Beauté, alimentation… tout savoir sur le soja

Rédigé par Jean-Marie, le 13 Jun 2013, à 17 h 12 min

La culture de soja fait du bien aux sols

Commençons par les points positifs du soja qui est une des principales productions agricoles mondiales. Il représente 70 % de toutes les cultures oléagineuses (coton, arachide, tournesol, canola/colza, coprah et graine de palmiste).

Planetoscope : la Production mondiale de soja

En 10 ans, la production de soja a pratiquement triplé en Amérique du sud. Précieuse source de devises pour le Brésil, l’Argentine, le Paraguay et la Bolivie, la culture du soja fait toutefois payer le prix fort à la nature.

La culture du soja est en plein boom : les champs de soja pénètrent toujours plus profond dans la forêt équatoriale atlantique, la forêt tropicale amazonienne et la savane brésilienne, riches en espèces. Ces cultures couvrent chaque année 1,7 million d’hectares supplémentaires, soit l’équivalent de 40 % de la superficie de la Suisse.

 

Le soja, une culture très écologique

Le soja est une plante de la famille des fabacées, une herbacée qui fait partie des 5 plantes sacrées en Chine. Elle appartient à la famille des légumineuses. Sa culture est très facile à mettre en oeuvre et présente de nombreux bénéfices écologiques et naturels pour les sols.

1- Le soja est une plante autogame : elle s’autopollinise. Ce qui lui donne un avantage clé : elle n’a pas besoin d’insecte pour être fécondée.

2- Le soja est moins gourmand en eau (25 % de moins que le maïs) et se plait même dans des sols les plus ingrats. Il lui suffit d’un peu de chaleur et d’un peu d’eau. Voilà pourquoi la culture du soja est aujourd’hui internationale, sous toutes les latitudes.

3- Le soja est très résistant aux maladies et aux parasites. Il n’a donc pas besoin de produits de traitements.

3- Le soja est un engrais naturel. Comme toutes les autres légumineuses, il capte l’azote gazeux de l’atmosphère pour le transformer en azote minéral dans le sol. Il est capable d’en produire jusqu’à 300 kg par hectare en un an. Or l’azote minéral est un engrais naturel très recherché. En enrichissant le sol, il permet aux cultures suivantes de mieux se développer. Le soja favorise donc la diversité des cultures.

Le saviez-vous ? Les légumineuses produiraient chaque année 100 millions de tonnes d’azote minéral, soit autant que l’azote produit par l’industrie chimique ! Fabuleux trésors naturels, ces légumineuses !

Égoutté, le lait de soja donne du tofu, sorte de fromage végétal.

Cette capacité de transformation de l’azote fait du soja une plante recherchée pour enrichir les sols pauvres.  Un engrais naturel en quelque sorte. Belle nature !

Plus de soja = moins d’engrais de synthèse

La culture de soja est donc une culture écologique en ce sens qu’elle permet aussi d’économiser l’utilisation d’engrais azotés chimiques produits à partir d’énergie fossile et qu’il faut transporter, épandre… quand ils ne finissent pas transformés en nitrates qui polluent sols et rivières. Le soja n’a pas besoin de fuel pour produire de l’azote ; le soleil lui suffit et  comme il est résistant aux parasites et aux maladies, il n’a pas besoin de traitements chimiques.

La polémique et la crainte du soja OGM

70 % du soja consommé dans le monde seraient d’origine OGM. Majoritairement issu de cultures OGM, le soja sert pourtant en majorité aujourd’hui à l’alimentation animale. Pire, le soja est accusé de participer à la déforestation et à la destruction d’écosystèmes naturels, notamment en Amérique latine. Nous y reviendrons.

*

à suivre> Le soja, un champion de l’alimentation mondiale

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Jean-Marie Boucher est le fondateur de consoGlobe en 2005 avec le service de troc entre particuliers digitroc. Rapidement, il convertit ses proches et sa...

7 commentaires Donnez votre avis
  1. Vous dites destruction forestière ? C’est FAUX. Se sont les lobbys industriels de la chaîne animale qui fait passer ce message. Ils ont trop peur à leur milliards qu’ils gagnent chaque année en prônant leurs mensonges afin de garder les gens de plus en plus malades au fil des années. La preuve, il n’y a jamais eu autant de CANCER et pour cause. Les bétails de vaches à travers la planète sont les grandes causes de déforestations qui de surcroit polluent et consomment beaucoup d’eau. Il suffit de voir les hectares utilisés aux USA, comparés à des camps par Edgar Kupfer, célèbre juif (sorti des camps) et devenu végétarien afin de ne pas contribuer à une autre sorte de suppression massive comme il en avait été témoin. Je ne saurai vous recommander le livre du Professeur Campbell, Le Rapport Campbell afin de connaître les réelles raisons de l’augmentation des cancers.

  2. il y a soja et soja…
    En amérique du sud, les plantations de soja destinées à l’alimentation des élevages européens sont une catastrophe écologique car cela entraîne une déforestation massive et le soja OGM utilisé est résistant aux herbicides et quantité de produits chimiques sont donc déversés dessus.
    Mais il y a aussi des filières de soja bio en France et en Allemagne, destinées à l’alimentation humaine et qui sont parfaitement écologiques.

    La controverse sur les phyto-oestrogènes est curieuse dans le sens où les pays qui consomment le plus de soja sont aussi ceux où il y a le moins de cancers hormono-dépendants (au Japon par ex). En réalité, les études sur le sujet n’arrêtent pas de se contredire et la question n’est pas tranchée.
    Il y a par ailleurs davantage d’hormones dans les laitages (même naturellement, quand on ne donne pas en plus des hormones aux vaches…).

    • Je recommande à tout le monde de lire les livres à succès de John Robbins, «Se nourrir sans faire souffrir», ainsi que le livre du Professeur Colin Campbell, «Le Rapport Campbell» (grand scientifique et chercher depuis plus de 40 ans). Deux livres à succès qui changent la vision des choses sur la nourriture et la santé (pour ceux qui s’en pré-occupent par un proche malade ou que l’on soit malade soi-même). Le végétarisme est la base d’une bonne santé à long terme et le lait sans OGM est garanti. Le meilleur traitement contre le CANCER est de manger santé et donc végétarien.

  3. non seulement le soja est une catastrophe écologique (au même titre que le maïs), mais de plus il n’a JAMAIS été l’aliment « oriental millénaire » tel qu’il est vanté par ses …. vendeurs ! Il n’a jamais été qu’un complément », sinon un condiment occasionnel !
    Enfin SEUL le soja fermenté peut être EVENTUELLEMENT consommé de façon tout à fait OCCASIONNELLE, car en plus de beaucoup de choses « contestables » qu’il contient, il y a des phyto-oestrogènes, qui à hautes doses peuvent être tout aussi toxiques que les mêmes oestrogènes issus de la pharmacopée chimique.
    Messieus, si vous voulez éviter de vous féminiser, laissez cette trop belle plante de côté.

  4. Votre article sur le soja a de quoi rendre complètement schizophrène ! Comment peut-on dans le même temps faire l’éloge de cette culture (y compris pour les sols) et souligner les destructions forestières catastrophiques qu’elle occasionne à l’échelle de la planète. Vous auriez dû préciser que les quelques atouts du soja ne sont rien à côté de la tragédie écologique qu’il provoque. Il faut être un peu cohérent et, en tant que consommateur européen, dire NON au soja qui est le contre-modèle de ce qui devrait se faire sur le plan du développement durable.

  5. Cela ne serait pas « peu gourmand en eau » plutôt que « plus »? Personnellement j’en consomme régulièrement sans en faire l’aliment principal de ma consommation étant végétarienne. Un bémol c’est que la culture du soja en Amérique du sud sert à nourrir le bétail au niveau mondial ce qui cause la déforestation. Choisir aussi du soja sans OGM…

  6. je ne suis pas du tout d’accord avec vous, j’ai horreur du soja, à cause de lui on enlève les forêts d’amazonie et beaucoup d’autres pays au profit de quelques-uns ; c »est même un scandale ! d’autre part contrairement à ce que vous dites il n’est pas bon du tout pour les gens atteints de cancer hormonaux-dépendants car riche en phyto-oestrogènes dangereux dans ce genre de cancer. je pense que malheureusement vous êtes influencés par quelques grands groupes producteurs….et que vous leur faites de la promo !

Moi aussi je donne mon avis