Vidéo : les coulisses de la fabrication des bonbons à la gélatine

La vidéo a fait le tour des réseaux sociaux ces dernières semaines. Alors, si vous raffolez des oursons, les fameux crocodiles ou autres bonbons en gélatine, cette vidéo vous donnera l’envie d’arrêter immédiatement.

Rédigé par Hugo Quinton, le 10 Sep 2016, à 19 h 20 min

L’un des ingrédients principal de ces bonbons, mis à part le sucre, est la gélatine. Cette texture tant convoitée par les enfants est la plupart du temps d’origine animale… En effet, si vous lisez attentivement les ingrédients, la mention « gélatine animale » doit être mentionnée sur l’emballage.

Une vidéo qui suit la fabrication des bonbons à la gélatine

La réalisatrice, Alina Kneepkens a publié cette vidéo, qui a été visionné plus de 700.000 fois en une semaine. Sa vidéo montée à l’envers nous montre la dégustation de ces sucreries pour revenir jusqu’aux cochons parqués dans un élevage. On remarque que la vidéo passe sous silence l’étape de l’abattage des cochons.

Over eten – De weg van een snoepje from Eén on Vimeo.

Pour les végétariens, des alternatives sans viande existent. La société Haribo rappelle sur son site internet que « l’entreprise est consciente que les produits contenant de la gélatine ne conviennent pas à tout le monde. C’est pourquoi HARIBO propose également, et ceci depuis de nombreuses années, d’autres gélifiés, constitués d’amidon, d’agar-agar ou de gomme gellane, et qui ne contiennent aucun ingrédient d’origine animale ». Pour rappel,ce sont 14 milliards de bonbons Haribo qu’engloutissent les gourmands en France chaque année(4)

Photo de bannière © Capture d’écran Vimeo

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Je suis passionné par le web et tout ce qui entoure, de près ou de loin, les réseaux sociaux. A ce titre, j'ai contribué à plusieurs media en ligne, en...

9 commentaires Donnez votre avis
  1. Je suis végétarien mais je suis d’accord qu’il faut que toutes les parties du porc servent, libre aux mangeurs de viande de manger des bonbons à la gélatine de porc. Et pour cette vague du: on est trop bien pour ça et on donne des leçons d’hygiène et de vie à tout le monde tant au niveau alimentaire que d’autres exaspère légèrement. Si on avait boycotté Coca, on boirait des jus naturels depuis longtemps, mais on achète quand même. Chacun fait ce qu’il veut, tu consommes pas, si tu trouve que c’est immoral et que la majorité ne consomme pas non plus, l’entreprise devra s’adapter c’est tout, c’est à chacun d’agir.
    Bientôt on bannira ceux qui ne font pas de sport ou qui fument ou mangent de la viande, il faut arrêter cette négativité au nom du bien-être (par définition positif).

  2. Je ne mange pas de sucreries mais je trouve très bien que la coisne des cochons servent a des bonbons. Vous mangez bien du museau, des pieds de porcs , les oreilles et les bons morceaux. Ou est le problème le cochon est mort , comme on dit tout est bon dans le cochon. On se sert même des poils pour faire les blaireaux . Maintenant libre a vous de manger des bonbons a base de pétrole.

  3. Vidéo très intéressante , je me mangerais bien un bonbon à la gélatine là ^^

  4. Ce procédé de partir du résultat pour arriver à la source devrait être généralisé sur toutes les industries, afin d’au moins être au courant. Après , on adhère ou pas, industrie bien ou mal, destruction des ressources et pillages des pays, cela reste une question personnelle de capacité à changer et a agir (ou pas) en fonction de convictions et motivations (Pour ceux qui n’ont pas encore compris que nos enfants feront “de facto” face à des situations cauchemardesques, fruit de notre incurie…)

    Bravo au montage en tout cas, le principe est simple et le résultat très parlant.

  5. Je raffole de la couenne de cochon. Pourquoi pas sucrée ? Cette vidéo ne me choque pas, les produits sont naturels, même si transformés de façon industrielle. Il y a bien pire par ailleurs…
    Les substances de synthèse ajoutées sont bien plus dangereuses que de la couenne de cochon (sauf pour le cochon, évidemment).
    D’un autre côté, il faut que les consommateurs prennent conscience de l’origine de nos aliments. Ils s’imaginent quoi ? Que les porcs on donné leur peau avec leur consentement ?

  6. vidéo très réussie qui se contente de montrer une vérité telle qu’elle est : sans parole juste des faits. Libre à chacun après de penser ce qu’il veut du phénomène. Très intéressant Merci !

    • Tout à fait d’accord!

  7. tout ce qui vient de l’industrie est tout simplement… à gerber !

  8. D’où l’expression : manger des cochonneries

Moi aussi je donne mon avis