Plus besoin d’éplucher ses légumes avec « la brosse à légume »

Manger des fruits et légumes est la base d’un régime sain et anti-cancer. Manger des légumes bio est encore meilleur et la brosse à légumes est un outil de base du savoir manger sain. Pourquoi ?


Quelles sont les raisons qui poussent à éplucher les légumes ?


Plusieurs éléments peuvent contaminer nos aliments, et notamment nos légumes :

  • des moisissures,
  • des produits toxiques (pesticides, insecticides, …)
  • des bactéries
  • de la terre 

La plupart d’entre nous ont envie d’éplucher les légumes achetés dans le commerce tout simplement parce qu’ils ont été manipulés plusieurs fois par des mains inconnues.

  • Malgré tout certaines personnes ne veulent pas éplucher les légumes pour préserver les minéraux et les vitamines contenues dans la peau du légume. En épluchant, on perd nutriments et éléments nutritifs dans les épluchures.

Developpement durable article

Les avantages du nettoyage à la brosse des fruits et légumes

  • Tout d’abord, il faut toujours laver vos légumes pour complètement éliminer les pesticides, insecticides ou toute trace de polluants (purins, engrais chimiques, …) qui pourraient finir dans votre assiette

    • Vous pouvez laver les agrumes (oranges, citrons, …) ou légumes à peau très épaisses avec de l’eau assortie d’une goutte de savon à vaisselle bio à l’aide de votre brosse à légumes. Cela suffirait à enlever quasiment tout résidu de pesticide.

  • La brosse à légumes vous évite l’épluchage et la perte des nutriments et de conserver les anti-oxydants et les vitamines contenus dans la peau : c’est un instrument sûr et adapté à son usage !

  • Comme les légumes bio ne contiennent pas de pesticides ou insecticides, les nettoyer à la brosse suffit souvent.

  • La brosse à légumes permet de laver les creux et les crevasses des légumes. L’intégralité du légume est nettoyé des saletés en tous genres.

    Frotter avec la brosse à légumes est pratique et rapide : cela vous prend moins de temps que d’éplucher. 

La pollution des aliments n’est pas un mythe !

  • 4 479 mesures, effectuées en 2005 par la DGCCRF, ont permis d’établir le palmarès de la pollution suivant pour les produits dépassant les taux de pesticides autorisés :

    31,8 % des céleris branche, 26,1 % des bottes de persil, 23,2 % des
    poivrons, 21,4 % des raisins secs, 19 % des pêches, 16,7 des ananas,
    16,1 % des fraises, 12,1 % des feuilles d’épinards 10,8 % des céleris
    raves 10,2 % des salades, 9 ,9 % des haricots non écossés, 8,3 % des
    pommes de terre nouvelles, 7,7 % des mandarines.

Pour en savoir plus sur l’alimentation et les fruits et légumes :

Lire les précédentes recommandations