La santé préventive, l’atout pour une longue vie

La santé préventive, l'atout pour une longue vie

La santé préventive est une notion qui fait son chemin. Proche du concept de “vivre mieux” de consoGlobe, elle couvre des sujets concrets qui ont trait au bien-être, à un style de vie sain et durable, bref à un équilibre personnel que chacun peut essayer d’atteindre. Pour nous en parler, Philippe Cuttat, nous donne quelques points de repères.

consoGlobe : Bonjour Philippe, pouvez vous nous dire ce qu’est la santé préventive ? S’agit-il de médecine ?

philippe-cuttat sante preventiveOui, parce que la  “santé préventive » réveille le médecin qui est en nous et vise à nous maintenir en bonne santé et améliorer notre qualité de vie, physique et morale. Il s’agit donc de REVEILLEZ LE MEDECIN QUI EST EN NOUS et donc VOUS dans le cadre d’une stratégie personnelle de bien être. Nous le verrons, elle nous rend plus autonome, plus attentif.

Contrairement à notre vision traditionnelle de la santé, la maladie sera ici plus abordée comme un message du corps à interpréter et non plus comme “la faute à pas de chance” que seul et uniquement le thérapeute doit combattre. Le thérapeute, quel qu’il soit (médecin, praticien de “médecine douce”, infirmier,…), certes toujours bon conseiller en cas d’urgence (santé curative classique) sera ici, en plus, considéré comme un égal qui nous aide à mieux comprendre notre corps pour nous rendre moins analphabète, plus autonome et plus responsable de notre santé.

Le rapport et les jeux de pouvoir patient-thérapeute sont quelque peu modifiés. Ainsi que le dit le Dr. Daniel DUFOUR , “Le savoir ne doit pas (seulement) guérir mais être au service du patient. Le respect et l’amour sont au centre et non le pouvoir” (écoutez à ce sujet sa conférence du 22 novembre 2011 sur https://mediaserver.unige.ch/play/72685

Bien évidement, cette vision ne va pas plaire à tout le monde, vous pensez bien ! Mais la philosophie de notre démarche, vous l’avez compris, est d’être à l’affut de tout ce qui contribue à maintenir la “bonne santé”, donc à diminuer son coût pour la société. Et bien souvent, nous le verrons, la solution est toute proche !

Non, parce qu’on ne parle pas ici de médecine au sens classique de traitements ou d’approche donc curative. La stratégie de bien être, de qualité de vie de la « santé préventive » ne remplace pas du tout votre médecin ou l’hôpital. Ainsi que je viens de le mentionner, il ne faut pas penser qu’il y a substitution ou rejet entre les deux notions bien distinctes.  Autrement dit, si vous suivez un traitement médical, surtout ne l’interrompez pas à la lecture des conseils et des articles qu’on vous donnera sur consoGlobe dans les mois qui viennent.

Justement, vous êtes maintenant le chroniqueur Santé préventive de consoGlobe : qu’allez vous apporter aux membres du site ? Que leur dites vous ?

Je suis heureux de faire ce bout de chemin avec vous ! Ensemble, nous allons découvrir ou redécouvrir l’art de la « santé préventive ».  Je dis « nous », mais en fait, c’est vous aussi qui détenez les secrets de Votre santé préventive ! Je vais donc modestement essayer de vous donner des clefs pratiques, des explications pour vous convaincre et surtout vous aider.  J’essaierai de vous apporter des témoignages mais là, je suis sûr que les membres de consoGlobe nous en apporteront de nombreux.

En fait, je ne suis pas qu’un pédagogue, mais aussi un miroir.

En quoi cette fonction de miroir peut-elle aider nos lecteurs ?

sante préventive bien etreJe ne connais pas votre terrain, « La photo, c’est vous qui la prenez ! ».  Ces articles et ma modeste contribution ne seront que les révélateurs du formidable potentiel qui est en vous.

Le pouvoir de guérison, que dis-je !, de prévention est en nous ; mais trop souvent, nous le négligeons, nous le sous-exploitons. Nous, femmes et hommes d’une société hyper scientifique, matérialiste et essentiellement tournée vers l’extérieur (« avoir » et « faire » plutôt que « être »), avons un peu perdu confiance en lui et en nous.

A chacun de nous donc, d’apprendre à relire en nous, à nous de (re)trouver, de choisir la pratique, la bonne posture, le mode de vie,… qui lui convien(nen)t pour « mieux-être » et surtout, pour « bien-être » ! Je peux éclairer la route, indiquer des pistes, mais c’est vous qui choisissez le chemin…Votre chemin.