Les substances que nous cache… le talc

Plus blanc que blanc, le talc ? Ce produit considéré comme naturel est toutefois considéré comme potentiellement cancérigène. Dans la série « les substances que nous cachent les produits star », découvrez les dessous du talcet ses alternatives possibles.

Rédigé par Pauline Petit, le 26 Jan 2020, à 17 h 35 min

Le talc est utilisé en cosmétique depuis l’Antiquité. Il s’agit d’un minéral, le silicate de magnésium, connu pour ses propriétés matifiantes et absorbantes. Utilisé depuis des générations pour poudrer les fesses des bébés, le talc est pourtant mis aujourd’hui sur la liste des produits potentiellement cancérigènes. Alors, dangereux le talc ?

Le talc bébé et de maison : vertus ou dangers

Véritable poudre à tout faire, le talc est utilisé en cosmétique mais aussi pour la maison pour absorber les taches ou nettoyer. On l’utilise sur le corps comme anti-transpirant, dans les chaussures, pour éviter l’apparition de boutons après un rasage ou une épilation, ou encore pour éviter les irritations notamment sur les fesses de bébé.

Certaines femmes l’utilisent pour l’hygiène féminine : le talc régule l’humidité et les odeurs. Or cette utilisation est à proscrire : elle favoriserait le cancer des ovaires.

Le talc cancérigène ?

Depuis quelques années, des études tendent à prouver le caractère cancérigène du talc(1) Le 24 février 2016, la marque Johnson&Johnson a été condamnée aux États-Unis à verser 72 millions de dollars à la famille d’une femme décédée d’un cancer des ovaires à 62 ans. Celle-ci utilisait du talc tous les jours sur ses parties génitales.

La Cour a jugé plausible le danger lié à l’utilisation quotidienne de talc, en particulier sur les muqueuses. La poudre voyagerait jusqu’aux ovaires à travers les trompes de Fallope, où elle contribuerait à créer des inflammations et à développer des cellules cancéreuses. Une étude américaine de 2019 valide d’ailleurs cette hypothèse(2).

le talc, bebe

Le talc, déconseillé aussi pour les bébés © tomkawila

De même, le talc utilisé pour l’hygiène des bébés est déconseillé, car il contribuerait à aggraver les risques de maladies respiratoires et pulmonaires des enfants en bas âge. On connaît également mal le lien entre l’utilisation du talc pendant l’enfance et l’apparition de cancers à l’âge adulte.

Le talc possède une structure fibreuse semblable à l’amiante à l’état naturel. Il contenait des traces d’amiante jusque dans les années 1970 aux États-Unis. Le Centre International de la Recherche sur le Cancer a classé le talc utilisé pour le corps comme « potentiellement cancérogène pour l’homme » !

Par précaution donc, gardez vos flacons de talc pour nettoyer votre maison et passez aux alternatives naturelles à cette poudre minérale pour votre corps et votre bébé.

Trois produits alternatifs au talc

Comme souvent en cosmétique naturelle, on pioche dans sa cuisine pour remplacer les produits pouvant être dangereux. De la même consistance que le talc mais d’origine végétale, la fécule de maïs ou de tapioca peuvent remplacer le talc pour de multiples usages. Elles possèdent elles aussi des vertus absorbantes et peuvent donc être utilisées en cosmétique.

On le sait, le bicarbonate de soude possède de multiples vertus. Parmi elles, celle de remplacer le talc comme produit d’hygiène pour les bébés. De même, certaines personnes utilisent le bicarbonate de soude comme déodorant naturel : à l’instar du talc, il absorbe humidité et mauvaises odeurs.

Autre astuce pour ne plus utiliser de talc

coup de coeur
Argile Blanche Surfine – Kaolin

La plus douce des argiles, idéale pour les peaux fragiles et la peau sensible de bébé.

Non allergisante, elle convient aussi à la peau sensible des enfants et peut s’utiliser comme talc.

À découvrir sur bebe-au-naturel.com

 

Enfin, certaines marques bio vendent de la « poudre pour bébé » garantie sans talc. C’est le cas de plusieurs marques américaines, là d’où vient le scandale, comme la marque Burt’s Bees qui commercialise une poudre à base de fécule de maïs et de bicarbonate de soude.

Article mis à jour et republié

Illustration bannière : Talc bébé – © Maxim Krivonos

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



A la découverte du monde de demain, initiatives positives, personnalités inspirantes, nouveaux modèles économiques. Sans cesse dans les livres, sur le Net...

4 commentaires Donnez votre avis
  1. Je trouve dommage que vous citiez une étude en tronquant les informations : l’étude de Gabriel et al. (votre référence 2) concerne l’association entre la douche vaginale et l’usage du talc, pas l’usage du talc seul.

  2. Bonjour, j’ai visité la carrière de talc de Trémousse, et la personne qui nous a reçu nous a affirmé que personne ne pouvait être allergique au talc naturel alors je ne comprends pas très bien que vous tentez de persuader les gens de ne pas utiliser de talc. Le talc est présent dans tous nos objets du quotidien, produits cosmétiques, voiture avions fusées enfin tout.

  3. Bonjour,
    Le bicaronate de soude est inoffensif pour les parties intimes?

    • Bonjour, le talc
      le bicarbonate….
      en poudre très fine, comme déodorant des aisselles, oui mais il a tendance à m’irriter la peau.

      Donc je mets d’abord de l’aloé pour hydrater puis très peu de bicarbonate, mouillé par l’aloé (un soupçon sur le bout du doigt).

      Efficace, rien à voir avec les odeurs, par la suite, que dégage la peau à l’usage des déodorants.
      Donc je constate, dans mon cas un réel intérêt à l’usage du bicarbonate + aloé.

      Cordialement
      Patrick

Moi aussi je donne mon avis