Comment manger moins sucré ?

Comment manger moins sucré ?
Vous aimez ? Partagez :

La consommation de produits sucrés est celle qu’il faut le plus limiter pour rester en bonne santé. C’est d’ailleurs la famille d’aliments qui se trouvent tout en haut de la pyramide alimentaire : elle n’est pas indispensable à la vie. Mais est-ce une raison pour renoncer à toute gourmandise ?

sucres-roux-blancLe sucre n’apporte que des calories et aucun autre élément favorable à la santé – sauf le plaisir du goût sucré.

Mais s’ils sont consommés de temps en temps et en quantités raisonnables – ces deux conditions doivent être réunies -, ils sont compatibles avec une alimentation équilibrée.

Limitez la consommation de boissons sucrées

Les sodas en particulier, mais aussi les jus de fruits – surtout ceux qui ne sont pas « frais » – sont très riches en sucre. Or ce sucre liquide est beaucoup plus vite absorbé par l’organisme qui a tendance à le stocker plutôt qu’à l’éliminer.

L’eau reste la boisson essentielle pour s’hydrater. Sur la table, avec les enfants, mettez de l’eau et rien d’autre ! Les boissons sucrées doivent rester une exception, un moment de fête, mais pas le quotidien.

Choisissez bien les desserts

Terminer les repas sur une note sucrée est tout à fait compréhensible et est même une nécessité pour certains.

A réserver pour des occasions ponctuelles : les crèmes desserts, les yaourts aromatisés aux fruits ou au sucre ; les pâtisseries et les biscuits ; les glace ; les fruits au sirop ; le chocolat. Tous ces aliments se dégustent, lentement, pour mieux en profiter (et en manger moins !).

Et pour tous les jours, autant choisir des produits avec des teneurs en sucre raisonnables :

- les produits laitiers natures : à sucrer vous-mêmes pour mieux maîtriser les quantités, avec des confitures, du miel, du chocolat en poudre, du sucre blanc, blond ou brun, de la mélasse, du sirop d’agave ou d’érable, de la stévia, etc. (la saga des sucres 100% naturels).

Laits végétaux : alternatives aux laits animaux

Les sources de sucre sont décidément très variées et participent au plaisir du goût.

dessert fruité- les fruits : entiers, en compote, en salade. Là aussi, les possibilités sont nombreuses. Privilégiez les fruits de saison, plus riches en vitamines et en minéraux.

 

Evitez les coups de pompe

fatigue-coup-pompeLe petit creux de 11h ou celui de 17h correspondent à des moments critiques de la journée où la faim se fait sentir. On a souvent tendance à confondre ces moments avec des envies  de sucre, et à se dire qu’il n’est pas nécessaire de manger car on ne mangera plus au repas qui suivra dans les heures qui viennent.

Deux solutions sont possibles, s’il s’agit bien d’une faim ressentie (le petit creux) :

1-  il ne faut pas hésiter à manger. Il s’agit alors d’une collation ou d’un goûter (même pour les grandes personnes !), qui va permettre de tenir jusqu’au prochain repas sans qu’on ne se jette sur la nourriture parce qu’on a une trop grande faim, devenue ingérable. Au menu :  des produits laitiers ou céréaliers, des fruits secs ou frais de préférence (comme ceux des desserts) si on a envie de sucré.

2- consommez plus de féculents lors du précédent repas : plus de pain, de céréales ou de pâtes, de riz. Ce sont des sucres complexes ( ou lents) qui conservent la satiété plus longtemps et permettent de mieux tenir le coup entre deux repas. Et qui ne font pas grossir si on les mange à sa faim, qu’on se le dise !

 Bien lire les étiquettes

coca-soda sucres

« sans sucre » : aliment très peu sucré qui ne contient pas plus de 0,5g de sucres/100g ou 100 ml de produit

« allégé en sucres » : aliment contenant au minimum 30% de sucres en moins par rapport aux autres produits similaires

Donc « allégé » ou « sans sucres ajoutés » ne veulent PAS DIRE qu’il n’y pas de sucres ! Il y en a bien dans ces produits.

Avant de choisir, il faut les comparer à d’autres produits similaires, à d’autres marques, pour vérifier lesquels ont des taux de sucres inférieurs.

 *

Je veux témoigner

 

 

Des questions sur le sucre ?
Écrivez à notre Journaliste Diététicienne-nutritionniste D.E. et elle répondra à vos questions.

 

Réagissez :
Donnez votre avis
Envoyer cet article par e-mail


10 commentaires Donnez votre avis
  1. mangez une pomme ,en collation .

  2. Vous conseillez de manger plus de féculents pour éviter les « creux ». mais seuls sont des sucres lents les céréales complètes, ou au – moins demi – complètes. Tout le reste fonctionne comme sucre rapide. Il serait utile de le préciser.
    L’alimentation sans laitages (lait de vache) et sans gluten se développe car même si on n’a pas d’intolérance caractérisée, cela améliore la santé et notamment ce régime est recommandé par de nombreux médecins pour éviter l’arthrose

  3. Alors je me demande qu’elle est un bon petit déjeuner sans sucre ?
    Un yaourt Nature ? Du thé ?
    Me dite pas des fruits je ne veux pas de sucre du tout…
    J’ai essayé la potionM, mais c’est juste une boisson et c’est vraiment pas bon, mais au moins je n’ai plus faim.
    Des suggestions ?

  4. Chacun trouvera l’équilibre qui lui est propre dans l’immence variété de produits qui nous sont offerts. Nous avons bien de la chance et n’allons pas nous plaindre d’un tel choix. Beaucoup voudraient bien être comme nous.

  5. Super article car nous mangeons clairement trop sucré. Mais il faut aussi mettre en garde contre les produits lights ou « sans sucre ». Car les édulcorants type aspartame sont pires que les sucres même s’il y a les calories en moins!
    Merci pour vos articles :)

    • Pourquoi les aspartames sont-ils pires que les sucres? Pour les interdits de sucre, c’est une solution pour ne pas boire que de la flotte!…

  6. Bravo pour cette mise en garde trop souvent ignorée. Le sucre est un produit récemment utilisé dans l’alimentation, seulement depuis la révolution industrielle : il faut une usine pour fabriquer du sucre tel que nous le connaissons.
    Avant la douceur sucrée, était quasiment limité au miel!

    L’impact du sucre sur la santé est négatif, contrairement à ce que nos sens nous indiquent, filon largement exploité par l’industrie agro-alimentaire.

  7. C’est remplacement le pire par le mal…
    Arrêtons de promouvoir le gluten et les produits laitiers, qui sont délétères pour notre organisme.
    Seuls les fruits et légumes en grande quantité correspondent parfaitement à notre physiologie. Pour les intéressés, vous pouvez vous renseigner sur le crudivorisme et l’alimentation crue

    • parfaitement résumé Frédéric!

    • Tout à fait d’accord. Je ne mange pas de sucres (en tout cas vraiment très très peu car j’aime la pastèque LOL), pas de gluten, d’amidon, très peu de levures, pas de produits laitiers depuis quelques temps déjà et mon corps se porte beaucoup mieux!! C’est vraiment un changement radical mais quand on y est on se sent tellement bien. Légumes crus, produits frais, pas de boeuf, porc etc. Quelquefois du canard ou du poulet, surtout pas élevé en cage. L’alimentation c’est fondamental pour la santé, mais les industriels ont réussi à faire croire aux gens qu’ils avaient besoin de tel ou tel truc!

Moi aussi je donne mon avis