5 raisons de ne pas porter de soutien-gorge

Il vous chatouille, il vous gratouille… Bref, vous avez toujours rêvé de brûler votre soutien-gorge comme les féministes des années 70 ? Voici quelques arguments qui pourraient bien vous convaincre de franchir le pas.

Rédigé par Guillemette Halard, le 7 Jan 2017, à 17 h 15 min

Pour sa santé, par liberté ou par choix, renoncer à ce sous-vêtement apportant, dit-on, un soutien et une élégance « indispensables », reste une idée qui semble encore bien étrange pour beaucoup de femmes… Pourtant, le soutien gorge, cet accessoire si familier depuis quelques décennies, est loin d’être bénéfique, et fait d’ailleurs de moins en moins d’adeptes. Pourquoi ?

1- Non, les soutiens-gorge ne sont pas indispensables

Vous étiez persuadée depuis votre adolescence que ne pas mettre de soutien-gorge transformerait inéluctablement vos seins en « gants de toilette » ? Détrompez-vous. Il n’a jamais été prouvé scientifiquement que les soutiens-gorge avaient une quelconque efficacité sur le maintien de la poitrine. C’est le poids de celle-ci et la qualité de la peau qui sont responsables du relâchement que l’on observe avec les années.

soutien-gorge

Pour beaucoup, le soutien-gorge n’est pas vraiment indispensable © Anetlanda Shutterstock

2- Ne pas en porter améliore la circulation

Qui n’a jamais repéré des marques sur la peau après avoir porté son soutien-gorge toute la journée ? Si celui-ci comprime la peau, il empêche également la bonne circulation de la lymphe, un liquide présent dans le corps dont la fonction est d’ évacuer les toxines et les déchets. Résultat : les cellules sont moins oxygénées, et la qualité de la peau s’en ressent.

Le port quotidien du soutien-gorge peut donc être à l’origine de problèmes de santé. Les baleines et la pression exercée risquent de provoquer des kystes douloureux, des réactions cutanées désagréables mais aussi d’autres pathologies. Le soutien-gorge peut parfois aussi être à l’origine de douleurs dorsales, musculaires, et aggraver celles qui existent déjà.

3- Cela renforce le soutien-gorge naturel

La poitrine est composée de ce qu’on appelle « les ligaments de Cooper », des ligaments qui conservent les seins dans une sorte de « filet suspenseur », c’est-à-dire : une sorte de soutien-gorge naturel. Malheureusement, celui-ci, s’il n’est pas utilisé, s’atrophie. Alors que si ces ligaments sont stimulés par la pesanteur, ils se renforcent et améliorent l’élasticité des tissus.

En Scandinavie, 95 % des femmes n’en portent pas au quotidien, pour des raisons de confort, et parce que socialement, rien ne les y contraint.

D’ailleurs, une étude en 2013 du professeur Rouillon sur 330 jeunes sportives a démontré les bénéfices esthétiques de l’absence de soutien-gorge : les seins se raffermissent, et les mamelons remontent en moyenne de 7 mm en un an : sans soutien-gorge, la poitrine s’embellit et gagne en fermeté.

4- Ne pas porter de soutien gorge, c’est plus élégant, fait faire des économies et simplifie la vie

Quoi de plus moche qu’une bretelle dépassant d’un petit haut ? Qu’un dos nu gâché par un soutien-gorge ? Qu’une chemise en soie laissant apparaître les frous-frous d’un bonnet trop sophistiqué ? Et quoi de plus désagréable que de devoir sans arrêt replacer ses bretelles ?

Découvrez les chiffres de la production de soutiens-gorge dans le monde grâce au Planetoscope

Bref, la liste des inconvénients est longue. Ne pas porter de soutien-gorge – ou réduire son habitude d’en porter – allège votre porte-feuille, votre style, et votre vie. Finies les heures passées à trouver la bonne forme, la bonne taille, et le bon modèle. De plus, ne pas porter de soutien-gorge pousserait les femmes à naturellement se tenir plus droite, ce qui est à la fois bon pour le dos, et plus joli.

5- Vous n’êtes pas obligées non plus de renoncer complètement au soutien-gorge

Séducteur ou pudique ? Le soutien-gorge est les deux à la fois, et celles qui aiment en porter l’apprécient pour ça. Pour certaines, difficile d’aller au travail sans la « protection » qu’offre le soutien-gorge.

D’autres femmes adorent aussi la dimension esthétique de la lingerie, et ne l’abandonneraient pour rien au monde.

soutien-gorge

© g-stockstudio Shutterstock

Enfin, surtout pour les plus grosses poitrines ou encore lorsque l’on pratique un sport, il est préférable (et bien plus agréable) d’être galbée et soutenue.

En porter, ou pas : une question de choix ! Mais n’hésitez pas à redécouvrir l’intérêt de vivre seins-libres, pour votre santé ainsi qu’un meilleur confort au quotidien : une belle manière de vivre en harmonie avec son corps.

Illustration bannière : – © Wallenrock Shutterstock
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Gourmande option végétarienne, coquette tendance écolo, et globe-trotteuse rêvant de cyclo-tourisme, je ne suis pas à un paradoxe près, mais je le vis...

15 commentaires Donnez votre avis
  1. Moi en tant q’homme je trouve les « bretelles visibles »sans faire exprès », est très sexy

  2. Faux! Les femmes ne nourrissent pas des bébés qui sont dans leurs dos! Et nourrir des bébés n’abîme pas la poitrine si on adopte un soutien gorge qui maintient bien la poitrine.

    Les femmes qui ne portent pas de soutien-gorges ont toutes la poitrine qui tombe dès leur prime jeunesse passée. Elles peuvent l’accepter ou pas, mais il faut qu’elles en aient conscience.

  3. ET SI LE PORTE MAIS PAS TROP SERRE

  4. « Quoi de plus moche qu’une bretelle dépassant d’un petit haut ? Qu’un dos nu gâché par un soutien-gorge ? Qu’une chemise en soie laissant apparaître les frous-frous d’un bonnet trop sophistiqué ? Et quoi de plus désagréable que de devoir sans arrêt replacer ses bretelles ? »

    Quel parti-pris ! Une bretelle qui dépasse, c’est sexy, du moment qu’on assortit la bretelle au petit haut. Les dos nus ? On a inventé le soutien-gorge multipositions ou le spécial décolleté plongeant pour éviter de gâcher les tops sophistiqués. La chemise en soie ? On adopte la lingerie nude et invisible. Et, désolée de vous contredire, quand on a un bon soutien-gorge correctement réglé, les bretelles ne se déplacent pas et ne glissent pas !

    Aucune étude digne de ce nom ne peut affirmer qu’il est mauvais de porter un soutien-gorge. Tout dépend de la personne : un bonnet A peut finir en gant de toilette tout comme un bonnet E peut tenir droit, à 20 ans comme à 50 ans. Tout dépend de la qualité de la peau, de sa façon de vieillir, de son élasticité… La seule véritable étude devrait être menée sur des dizaines d’années, sur des femmes de corpulences, peaux, modes de vie différents en leur faisant porter toute leur vie un maintien sur un sein et rien sur l’autre sein, afin de voir si le sein qui n’a jamais été soutenu a finalement évolué différemment de celui qui était maintenu. Faire des comparaisons dans le vent en invoquant des peuplades, des époques ou des modes de vie différents ne rime à rien.

    Une lectrice qui fait du bonnet G.

  5. Article écrit par une personne qui ne fait pas du F…

  6. citation « Quoi de plus moche qu’une bretelle dépassant d’un petit haut ? Qu’un dos nu gâché par un soutien-gorge ? Qu’une chemise en soie laissant apparaître les frous-frous d’un bonnet trop sophistiqué ? »
    pas d’accord, c’est même souvent très sexy ou féminin en tous cas ici à la Réunion, toutes les bretelles font partie de la mode normale quel que soit l’âge…

  7. je n arrive pas a perdre mes kilos.un petit coup de pouce s il vous plais ?

    • Bonjour Nadia, alors pour perdre ses kilos, il faut savoir qu’on ne peut perdre qu’en mangeant moins ou en faisant du sport.
      Le meilleur sport pour perdre est la musculation.
      Manger moins, n’est pas nécessaire à partir du moment où on fait du sport et c’est bien plus sain, tout d’abord parce qu’il ne faut pas s’affamer, sinon, on remangera plus à un moment et les kilos reviendront.
      Pour ce qui est de manger, il faut manger normalement, sans se goinfrer et surtout éviter les sucreries au maximum…
      Si vous avez subitement une envie de sucreries, manger une petite poignée d’amandes.
      On contrôle bien mieux son poids avec du gras, et on en moins envie de sucres… Le gras est nécessaire pour le corps, surtout les bonnes graisses, nécessaire aussi et surtout pour le cerveau…!!!
      Voilà j’espère vous avoir donné les indications justes nécessaires pour entamer une nouvelle façon de manger et de faire du sport. La musculation c’est 3 fois par semaine pendant une demi-heure, cela suffit pour changer les choses. N’oubliez pas, pas de sucreries, ou surtout le moins possible… Des amandes, des graines de tournesol, des noix du Brésil, et aussi des graines de lin moulues et incorporées dans un yaourt, si possible, yaourt Bulgare. Bien cordialement… j’espère que vous verrez mon message, car le votre est du 29 janvier, cela fait 3 mois et demi…!

    • Pour perdre des kg comme en prendre (pour les personnes minces) je pense qu’il faut être bien ac soi- même. Et là naturellement, ns arrivons à notre poids idéal. Qu’en pensez-vous?

  8. Tout a fait d’accord avec votre article. Le port de soutien-gorge est une aberration vieille d’à peine 1 siecle..à l’échelle de l’âge de l’humanité, 4 million d’années,c’est derisoire.
    A l’instar des talons hauts, c’est juste un accessoire au service de la mode et du consumerisme de notre époque.
    Pour ma part, cela fait plus de 10 ans que je n’en porte plus, meme pour le sport. Et mes seins s’en portent très biens, merci !

    • Les romaine, il y a 2500 ans portaient une brassière.
      Et beaucoup de vêtements à beaucoup d’époques et en de nombreuses région soutiennent la poitrine.
      Votre affirmation est donc limité à la lingerie actuelle.

  9. Il suffit de voir l’état des seins des peuplades qui vivent nues pour comprendre la vacuité de votre démonstration.
    Sans être physiologue, je pense qu’au-delà du bonnet C, le risque de ptose est prépondérant, et que toute activité physique devient inconfortable.
    Les femmes ont bien raison de prendre soin d’elles.

    • complètement d’accord, je fais un bonnet E-F et je n’envisage pas d’enlever mon soutien gorge ! c’est surtout par envie personnelle que j’en porte, pas pour plaire aux autres mais à moi.
      si j’en avait une plus petite je n’en mettrai jamais car je trouve ça plus jolie une petite poitrine sans soutien gorge, mais pour moi c’est claire que la lingerie sublime et galbe mes seins.

    • Faut pour les peuplades.
      Si elles se retrouvent avec des seins style « en gant de toilette » c’et pour nourrir les enfants qu’elles portent dans leur dos, elles font tout le nécessaire afin que l’enfant porté ainsi puisse s’allaiter donc elles sont obligées de tirer et d’allonger les seins ce qui les abîme dans le temps.

Moi aussi je donne mon avis