Alter Eco lance le commerce équitable Nord-Nord

Alter Eco lance le commerce équitable Nord-Nord

Lorsque l’on parle de commerce équitable, on pense en premier lieu au café venant d’Amérique du sud, au coton transporté depuis l’Afrique ou encore au thé récolté en Asie.

Si le concept du commerce équitable permet d’assurer un revenu aux petits producteurs du Sud, Alter Eco, grand acteur du marché, lance une nouvelle gamme de produits équitables et locaux. Le commerce équitable Nord-Nord, ça existe aussi !

altereco_logoDepuis mars, Alter Eco propose, en partenariat avec la CORAB – Coopérative Régionale d’Agriculture Biologique – située à Saint Jean d’Angely en Charente Maritime, une gamme de légumineuses (poids cassés, lentilles vertes, haricots blancs) et de muesli provenant d’exploitations françaises et évidemment biologiques.

consoGlobe s’est entretenu avec Laurent Muratet, directeur Marketing et Communication d’Alter Eco.

consoGlobe : Pouvez-vous nous expliquer la démarche d’Alter Eco qui vient de lancer cette nouvelle gamme de produits ?

Laurent Muratet : Ce que nous défendons chez Alter Eco c’est avant tout un modèle agricole de polyculture, partout dans le monde. Par exemple, un producteur de thé peut très bien également cultiver sur ses terres des épices, de la noix de coco et de la vanille. La polyculture est le modèle de culture le plus naturel qui soit. Pour reprendre le même exemple, le thé poussera bien mieux à l’ombre des cocotiers. La polyculture est meilleure pour l’environnement car elle permet de préserver les sols et en plus, elle donne des produits de bien meilleure qualité et plus goûteux.

Ce modèle de culture et plus généralement l’agro-écologie peut (et doit) se faire au Nord comme au Sud… Notre démarche est de commercer équitablement. Certains produits  qui sont entrés dans notre patrimoine culturel alimentaire comme le café ou le chocolat ne peuvent évidemment pas être cultivés chez nous. On fait donc commerce de ces produits de manière équitable. Et pour les produits que l’on peut cultiver en France, on privilégiera les produits locaux et Bio.

gamme

*

La suite p2> Suite de l’interview