La grasse matinée : des bienfaits physiologiques avérés

Si les nombreux bienfaits du sommeil sur l’équilibre physiologique et psychique ne sont plus à démontrer, ceux de la grasse matinée sont beaucoup moins consensuels. Ils sont pourtant avérés.

La grasse matinée : des bienfaits physiologiques avérés

Les bénéfices de la grasse matinée éveillent même d’ordinaire les soupçons culpabilisateurs, voire suscitent des remarques assez réprobatrices de la part de l’entourage du dormeur invétéré.

Pourtant ces quelques heures en plus passées sous la couette ont de multiples vertus. Même si elles sont peu valorisées par la croyance populaire, elles apportent au dormeur des bénéfices avérés et incontestables dont il profitera à long terme.

La grasse matinée permet de compenser un déficit de sommeil

La grasse matinée, au même titre que la sieste, permet tout d’abord de récupérer après un déficit durable et accumulé de sommeil. Pas forcément complètement et en une seule fois, mais couplée avec quelques siestes régulières, la grasse matinée peut vraiment permettre de retrouver un équilibre perdu ou fragilisé par des nuits trop légères ou trop courtes.

Arrêtez donc de culpabiliser et profiter au contraire des ces grasses matinées que vous vous octroyez une fois par semaine et dormez si vous en avez besoin, apprenez à écouter les besoins physiologiques de votre corps pour les satisfaire au mieux, en général un organisme reposé se réveille naturellement et sans réveil, et ne fait pas d’excès.

Arrêtez donc de culpabiliser et profiter au contraire des ces grasses matinées que vous vous octroyez une fois par semaine.

 

Grasse matinée, mémorisation facilitée

En plus d’être récupératrice quand pratiquée dans la mesure, la grasse matinée permettrait également, selon plusieurs études américaines, de favoriser la mémorisation notamment de certaines tâches d’habileté motrice (instruments, sports et danse) grâce à la période de rêve du petit matin dont les lève-tôt seraient privés. Couplée avec des petites siestes dans la journée, elle permettrait aussi de doper les performances cérébrales. Elle est donc beaucoup moins inutile et placée sous le signe de la paresse qu’il n’y paraît. Elle permet de décupler l’efficacité du cerveau et de faciliter l’apprentissage. De nouveau : vraiment pas de quoi culpabiliser.

Baisse de la tension artérielle et diminution des risques d’AVC

Autre bienfait de la grasse matinée, et selon une étude coréenne très sérieuse, la grasse matinée permettrait de faire chuter la tension artérielle et de réduire les risques d’AVC de près de 40 %. Le repos prolongé ralentit le rythme cardiaque, apaise le système nerveux sympathique et lui permet de sécréter moins de toxines dans le sang, et donc d’éviter les accidents vasculaires de manière presque certaine. Une meilleure circulation sanguine, un stress moins important pour l’organisme permettent aussi au corps d’éliminer plus facilement et d’éviter de stocker et donc de fonctionner mieux à terme.(1)

La grasse matinée procure bien-être et dope la créativité

Lorsqu’on est bien reposé, on se sent mieux, plus mobile, et plus enclin à se dépenser. Et c’est un peu la même chose au niveau du cerveau qui est plus disponible, plus à l’écoute et donc plus créatif. Profitant d’une période de réveil plus longue et plus mobile, l’esprit a le temps de vagabonder et donc d’être plus créatif dans la résolution de problème rencontrés dans la journée. L’état de demi-sommeil dans lequel se trouve le cerveau au petit matin permet d’établir des connexions inhabituelles et insolites qui stimulent la créativité sans forcing, tout en douceur.

Illustration bannière : Femme faisant la grasse matinée – © VGstockstudio Shutterstock