Pourquoi dormir en culotte est une mauvaise habitude ?

Vous avez l’habitude de dormir en culotte ? Cela pourrait bien vous causer des ennuis. Découvrez pourquoi il vaut mieux laisser sa vulve respirer la nuit…

Rédigé par Marie Mourot, le 29 Apr 2018, à 16 h 40 min

Dans une interview donnée à Madame Figaro, Jean-Marc Bohbot, médecin infectiologue et andrologue a expliqué pourquoi il valait mieux dormir sans sous-vêtements la nuit. En effet, dormir avec une culotte, un string ou un tanga peut provoquer de nombreux désagréments.

Dormir en culotte la nuit : quels risques pour nos parties génitales ?

Irritations, mycoses, infections urinaires, tels sont les risques que l’on prend lorsqu’on garde sa culotte la nuit. L’infectiologue Jean-Marc Bohbot, également auteur de Microbiote vaginal : la révolution rose, a détaillé dans son interview les risques encourus(1).

Des irritations

Porter une culotte pendant son sommeil peut tout d’abord causer des irritations. En effet, le frottement du tissu contre les parties génitales peut provoquer une sensation désagréable. Sur les vulves les plus fragiles, ces frottements peuvent entraîner aussi des démangeaisons ou des brûlures.

Une femme qui dort en culotte © Vera Petrunina

La nuit, on ne garde ni son pull, ni ses gants, il n’y a aucune raison de garder sa culotte. Celle-ci est au contraire à proscrire
Jean-Marc Bohbot

 

Des mycoses

Mieux vaut vraiment se passer de culotte la nuit car cette mauvaise habitude peut aussi entraîner des mycoses, surtout si vous portez des sous-vêtements en matière synthétique. En effet, une culotte va augmenter la chaleur de la vulve et retenir l’humidité, ce qui va créer un environnement propice à la prolifération des bactéries et des micro-organismes comme les champignons.

Selon le médecin, les culottes en coton bio ne sont pas mieux car elles vont absorber l’humidité et provoquer des sécheresses vaginales.

Des infections urinaires

Si vous souffrez d’infections urinaires à répétition, le port de sous-vêtements la nuit est vivement déconseillé. En effet, porter une culotte la nuit peut même être la cause de cystites à répétition.

D’après Jean-Marc Bohbot, « la culotte peut favoriser la transition des germes qui viennent de l’intestin, via l’anus ou la vessie, vers la vulve, et donc causer des infections urinaires. ». Si vous n’y êtes pas sujette, méfiez-vous tout de même car ces mises en garde sont valables pour toutes les femmes.

Lorsque vous dormez, il est donc préférable de ne pas porter de culotte afin de laisser respirer vos parties intimes.

Si cette idée vous dérange, choisissez un pantalon de pyjama assez ample dans lequel vous vous sentez à l’aise. Et si vraiment vous n’arrivez pas à vous passer de culotte, évitez les matières synthétiques, les coupes trop serrées et privilégiez la lingerie écolo.

Et les hommes dans tout ça ?

Pour les hommes, c’est un peu la même chose mais pour des raisons différentes. En effet, une récente étude réalisée par des chercheurs de l’Université de Stanford (États-Unis) et du National Institute of Child Health and Human Development a montré que cette pratique affectait la fertilité.

Un homme nu qui dort © Alex Gudov

Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs ont suivi 500 hommes pendant un an afin d’évaluer la qualité de leur sperme. Ceux qui portaient des sous-vêtements amples et qui dormaient nus la nuit avaient des spermatozoïdes en meilleure forme que ceux qui portaient des sous-vêtements serrés jour et nuit. Ces derniers ont en effet 25 % de lésions en plus dans leur ADN, ce qui affecte donc leur viabilité et peut même entraîner des risques de prématurité pour le futur bébé.

Alors, messieurs, pour la bonne cause, vous savez ce qu’il vous reste à faire !

Illustration bannière : Dormir avec une culotte – © George Rudy
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Rédactrice web freelance et maman de deux enfants, je me suis toujours sentie très concernée par l'écologie et le développement durable. Constamment en...

2 commentaires Donnez votre avis
  1. Respirer par la vulve, ça doit vous qualifier pour faire un numéro de cirque, non ? 😉

  2. ARTICLE TRES INTERESSANT

Moi aussi je donne mon avis