentation de la teneur en matière grasse…

“A faible teneur en sucres” (ou “pauvre en sucre”)

Le produit peut contenir jusqu’à 5 g/100 g de sucres pour les denrées solides, et jusqu’à 2,5 g pour 100 ml pour les denrées liquides.

Quant aux produits “à faibles teneur en matière grasse”, ils ne peuvent contenir plus de 3 g de matières grasses par 100 g (aliments solides) ou 1,5 g de matières grasses par 100 ml (aliments liquides).

A lire aussi :