L’EMDR, une bonne solution au mal-être et à la dépression ?

L’EMDR, pour Eye Movement Desensitization and Reprocessing, c’est-à-dire la désensibilisation et reprogrammation par les mouvements oculaires, prouve son efficacité pour remédier à certains mal-être.

Rédigé par Philippe C, le 30 Aug 2016, à 13 h 59 min

Notre époque est souvent dominée par des notions d’efficacité, d’optimisation et de résultats concrets, si possible immédiats. Le domaine psychologique n’échappe pas à la règle : quand on va mal, on voudrait aller mieux le plus vite possible. Pourtant, bien souvent, les psychanalyses et autres psychothérapies prennent – et on l’accepte peu ou prou – du temps. Or, il existe une technique qui donne des résultats étonnants en matière de digestion du mal-être et ce, précisément de façon assez rapide. Cette technique, c’est l’EMDR, pour Eye Movement Desensitization and Reprocessing, c’est-à-dire la désensibilisation et reprogrammation par les mouvements oculaires.

L’EMDR, ou comment se soigner par les yeux

Avant d’entrer dans les détails, et comme s’interrogeait avec humour le célèbre et ancien journaliste Michel Chevalet  en entame de ses reportages, posons-nous la question : « Le mal-être, la dépression, les souvenirs post-traumatiques, comment ça marche ? »

Que se passe-t-il quand un souvenir, un traumatisme, une ou des pensées nous déstabilisent au plus profond de nous-mêmes, au point de nous ruiner le quotidien, la santé et/ou le sommeil ? Que faire ? « Ben,… on consulte un psy », « on se fait prescrire des antidépresseurs », diront certains. Oui et c’est déjà pas mal. Mais insuffisant, car ne traitant pas toujours le mal à la racine.

Le problème est qu’en « consultant », on passe par le langage  ; et, dans le cerveau, le siège du langage est le néocortex. En dépression ou face à un souvenir traumatisant, cette partie du cerveau ne fonctionne plus efficacement, car dominée par la partie émotionnelle du cerveau, l’amygdale.

L’amygdale est parfaite en cas de danger  : elle nous évite de penser pour activer en priorité tous les réflexes et autres substances chimiques indispensables pour faire face à ou fuir ce danger. Une fois le danger passé, elle se met à nouveau en veilleuse.

Mais si l’amygdale continue à travailler en permanence – considérant que le danger, le souvenir perturbant, ou l’objet du mal-être est toujours présent et envahit tout le cerveau sans arrêt -, alors la « vie tranquille » n’est plus possible  : nous sommes emportés par un torrent d’émotions, nous sommes en mal-être permanent. Bref, nous sommes dépressifs.

Tout ça parce que le cerveau émotionnel, dominé par l’amygdale, ne communique plus avec le cerveau préfrontal (néocortex).

La digestion des émotions et de la dépression par l’EMDR

L’EMDR a précisément pour but de désensibiliser les souvenirs et les idées en stimulant les deux hémisphères du cerveau pour digérer son passé, des comportements et des idées négatives dont on veut se débarrasser.

L’EMDR offrirait un raccourci pour éliminer au plus profond les symptômes qui viennent d’événements du passé non digérés par le système nerveux limbique (qui n’ont donc pas été « digérés » psychiquement). En son temps, David Servan-Schreiber avait mis cette technique en avant.

Il « s’agit de stimuler le cerveau de droite à gauche et de gauche à droite (par le regard, la voix ou même le toucher) de façon à débloquer l’évènement traumatique resté enkysté dans les tréfonds de la psyché, et réactiver le système naturel d’auto-guérison du cerveau pour qu’il analyse l’information et la fasse ‘digérer’».

Un excellent reportage décrit avec simplicité et brio le fonctionnement de notre cerveau et surtout explique simplement le principe de fonctionnement de l’EMDR, le tout accompagné de témoignages poignants.

Lire page suivante : EMDR et psychanalyse : main dans la main

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



« Réflexologue diplômé et praticien depuis 10 ans, praticien Reiki (Niveau III) depuis 8 ans, j’ai la « santé préventive » dans la peau depuis tout...

11 commentaires Donnez votre avis
  1. j’ai vu une psychologue du travail après proposition hiérarchique, suite à des harcèlements subis au travail
    Elle m’a d’abord démonté complètement la psychanalyse puis m’a dit que j’étais un cas urgent. j’étais volontaire pour essayer.

    je devais choisir un traumatisme. Elle m’en a fait changer 3 fois. Elle a effectué son hypnose et voulait absolument que j’ai mal au ventre. je répète, je n’ai jamais mal au ventre. Tout ça m’a fait rire jaune. Elle s ‘est énervé, j’ai gardé mon calme. Je pense que c’est une méthode qui peut convenir aux gens très influençables et surtout très lucrative. C’est mon avis et personne ne m’en fera changer. je préfère sincèrement une bonne psychanalyse sans prise de médicaments ou converser avec un psychologue qui ne me drogue pas.
    Cordialement,

  2. j’ai connu beaucoup de chocs dans ma vie .j’habite au Maroc .quand j’ai visité un médecin il m’a traumatisé lui aussi .mon cerveau semble bloqué .des peurs des angoisses .des idées .j’ai peur de devenir fou .aussi j’ai subi une manipulation mentale par ce médecin.l’emdr fonctionne pour moi ou non je sais pas .et est_ce nécessaire de dire tout les souvenirs à un praticien

  3. Pouvez SVP me donner l’adresse de emdr dans l’Oise rembourser par la SS merci

  4. Bonjour,
    Si je comprends bien les commentaires, finalement la méthode EMDR n’est efficace que pour des dépressions du a des traumastismes réels ?! Alors que bco de gens depriment et font des dépressions sans réelle causes…en broyant du noir, s’isolant petit a petit, les insomnies, perte de desirs et de libido complet…le cercle vicieux ! Seul les antidépresseurs aident dans ce cas avec thérapie tcc?
    D’avance merci Philippe pr votre avis.

  5. bonjour
    je souffre de plus en plus de mal etre avec des souvenirs du passe qui m obsede.je ne connais pas cette metode(emdr).les antidepresseurs ne sont pas efficaces.Mais j habite au Maroc ou il n y a pas de praticien d emdr .Que faire…

  6. Ma fille de 26 ans a eu recours à cette méthode pour sortir d’une phobie sociale. Elle a ressenti une nette amélioration après 8 séances. Je ne trouve pas le nom de son praticien dans votre liste. Sur sa carte de visite, aucune mention d’appartenance à EMDR-FRANCE; Est-ce un faussaire ? Merci pour votre réponse.

    • Bonjour Claude,

      D’abord, je suis bien heureux pour votre fille !

      Vous comprendrez qu’il est naturel pour ces praticiens de chercher à se démarquer d’autres praticiens pas toujours consciencieux et/ou compétents.

      Bien entendu, celui qui a traité votre fille peut parfaitement être compétent -ce qu’il semble être, vu le résultat- et ne pas souhaiter de publicité …

      Comme souvent, tout n’est pas nécessairement blanc ou noir…

      Bonne continuation et bonne année.

  7. Le prix que vous donnez est sans doute parisien, en province il est possible d’y avoir accès pour un coût moins onéreux; et c’est tant mieux car ça apporte réellement du bien-être. Entre EMDR et anti-dépresseur, il n’y a pas photo. Courrons à une séance d’EMDR

  8. Bonjour à tous,
    Souffrant depuis plusieurs années de relations difficiles avec ma mère, j’ai pratiqué l’EMDR après 2 ans de compréhension de l’origine du problème (en allant voir un psychologue et en me documentant moi même).
    Après 3 séances assez difficile où j’ai « revécu » ma naissance (source du problème), je me suis sentie beaucoup mieux et libérée de ce poids. Depuis, je comprends mieux et sais gérer mes émotions et les relations avec ma mère sont beaucoup plus saines.
    Cette méthode a complété tout un travail en amont sur moi même et j’en ressort grandie et beaucoup mieux dans mes baskets!

  9. Jean-Marie

    Philippe, voici une question que nous transmet Chantal sur la boite mail de consoGlobe : « est-ce que vous même avez pratiqué l’emdr ? vous ou une connaissance ? et qu’avez vous ressenti pendant les exercices ?
    merci.  » Chantal

    • Bonjour Chantal,

      Non, je n’ai pas personnellement suivi de séance d’EMDR.

      En revanche, mon ex-épouse, oui.

      C’était suite à une chute de VTT lors de laquelle elle a failli se casser le nez.

      Le choc et le craquement de son nez l’avaient particulièrement affectée, la hantaient sans cesse : l’EMDR lui a permis de « classer » rapidement le mal-être général qu’elle ressentait, et surtout le souvenir incessant du craquement.

      Non pas qu’elle l’a oublié ; simplement, il ne l’obsède plus. 1 séance a suffi : c’était 1 traumatisme léger. Ce qui peut causer un certain désagrément lors de la séance : revivre tous les aspects du traumatisme (couleurs, odeurs, circonstances, détails,…). Visualisez encore le reportage inséré dans mon article, il vous éclairera mieux.

      Que ce soit 1 choc, la disparition d’un proche, une déception sentimentale ou autre événement qui vient hanter ou obséder l’esprit, l’EMDR, si une fois encore pratiqué par un praticien certifié (voir mon article), semble efficace pour stopper cette sensation d’obsession permanente, de mal-être incessant qui pollue la vie au quotidien.

      Le coût d’une séance varie entre 60 et 80€ en moyenne.

      J’espère avoir avoir répondu à vos questions, Chantal.

      Prenez soin de vous.

Moi aussi je donne mon avis