Trop de sucre ralentit le cerveau

La consommation excessive de glucose-fructose ralentit le cerveau en affectant les capacités de mémorisation et d’apprentissage. En bref, elle rend stupide. Cette conséquence peut heureusement être contrée par la consommation d’oméga 3.

Rédigé par Emma, le 17 Sep 2015, à 19 h 29 min

Les résultats d’une étude de chercheurs californiens rajoutent un nouveau méfait au sirop de glucose-fructose, déjà pointé du doigt par de nombreuses autres études : trop de sucre réduit vos facultés intellectuelles.

On connaissait déjà la responsabilité du sucre sur l’apparition du diabète, de l’obésité et des stéatose du foie (le foie « gras »). Mais cette étude californienne est la première à montrer ses conséquences sur le cerveau. Elle renforce également ce que l’on savait déjà sur les bienfaits du DHA sur le bon fonctionnement du cerveau.

Un labyrinthe, des souris, du sucre et du DHA

Fernando Gomez-Pinilla et Rahul Agrawal, chercheurs de l’Université de Californie à Los Angeles, ont mené une expérience sur deux groupes de rats.(3)

Une solution de glucose-fructose a été donnée à boire aux deux groupes à la place de l’eau pendant six semaines. Mais l’un des deux groupes a reçu, en plus, des oméga 3 sous forme de DHA. Les deux groupes de rats avaient été exercés à retrouver la route d’un labyrinthe pendant quatre jours avant l’expérience.

Au bout des six semaines de traitements, le groupe qui a reçu le sucre et le DHA retrouvait sa route très facilement, voire même encore plus vite. Au contraire, celui qui n’avait reçu que le sucre, sans le DHA, mettait plus de temps à trouver la sortie.

« Les analyses du cerveau des rats n’ayant pas reçu de DHA montre une activité synaptique plus faible, ne leur permettant plus de se souvenir du chemin appris six semaines avant », explique Fernando Gomez-Pinilla.

Elles ont aussi montré que ce deuxième groupe de rats a développé une résistance à l’insuline, l’hormone qui régule le taux de sucre dans le sang et qui permet de réguler les fonctions synaptiques du cerveau. Plus précisément, elle permet de gérer l’utilisation et le stockage de sucre nécessaire pour traiter les pensées et les émotions.

Donc sans insuline, le cerveau n’arrive visiblement plus à mémoriser ni à apprendre correctement des informations nouvelles.

« Une alimentation avec un taux de sucre élevé déclenche des conséquences négatives sur le corps, mais aussi sur le cerveau. Voilà la nouveauté de nos recherches », résume le scientifique américain.

De quel sucre s’agit-il ?

Les chercheurs ont utilisé un mélange de sucres : du sucre de canne, et du sirop de glucose-fructose. Ce dernier, peu cher, est utilisé par beaucoup d’industriels dans les sodas, les sauces et condiments, et certains aliments pour bébé pour ses pouvoirs sucrants et/ou conservateurs, et surtout pour son prix.

Les chercheurs ont noté que les Américains consomment en moyenne 21,3 kg de sucre de canne par an, et presque 16 kg de sirop de glucose-fructose, soit plus de 37 kg par an et par Américain. Les Français ne sont pas loin, puisqu’ils en consomment 35 kg par an.

Suite : Le sirop de glucose-fructose : attention danger

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Découvrez tous mes conseils nutrition et diététique pour une alimentation plus saine au quotidien

22 commentaires Donnez votre avis
  1. Bonjour,
    Si le cerveau et nos cellules ont besoin de glucose, le poison c’est le sucre blanc ou sucre raffiné qui n’apporte aucun nutriment à l’organisme. Il faut dés lors se déshabituer du sucre, ne plus consommer de sodas, de fast-food, de plats cuisinés industriels et reprendre les commandes de notre cuisine avec des produits sains. Pour remplacer le sucre on peut utiliser le miel, le sucre de coco, le sucre complet, et en pâtisserie on peut utiliser des dattes ou des abricots secs hachées, de la compote ou de la purée de patate douce (tout préparé maison bien sûr) pour remplacer le sucre et se faire plaisir.C’est ce que propose le régime méditerranéen, se faire plaisir tout en prenant soin de soi car n’oublions pas que notre santé est notre première richesse

  2. Tout à fait d’accord avec Mina, votre article est un peu léger sur la différence entre glucose et glucose-fructose.

    Il laisse entendre que les sucres sont mauvais pour le cerveau.

    Hors le cerveau est dépendant du glucose qui est le seul glucide qui passe barrière hémato-encéphalique, en d’autres termes qui passe du sang vers notre cerveau. Il est donc indispensable, car notre cerveau en à un besoin continu, tout comme l’oxygène.

    Cordialement.

  3. Le glucose est un glucide pur fabriqué à partir d’amidon de maïs ou de fécule de pomme de terre. Il a un pouvoir sucrant moins élevé que celui du sucre et une texture assez visqueuse et se présente sous la forme d’un sirop épais et incolore. En pâtisserie il est utilisé pour éviter la cristallisation du sucre, nougatine, bonbons de sucre cuit, caramels mous, pâtes de fruits, gommes et guimauves. Il évite aussi le dessèchement de la pâte d’amande et des fruits confits. Il a également la propriété d’abaisser le point de congélation.

    Attention, il ne faut pas confondre le sirop de glucose-fructose avec le sirop de glucose qui est utilisé en pâtisserie, en petite quantité, pour donner du moelleux. Le sirop de glucose-fructose, est une invention japonaise, qui répondait à une demande américaine dans les années 70 d’écouler un surplus de production de maïs avec un produit à forte valeur ajoutée. L’idée économiquement géniale, ça a été de prendre l’amidon du maïs et de le transformer par un procédé chimique en un sirop qui a deux intérêts : un faible coût de production, bien plus faible que le sucre de canne et un pouvoir sucrant plus important que le sucre et au goût plus rond. Ce sirop est donc constitué de glucose et de 55% de fructose. Il y a d’ailleurs un parallèle assez troublant entre la montée du poids aux États-Unis et celle de la consommation de ce sirop de glucose-fructose.

    Les sirops de glucose sont fabriqués à partir d’amidons très divers: blé, maïs, orge, pomme de terre… Le fructose qu’on trouve sur le marché est généralement fabriqué à partir du maïs. Il est appelé sirop de maïs à concentration élevée de fructose. Il est largement utilisé dans les produits commerciaux où le goût sucré doit être prédominant. En fait, ce qui distingue le fructose du sucrose (sucre de table), c’est qu’il est simple (et non pas composé) et qu’il a un pouvoir sucrant de 1,2 à 1,8 fois plus élevé que le sucrose. Une consommation de fructose supérieure à 20 % de l’apport énergétique total peut mener à une augmentation du cholestérol total et du mauvais cholestérol, alors qu’un apport de fructose supérieur à 50 g / jour entraîne de la diarrhée et de l’inconfort gastro-intestinal.

  4. Moi j’aime bien le sucre et pourtant je suis pas con hein !

  5. Bonjour et merci pour ce superbe article !
    Il serait judicieux d’arriver à faire passer le message dans les écoles, auprès des enfants, parents et enseignants de toutes origines et horizons. Beaucoup de problèmes de concentration, notamment, pourraient être ainsi largement améliorés …
    C’est une question de santé publique !

  6. Moi, j’avoue être très sucre et c’est de famille
    LOL
    Celà dit j’ai des petits problèmes de poids et j’ai du mal à beaucoup me concentrer
    C’est peut être le sucre et peut être pas
    Je pense que chaque personne étant différente réagit différemment aux produits
    Cela dit, cet article prouve encore qu’il faut faire attention avec le sucre
    mais quels sucres peut on manger en minimisant les problèmes et les sucres à bannir totalement?

  7. Je ne suis pas d’accord. j’ai toujours énormément mangé du sucre (6 morceaux dans mon café, dans la journée je dois en ingérer une bonne douzaine de morceaux) , mangé les carottes crues trempées dans du sucre, comme les pommes de terre, énormément de fruits, beaucoup de lait et j’ai 67 ans travaille toujours en tant qu’enseignante et sans le sucre, qui est vital pour l’homme , je n’aurai pas toute cette énergie.
    Je ne suis pas obèse (69 kg pour 1,72 m), avec une analyse de sang impeccable et mes facultés de mémoire sont bien au contraire de plus en plus importantes.
    Comme quoi … A mon avis toutes ces études ne disent pas de quoi il retourne exactement, de quels sucres il s’agit.
    En tout cas moi, j’ai la pêche!

    • et bien peut-être que sans le sucre, tu aurais pu être un super génie et tu es passée à côté sans le savoir………. MDRRRRRRRRRRRR

    • et bien peut-être que sans le sucre, tu aurais pu être un super génie et tu es passée à côté sans le savoir………. MDRRRRRRRRRRRR

  8. je suis très sucre je consomme 1kg de sucre par mois pour café petit déjeune j’ai 92 a jeun glycémie
    je me suis aperçu que je prenais mon café pour le sucre!!!
    j’ai des envies de sucre soudain tres dur……

    que faire

  9. faux archi faux ! depuis mon plus jeune age je consomme énormement de morceaux de sucre (les poches pleines en allant à l’école) j’ai 72 ans et toute mavie j’ai consommer des sucres en morceaux aujourd’hui je suis retraité sans aucun probleme de santé (diabète,obésité et je pense encore moins de probleme de dérangement du cerveau) alors il ne faut pas généraliser comme d’habitude des cas isolés et en faire une vérité ; à bon entendeur salut

  10. Si je comprend bien cet article même si on n’est pas accro aux sodas, on est quand même concerné par la surconsommation de fructose-glucose. Personnellement, je ne consomme aucun soda, mais m’octroie le droit à une soirée gâteaux par semaine. Par ailleurs le matin c’est céréales bio+jus d’orange+yaourt nature, les autres repas sont composés de fruits, betterave, jambon, tomates et une crème à base de soja. Parfois je prend un repas (gerlinéa). Quel est mon risque au niveau de cet surconsommation de glucose-fructose.
    A bientôt

  11. Bonjour , ce qui fait frémir x
    C’est que a cette étude on peut ajouter celle parue dans le monde cette semaine sur lincidence de la consommation de cannabis par les ados sur le quotient intellectuel ! Nos ados qui consomment sucre et cannabis ont donc des capacités intellectuelles inquiétantes !!!!

  12. La consommation du Stevia présente-t-elle les mêmes inconvénients ?

  13. Bonjours à tous!Grave le commentaire sur le sucre!Surtout,sur le glucose-fructose,c’est soit dit sans,le sucre le plus assimilable,pour les diabétiques,ou les personnes très allergique!Le miel c’est bon,mais tout le monde,ne l’apprécie pas!Alors que donner!

  14. c’est quoi DHA ?

  15. a t’il une différence entre SIROP DE GLUCOSE et SIROP DE GLUCOSE LACTOSE ?
    Je me permets au passage de souligner et appuyer vos observations.
    Il faut croire que les industries de l’alimentaire n’ont pas fini de nous empoisonner !
    Je suppose que la majorité des lecteurs de Consoglobe font au mieux pour éviter tous les excès le plus souvent glissés à notre insu dans les produits d’alimentation courante.
    Même si vos articles peuvent faire frémir, merci à la rédaction de nous éclairer et de rester le plus possible vigilant.

  16. Cela m’étonnerait que en ajoutant de la confiture on évite le sucre puisque dans les confitures en général il y a 55 à 70% de sucre ajouté aux fruits lors de la cuisson.Quant au miel…Ce n’est pratiquement que du sucre!

    • pour le sucre ils ne dirent pas que l’on évite le sucre mais que l’on choisit celui que l’on veut ingurgité
      quand on a ce genre de réflexion stu…. on ne lit pas consoglobe
      qui a déjà expliqué pour les an.. qu’il y a une énorme différence entre le miel élément naturel prélevé et transformé par l’abeille et le sucre soutiré chimiquement

  17. Bonjour,

    Erreur de frappe sans aucun doute. A la fin de l’article, lire 35 kg et non 35 g pour la consommation des français. Cordialement

Moi aussi je donne mon avis