La page Santé préventive et Bien-être

Les chroniques bien-être de Philippe

La « santé préventive » pour un meilleur équilibre de vie

Cela va de techniques éprouvées « toutes simples » applicables immédiatement par tous telles que la respiration, la méditation, l’alimentation, … à des pratiques un peu plus « techniques » telles que le Reiki, la réflexologie plantaire, la sophrologie, …

Suivez le guide

Je vais vous aider :

  1. vous écouter, vous accompagner et être à vos côtés dans votre démarche de mieux-être, de bien-être, voire d'auto guérison ;
  2. à diminuer le stress par des conseils simples (le stress est à l'origine d'environ 70% des maladies et de 50 à 60% de l'absentéisme) ;
  3. à choisir le ou les « petits trucs » et techniques qui vous conviennent personnellement.
  4. à répondre simplement à la question «est-ce que ça marche ? comment ? » pour chaque pratique
Posez-moi vos question

Envoyez-moi vos questions et j'y répondrai au fur et à mesure avec plaisir !

E-mail :

Question :


La bio de Philippe

« Réflexologue diplômé et praticien depuis 10 ans, praticien Reiki (Niveau III) depuis 8 ans, j'ai la « santé préventive » dans la peau depuis tout petit. Mon papa la pratiquait tous les jours et me l'a transmise. Il est décédé en 2010 à l'âge de… 100 ans, pour ainsi dire autonome et en pleine forme ! Il a toujours été la preuve vivante que « la santé préventive et naturelle, ça marche » !

Les articles

La santé préventive, l'atout pour une longue vie

Découvrez le concept de Santé préventive : que recouvre cette notion qui englobe bien des disciplines. Le passeport pour une longue vie saine, expliqué par Philippe.

Se droguer au bien être

L'art de bien respirer car l'air de rien, l'air est tout. Quelques "jeux d'air" simples et efficaces à pratiquer tous les jours.

La réflexologie, c'est le pied !...

Introduction à la réflexologie qui ressemble fortement à une technique de massage. Et pourtant, elle n'en n'est pas une et se rapproche davantage de l'acupuncture

Les articles

NOTE IMPORTANTE :

Veuillez noter que Philippe n'est pas médecin ni thérapeute. Les conseils décrits dans ses interventions sont issus de ses rencontres avec des praticiens de thérapies énergétiques, des savoirs traditionnels et des ouvrages qui y font référence.


Il vous invite à éprouver vous-même ces techniques, sans vous déconseiller toutefois d'avoir recours à la médecine conventionnelle.


25 commentaires Donnez votre avis
  1. Come on, quickly give me a young hug
    Come on, quickly give me a young hug

  2. bonsoir a tous j’aimerai savoir si une personne a une solution pour le mal des transports; mon petit fils prend le bus tous les matins et il se plain constamment de migraine c’est systématique donnez-moi une astuce s’il vous plait pour que Lucas se sente mieux
    merci
    AMANDAJOLIE

    • Manger des biscuits soda enlevé le mal de cœur .
      Et sa fonctionne vraiment , bonne chance à vous !!!

  3. bonsoir a tous j’aimerai savoir si une personne a une solution pour le mal des transports; mon petit fils prend le bus tous les matins et il se plain constamment de migraine c’est systématique donnez-moi une astuce s’il vous plait pour que Lucas se sente mieux
    merci

  4. I found just what I was needed, and it was engaiternint!

    • Come on, quickly give me a young hug
      Come on, quickly give me a young hug

  5. den goustaroume re file ena koma pou na rmiehi ola ta provlimata tis hwras stous metanastes! Epeidi ehoun vrei sti x.a. 200 malakes kai tous ehoun pisei oti einai anergoi exaitias twn xenwn, den simaineis kai oti ishiei…. TA ELLINIKA AFEDIKA FTAINE POU “RIHNOUN” TA MEROKAMATA GIATI ESI “PATRIOTI” DEN TIS KANEIS AUTES TIS DOULEIES GIA TOSA LEFTA! Kai kala kaneis diladi, alla den sou ftaiei o pakistanos pou peinaei kai i hwra sou einai stin e.e. Kai ehei ipograpsei kapoies sinthikes kai tous ehei fortwthei olous giati i italia krataei kleista seinora….

  6. C’est vrai !

  7. Dernièrement j’ai subit une opération du genou avec un emploi du temps calme,j’ai donc effectué un jeûne de six jours.Je n’ai pas souffert d’un manque d’alimentation mis à part un mal de tête le premier jour.La reprise de l’alimentation est à faire en douceur; en profiter pour se réalimenter correctement mais j’ai retrouvée les idées claires et surtout un bien être du corps et de l’esprit.

  8. Dernierement j’ai subit une opération du genou avec un emploi du temps calme,j’ai donc effectué un jeûne de six jours.Je n’ai pas souffert d’un manque d’alimentation mis à part un mal de tête le premier jour.La re”prise de l’alimenta

  9. l’avenir nous prévoit des surprises. Merci Philippe de tous ces super conseils pour rester zen et en forme

  10. Je souhaite cette rubrique efficace car personnellement, je crois depuis quelques années à cette discipline; les livres de M. Odoul, m’ont beaucoup aidés au début. Je suivrais cette page avec attention.
    Merci.

  11. Merci et mille fois merci de votre fidelité

  12. Adepte de la médecine chinoise prodiguée par l’excellent docteur SUN à Lyon, malheureusement en impossibilité d’exercer à cause de tout le gotha des médecines traditionnelles au combien imbues de leurs connaissances (souvent très limitées)je me penche de plus en plus sur la manière de se nourrir !
    Une question : est-ce que la diète d’une journée de temps en temps est dangereuse ou bénéfique !
    Très enjouée de bénéficier de vos conseils
    Cordialement

    • Bonjour Madé,

      Merci pour l’intérêt que vous portez à cette rubrique et pour votre question pertinente.

      En effet, nous mangeons globalement trop et trop vite. Le sentiment de satiété vient quelques instants après que nous ayons mangé ce dont notre corps a besoin ; en mangeant plus doucement et donc, en mastiquant mieux, nous mangerions moins.

      Pour en revenir à votre question, oui, une diète de temps en temps n’est pas dangereux pour la santé sous quelques réserves. Ainsi, par exemple, lors de votre diète,

      – pensez à boire plus que d’habitude, surtout quand vous ressentez la faim, sans hésiter à rajouter un peu de citron ou un peu de sirop à votre eau. Je vous invite également à lire ce qui s’écrit sur la cure de raisin. J’aborderai le sujet dans ma rubrique ;

      – évitez un effort physique trop important. Rien ne vous empêche de marcher (tout en respirant profondément : je ne le répèterais jamais assez !)

      – prenez plaisir à ce moment de diète en le vivant comme une cure de jouvence, de bien-être. Entrez dans la sensation de “bon nettoyage” qui est en train de s’opérer en vous ;

      – choisissez le meilleur moment pour la vivre le plus sereinement possible ;

      – quand vous reprenez votre alimentation normale, ne vous “ruez” pas bien entendu sur la nourriture (vous perdriez tout bénéfice de la diète et prendriez presque même du poids !) : recommencez par manger peu, doucement et ce qui vous fait plaisir.

      En résumé : manger un peu de tout, doucement, avec plaisir ; et effectivement, de temps en temps, une diète est une bonne chose.

      Note : la sensation de faim disparaît après environ 1/2h à 1h.

      Tenez-moi nous au courant de votre expérience et de vos sensations. Merci.

      Bonne année et prenez soin de vous.

    • TI EGINE STO FALIRO RE PAIDIA? AKYRI I SIGEDRWSI!! RE O KOSMOS BOREI NA EHEI HAZEPSEI ALLA OHI TOSO GIA NA VALEI TI X.A. STI VOULI… O kosmos ”psarwse” poli me tis dmioskopiseis…. Mi masate..

  13. Je ne partage votre théorie que partiellement? J’ai perdu mon gendre (44 ans) d’un cancer du colon, il est parti en 1 an. C’était un homme en pleine santé, qui aimait la vie, mangeait , buvait, faisant du sport, tout cela sans excès. comment aurait-il pu l’éviter? La seule chose que l’on peut suspecter est la restauration collective puisque depuis sa scolarité et sa vie professionnelle il était obligé de manger à la cantine.

    • Bonjour Lisbeth,

      Tout d’abord, je partage votre peine, même si les mots soulagent si peu la douleur, surtout face à un départ si injuste, si triste.

      Je réponds à votre message. Vous avez sans doute raison : la restauration collective a ses avantages (prix, proximité du lieu de travail ou d’étude) et ses limites (qualité parfois inégale de la cuisine proposée).

      Mon papa reprenait souvent ce proverbe populaire : “on creuse sa tombe avec ses dents”.

      Très tôt et intuitivement il l’avait compris ; il était très à l’écoute des réactions de son corps face aux différents aliments. Par exemple, sans le savoir, toute sa vie, il a mangé les aliments bénéfiques pour son groupe sanguin.

      Je reviendrai sur les “pour” et les “contre” de cette théorie exposée par le Dr. Peter D’Adamo dans son “best seller”, “4 groupes sanguins, 4 régimes”. En l’occurrence, pour mon papa, elle s’est avérée sans doute fondée.

      Je vois régulièrement des gens venir eux-mêmes au travail “avec leur gamelle”, comme on dit. C’est moins cher et on mange vraiment selon son choix. Moi-même, pour 3 à 4€, je mange ce qui me convient ; mais ça, je appris à l’identifier depuis tout petit avec mes parents.

      La nutrition devrait en effet, faire partie de l’éducation : apprendre tout gosse à manger à la fois ce qui est bon au goût ET pour notre corps. Ca limite -je n’ai pas dit “supprime” !- les agressions de la nourriture industrielle et/ou collective, ainsi que des produits dont des lobbies puissants vantent les soit disant mérites via la publicité .

      Pour le reste et pour le principe “maladie = message du corps” (corps qui exprime son désaccord avec ce qu’on lui fait vivre, ce qu’on lui donne, etc.) c’est une vision orientale qui, de plus en plus, se vérifie aussi à la lumière d’études scientifiques.

      Nous, occidentaux, avons appris à bien séparer et compartimenter les choses, ce qui fait que nous avons plus de peine à les relier et donc à comprendre et admettre ce principe. J’en parlerai aussi.

      Mais je vous invite à consulter dores et déjà l’ouvrage de Michel ODUL : “Dis-moi où tu as mal, (je te dirai pourquoi) le lexique”, pages 15 à 22 et 252 et suivantes. Cela pourra, j’espère vous éclairer un peu.

      Le principe “la maladie est message du corps” (par la maladie, le corps exprime qu’il y a tension, un trouble, une fatigue, un désaccord avec ce qu’on lui donne et/ou lui fait vivre, etc.) est parfois choquant ; mais des milliers d’année d’expérience et d’observation le confirme petit à petit. La démarche demande, c’est vrai, de la finesse, des interrogations, de l’écoute, de la responsabilisation et de la remise en cause.

      Mais c’est comme toute pratique : débutée très tôt, elle devient naturelle, facile à appliquer et évidente. C’est pour cela que je me mets à tenter d’expliquer au mieux, comment, en famille, nous avons toujours su allier plaisir, écoute de notre corps et de notre esprit en faisant fi des tabous et autre pressions culturelles éventuellement nuisibles pour eux.

      Mais la vie est ainsi fait, à tous les stades de son évolution, l’homme a du faire face à de de l’inexpliqué, de l’injuste, ce qui est le cas pour vous face au décès de votre gendre, Lisbeth… Ce qui rassure, c’est qu’au fur et à mesure, les interrogations trouvent des réponses. L’homme est génial pour ça !

      Avec ce que l’on sait déjà, on peut écrire un gros livre ; mais avec ce qui nous reste à découvrir, le livre serait des milliers de fois plus gros !

      Courage et bonne continuation à vous Lisbeth.

      Philippe.

  14. Bonjour,
    Je suis moi aussi impatient de savoir comment arriver à alléger le stress et les troubles musculo-squelettiques. L’aéromathie existe mais comment la pratiquer pour pas cher ? Il doit y avoir aussi d’autres moyens…
    Sinon, à un niveau collectif, l’entreprise génère de plus en plus de maladies citées ci-dessus. Une obligation légale est donnée pour les employeurs de prévoir une heure de médecine préventive par mois par tranche de 20 salariés, voire pour 10 salariés suivi médicalement.
    Pourvu que tous ces moyens soient mis en oeuvre pour le bien-être de tous !

  15. Impatiente de voir ce que vous proposez car il est bien évident que si l’accent était mis sur la prévention, il y aurait bcp moins de malades.

    • Merci Simone pour votre commentaire et votre remarque qui résume tout !

      La maladie est, nous le verrons, rarement “la faute à pas de chance” ; c’est plutôt un message du corps du corps qu’il faut (seul et/ou accompagné) décoder, interpréter,… pour en tirer les conclusions et agir pour ne pas et/ou plus être malade.

      Je vous assure, ça marche souvent très bien !

      Parfois, ce travail est long, parfois pas ; mais en tous cas, il nous oblige à nous responsabiliser, à apprendre à se connaître et non pas systématiquement jouer les analphabètes en se disant : “ah! mince ! je suis malade, c’est pas ma faute, je ne sais pas pourquoi, je vais chercher la solution ailleurs, etc.”

      Mais j’anticipe un peu : ce sera l’objet d’un prochain article.

      Bien à vous.

      Philippe.

  16. Je suis très impatiente de pouvoir suivre cette méthode qui paraît tellement plus logique que tout ce qui peut être entrepris en médecine allopathique actuellement!
    Y aura-t-il possibilité de s’abonner aux chroniques et aux conseils histoire d’être sûr de ne rien rater?

    Merci

    • Très intéressant, on attend donc les articles santé préventive et les bons conseils de philippe
      merci d’avance !!

    • Consoglobe

      Oui on s’assurera que vous ne loupiez rien de tout ça ! si vous êtes inscrite à la Newsletter quotidienne, tout sera relayé et sinon, il suffira de venir sur cette page qui va être remaniée de manière à donner accès à tous les contenus proposés par Philippe

      Merci de votre fidélité

  17. super ! on a hâte de connaître la suite…

Moi aussi je donne mon avis