Tabac : la cigarette électronique est-elle moins nocive ?

Rédigé par Annabelle Kiéma, le 14 Mar 2013, à 15 h 48 min
Tabac : la cigarette électronique est-elle moins nocive ?
Précédent
Suivant

Quels effets aurait la cigarette électronique sur la santé ?

fumeeA l’heure actuelle, il est difficile de répondre à cette question. Aucune étude jugée fiable ou indépendante n’a apporté d’éclairage sur le sujet. Même chez les tabacologues c’est le flou artistique : certains comme le Pr Bertrand Dautzenberg, spécialiste de pneumologie, estiment que la e-cigarette serait peut être un moindre mal. «En tant que médecin je ne peux pas recommander la cigarette électronique. Mais je laisserais faire un gros fumeur qui veut s’y mettre. Avec la cigarette, c’est 50 % de chances de se tuer. Avec la cigarette électronique, on ne sait pas trop mais, a priori, c’est moins.»

D’autres dénoncent son utilisation pour 2 raisons principalement :

  • on ne sait pas exactement ce qu’elles contiennent et on ne connaît pas leur réel impact sur la santé, surtout à long terme ;
  • elles ne débarrassent pas les fumeurs de la gestuelle – tirer sur la cigarette et inhaler – alors qu’une rupture totale du geste est nécessaire à l’arrêt du tabac.

En 2011, l’agence de sécurité sanitaire Afssaps, aujourd’hui ANSM, recommandait de ne pas consommer de cigarette électronique.

Premièrement, les cigarettes électroniques contiennent pour la plupart de la nicotine, dans des quantités plus ou moins importantes. Or, la nicotine est classée substance « très dangereuse » par l’OMS. « Même lorsqu’ils sont limités à 2 %, les e-liquides peuvent contenir des quantités de nicotine susceptibles d’entraîner une exposition cutanée ou orale accidentelle, avec des effets indésirables graves. » soulignait l’agence dans son communiqué de presse(1).

Ensuite, outre le caractère potentiellement nocif pour la santé, la e-cigarette induirait « un risque de dépendance primaire » pour les utilisateurs qui n’étaient pas forcément dépendants à la cigarette classique.

chest_xrayEn février 2012, une équipe de scientifiques grecque a conduit une étude tentant d’évaluer l’impact de la cigarette électronique sur les capacités respiratoires. Celle-ci s’est portée sur 8 non-fumeurs et 24 fumeurs. Chaque participant a dû fumer une cigarette électronique durant 10 minutes.

Résultat : chaque cobaye a vu ses capacités respiratoires diminuer, c’est-à-dire que les poumons étaient moins oxygénés.

En outre, la e-cigarette provoquerait les mêmes effets indésirables que la cigarette conventionnelle à savoir toux, mal de gorge, accélération du rythme cardiaque …

En France, nous attendons donc avec impatience les résultats de l’étude commanditée par le ministère de la santé. A l’étranger, certains pays ont déjà tranché pour l’interdiction de la e-cigarette. C’est le cas de la Turquie, de l’Argentine, du Brésil, de Singapour et d’Israël qui ont décidé de ne pas attendre qu’on révèle la nocivité avérée de la cigarette électronique. Aux Etats-Unis, la e-cigarette est tolérée bien que la fameuse Food and Drugs Administration (FDA) ne l’ait pas approuvée, faute d’information. Des résultats qu’on espère concluants sont attendus en Nouvelle-Zélande pour l’année prochaine.

En Europe, la directive européenne sur les produits de tabac doit être révisée. Elle prévoit  de n’autoriser à la commercialisation que les cigarettes électroniques dont les e-liquides contiendraient moins de 4 mg/ml de nicotine. Les dispositifs devraient en outre, comme les paquets de cigarettes, porter des messages sanitaires.

Etes-vous un(e) vapoteur(se) ? Que pensez-vous de la cigarette électronique ?

*

Je veux témoigner

(1) Communiqué de presse du 30/05/2011 L’Afssaps recommande de ne pas consommer de cigarette électronique
Image à la Une : CC – leonardrodriguez

Sources : FranceInfo, Le Monde Interrogations face au succès de l’e-cigarette, INPES Institut national de prévention et d’éducation pour la santé, ANSM Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé

A propos de la cigarette :

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Je fais partie de ce qu’on appelle désormais les « slasheurs » : je suis rédactrice / sophrologue / et j’enseigne le français comme langue...

30 commentaires Donnez votre avis
  1. Bonjour a tous , moi je fumait 1 paquet de cigarette part jour, je me suis mie a la vaporette , bon ces vrais que je l’aie souvent a la bouche, mais plus de problème pour une vrai cigarette, et cela ne me manque pas , je suis a 16 ,et je vais prendre la 6 , mais cela aide beaucoup pour celui qui ne veut plus fumer. ces mon avis personnel. Maintenant a vous de voir.

  2. J’ai fumé en moyenne quinze cigarettes par jour pendant plus de trente ans, avec diverses tentatives d’arrêt qui n’ont jamais duré plus de six mois. Depuis deux ans j’ai complètement arrêté la cigarette grâce au vapotage (liquide à 16 mg de nicotine pendant un an puis 11 mg et maintenant 6 mg) Je précise que j’ai essayé plusieurs produits sans succès, parce que trop agressifs avant de tomber sur celui que j’utilise actuellement, qui est à base de glycérine végétale bio. Il à l’avantage de ne me brûler ni la gorge, ni les poumons. Les résultats ont été indiscutablement positifs pour moi :

    1 – J’ai retrouvé ma capacité respiratoire et ma voix !
    2 – Je suis beaucoup moins « accro » (quand je vapote, c’est une bouffée par ci par là. Vapoter pendant dix minutes serait un supplice. Dès lors l’étude à laquelle vous faîtes allusion part d’un principe faux.)
    3 – L’idée de reprendre une cigarette ne me vient plus à l’esprit.
    4 – Il n’ y a plus d’odeur désagréable chez moi et je n’incommode plus les autres.

    Mais comme pour le reste, il faut apprendre à vapoter sans excès et trouver un liquide non agressif. De plus, pour l’entourage et donc aussi pour soi-même, il est indispensable de trouver un produit au goût léger et ne dégageant aucune odeur.

    Avec tout ça, je sens que je finirai par m’en passer complètement. Mais ça ne me sera pas imposé par les autres . Et ça se fera sans violence …

    Alors à tous ceux qui partent en croisade contre le vapotage en étant convaincus que cette pratique est aussi dangereuse que le tabac, je dis : « vous faîtes fausse route. Au lieu d’aider les fumeurs, vous les rendez hargneux. Quand on fume ça correspond à quelque chose. Et ce quelque chose est différent pour chacun…Alors, comme ça se fait actuellement, il serait peut-être opportun de laisser ceux qui le souhaitent expérimenter ce substitut du tabac, et peut-être cette méthode pour arrêter définitivement toute ingestion de nicotine et retrouver leur indépendance naturelle. »

  3. J’attends avec impatience les statistiques sur les décès comparés et avérés entre les consommateurs de fumées du tabac et les vapoteurs. Curieusement, mon épouse qui a fumé 2 à 3 paquets de Johnson sans filtre pendant 38 ans a arrêté de tousser après trois jours de vape, mes trois filles courent maintenant le double du trajet qu’elles effectuaient du temps de leur tabacfobie, leur dépendance effective pendant des années dès les premières bouffées de fumée et un sevrage serein par la vape en une semaine. Le taux de nicotine est descendu progressivement à 0 en 1 mois à peu près et la fameuse gestuelle n’a presque plus de sens. Je ne retrouve rien de l’article à charge dans le vécu de la famille, nous vivons pourtant depuis toujours sur la même planète. Je ne vape ni ne fume, mais ne voudrai revivre le passé pour rien au monde, toux, cendres, odeurs, fumées,etc. Sans même évoquer le côté financier des traitements médicaux pour les affections respiratoires qui ont chuté drastiquement.

  4. Article tout à fait obsolète et orienté.
    Parcourez les nombreux blogs indépendant de vape avec de vrais spécialistes ( qui citent leurs sources, au passage…) pour vous faire une idée sur le sujet !

  5. je viens de commencés la cigarette elec j’ai tout de suite accrocher je ne suis plus fatiguer après une clope fin bref c’est vraiment cent fois mieux que de fumer du tabac classique résultat j’ai arrêter la clope sa fait deux jours sa ne m’attire plus du tout .(menthe fraîche quel merveille 🙂 )

  6. Moi,je ne fume plus depuis 4 mois alors que j’étais à 25 clopes par jour. 4 mois que je tiens avec une e cigarette!!! J’ai commencé avec 16 mg de nicotine et maintenant je suis à 6 mg . Trop fière de moi!!!
    Le problème c’est que je l’ai au bec toute la journée pratiquement !! Est-ce normal? Je suis inquiète. Mon but c’est d’arriver à 0 de nicotine et aussi de me débarrasser complètement de la cigarette électronique. Mais vais-je y arriver? J’ai vraiment l’impression que je suis passée d’une addiction à une autre. Qu’en pensez-vous ?

    • Je viens de lire ton com et je me permet d’y repondre avec beaucoup d’attention. Comme tu le sais ertainement, nous n’avons certainement pas assez de recul sur l’E-Ciguarette pour pouvoir afirmer avec certitude qu’elle est sans danger. Ceoendant j’ai lu beaucoup de choses sur ce cette ciguarette et je crois en effet que de toutes façons, elle reste tout de même beaucoup moins dangeureuse que la ciguarette classique. Il n’y a qu’a voir la composition d’une ciguarette classque et celle du e-liquide; il n’y a pas photo. LE FAIT QUE TU L4ai toujours au bec comme tu dis est certainement parce que c’est nouveau et que comme chaque chose nouvelle, ont l’adopt toujours avec exageration.Mais c’est comme quelque chose que l’on a peur d’égarer, donc on la garde en main. Je suis devenu adepte de cette solution et je t’assure que je ne m’en porte que miex. Salut

Moi aussi je donne mon avis