La durée de vie des déchets dans la nature

La durée de vie des déchets dans la nature
Vous aimez ? Partagez :

Jeter les déchets dans la nature, ce n’est pas sans conséquence… ils y restent longtemps, parfois très, très longtemps. Un objet qu’on jette négligemment va polluer parfois bien longtemps  après qu’on ne soit plus de ce monde. Voici une sélection d’objets ou produits avec leur durée de vie « naturelle » : en combien de temps se dégrade-t-il sans intervention extérieure, dans la nature ?

Les déchets, c’est une véritable marée qui va finir par nous noyer ; leur recyclage nous coûte 10 milliards € chaque année.

A quelle vitesse se dégradent naturellement nos déchets ?

Durée de vie des déchets les plus rapidement « biodégradables » :

Déchets se dégradant  de 12 mois à 10 ans :

  • Mégot de cigarette : de 1 à 2 ans (1 mégot est susceptible à lui seul de polluer 500 litres d’eau,1 m3 de neige est pollué par 1 mégot)
  • Ticket de bus ou de métro : environ 1 an
  • Gant ou chaussette en laine : 1 an
  • Filtre de cigarette : 1 à 5 ans
  • Papier de bonbon : 5 ans
  • Chewing-gum : 5 ans
  • Huile de vidange : 5 à 10 ans (1 litre d’huile peut couvrir 1000 m² d’eau et ainsi empêcher l’oxygénation de la faune et de la flore sous-marine pendant plusieurs années. De plus, rejetée dans le réseau des eaux usées, l’huile usagée colmate les filtres dans les stations de traitement de l’eau et perturbe les process d’épuration biologiques.)

megot-plageDéchets se dégradant  de 10 ans à 1000 ans :

Suite > durée de vie des déchets les plus résistants

Réagissez :
Donnez votre avis
Envoyer cet article par e-mail


370 commentaires Donnez votre avis
  1. malheureusement, il y a aussi le fait de poubelles éventrées, de containers et de camions qui débordent..
    Le mieux est de ne plus consommer ces produits qui génèrent des déchets non biodégradables…

  2. je te comprends noel et en meme temps joyeux noel ah ! ah ! ah !

  3. je suis triste que tout le monde jette tout et n’importe quoi dans la nature

    • malheureusement, il y a aussi le fait de poubelles éventrées, de containers et de camions qui débordent..
      Le mieux est de ne plus consommer ces produits qui génèrent des déchets non biodégradables…

    • je suis entièrement d’acore avec toi.Chez nous au BURKINA FASO c’est plus grave car la majorité de la population n’est pas instruite donc la pollution surtout par les déchets plastiques ne fait que prendre de l’ampleur …

  4. Avec les déchetteries qui sont misent en place depuis de nombreuses années il ne devrait plus avoir de déchets dans la nature, nos élus et pouvoirs publiques doivent sanctionner sévèrement toutes ces infractions, sans oublier les industriels indélicats.

    • je te comprends noel et en meme temps joyeux noel ah ah ah ah

  5. Je trie mes déchets,papiers cartons; canettes et bouteilles plastique, le tout est enlevé par ma commune.Pour ce qui est des déchets de cuisine du style pelures de légumes et fruits je les met dans un bac à compost qui me donne un engrais pour mon potager. pour ce qui est des bouteilles en verre, je les dépose dans des bulles à verre de ma commune
    et si j’ai d’autres déchets , je les dépose à la déchetterie communale tout en les triant..Je pense que je fais mon devoir de bon écologiste.Dans mon jardin, quand je taille mes arbustes, je les broie et ils servent de paillis pour mes parterres

  6. en réponse à wordpress qui vient de supprimer mon message pour doublon détecté. Non, il ne s’agit pas du même message. Le premier concernait les informations sur les protections hygiène intime des femmes et le second appuyait le message de Caroline. Je suis déçue de ne pouvoir donner mon avis sur 2 sujets. Il s’agit d’informer pas de critiquer.

  7. Pour les jouets par exemple les fabricants ne pourraient-ils pas supprimer les piles et adapter une batterie rechargeable comme pour les téléphones mobiles ?

  8. et tout ce que certains industriels ont enfoui dans la nature
    c’est pas de la pollution hein!

    • Bien dit! Maintenant des noms!!
      NB documentaire de ARTE sur la pollution toxique d’environs 400 000 sites en france CQFD bien penser à demandé l’historique d’un terrain avant d’acheter, cette colline n’est peut être pas faite majoritairement de terre et c’est pas non plus du caillou… ^^

  9. D’après la question cruciale n’est pas le temps pour qu’un déchet se biodégrade mais son impact sur l’environnement. Comme le dit quelqu’un plus haut, le trognon de pomme n’aura pas d’impact polluant, ni même le verre (à ma connaissance), qui dure plus longtemps. Par contre, si un objet se dégrade vite mais en ayant un impact néfaste, c’est beaucoup plus problématique.

  10. sincerement, je ne vois pas l’utilité de faire figurer les trognons de pomme, pelure de fruit ou allumettes, puisqu’il s’agit de déchets « normaux ». même sans l’homme, ils font partie intégrante d’un processus naturel qui permet à la nature de se renouveler (compost). pour ce qui est du papier journal/magazine, tout dépend de sa composition et de l’encre utilisée.

  11. bons articles, site très utile… mais où est le modérateur ?? personne ne vérifie les commentaires abjectes et/ou absurdes voire insultants ???!
    eh les djeunes, vous n’avez rien d’autre à faire de vos journées ???

    • Votre article est très bien rédigé, d’ailleurs je vais proposer au professeur de SVT du collège de ma fille d’en informer les élèves. Chaque ligne est importante malgré ce que certains disent « pas d’intérêt pour trognon de pommes, épluchures » mais si. Pourquoi ne pas manger la pomme avec sa peau et mettre le trognon dans le composte. Pour les papiers de bonbons c’est bien d’informer car les jeunes les jettent au sol (prise de conscience). Quant aux étrangers résidents en France il faut les mobiliser sur le sujet car ils jettent dans les éviers les huiles de cuisson usagées, ne veulent pas recycler le papier, le plastique qu’ils utilisent à profusion, ainsi que pour les produits ménagers qu’ils utilisent en grande quantité sans se soucier de leur impacte sur la nature et l’environnement. Il y a beaucoup de travail à faire.

Moi aussi je donne mon avis