Le talc, une belle carrière dans la santé et la maison !

Rédigé par Eva Souto, le 16 Oct 2014, à 12 h 30 min

Si le talc est connu pour ses vertus apaisantes pour les fesses de bébé ou encore pour ses capacités régulatrices en termes de transpiration, il demeure discret sur ses nombreuses autres vertus. Zoom sur un produit à utiliser dans bien des cas et qui mérite bien sa place dans nos maisons !

Le talc : un minéral aux multiples facettes

Composé essentiellement de silicium de magnésium, le talc appartient à la famille des minéraux.

carriere-de-talc

Un des plus grands gisements du monde se trouve en France : la carrière de Trimouns est la plus grande du monde !

Il en existe 2 types : le naturel et le synthétique.

  1. Le 1er,, naturel, est directement récolté dans des gisements et peut contenir des résidus d’autres minéraux parfois dangereux, tels que l’amiante.
  2. La 2ème variété quant à elle, est fabriquée par l’homme et ne représente aucune nocivité. Ce type de talc est très utilisé en cosmétologie pour ses propriétés lubrifiantes.

Talc

Planetoscope : Production mondiale de talc

Il est un parfait allié pour la peau, notamment lorsque cette dernière est rêche et desséchée.

fleche-Talc : une poudre aux vertus méconnuesIl est également très utile pour soulager les rougeurs du nourrisson. Des applications assez répandues. Mais, la « poudre miracle » possède d’autres vertus moins connues.

Le talc : un bon allié pour la maison !

Il  a des usages plutôt inattendus. En effet, les qualités absorbantes et le toucher doux et glissant du minéral vont être mis à profit pour de nombreuses applications.

Talc 1

Par exemple, le talc frotté sur les arêtes d’un tiroir aide celui-ci à coulisser sans accrocs. Glissé dans les interstices d’une marche ou d’un parquet, le talc empêche le bois de grincer sous les pas.

Autre usage du talc

Lorsqu’une bouillotte est au repos, ses 2 faces en caoutchouc ont tendance à se coller l’un à l’autre. Solution ?
> Un peu de talc bien réparti dans la bouillotte. Enfin, saupoudré sous un tapis, il va empêcher ce dernier de glisser.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Eva est passionnée d’écriture. Elle est sensible aux sujets de société, et en particulier, à ceux qui touchent au développement durable, au commerce...

4 commentaires Donnez votre avis
  1. Je lis ici ou là qu’il existerait du « talc synthétique ». Pour moi, cela veut dire qu’il y aurait une synthèse d’une qualité de talc. Ceci est risible, voire ridicule. C’est du talc raffiné, du talc bien blanc, du talc qui ne contient plus d’impuretés minérales par séparation de gros grains selon leur couleur dans des machines. Pour votre info, 1 kg de talc raffiné coûte en vrac de l’ordre de 1 euro sortie d’usine.

  2. Oui effetivement, les grandes sociétés détournent le nom d’un produit naturel comme avec l’exemple du TALC marhange.
    De ns jour, ces dérives sont toutes aussi dangereuses et pernicieuses.
    Je prend l’exemple de la STEVIA. Argument de vente majeur après avoir abusé et surrabusé de l’aspartame. Je vois sur certains sirop et autre cochonneries, en grand marqué « (à la) STEVIA ».
    super argument de vente qui contient toujours plein d’édulcorants de synthèse.
    Argument marketing et tromperie du client peu avisé.
    La Vraie stévia est un excellent produit.

  3. Bonjour,
    Depuis l’affaire du talc Morhange dans la fin des années 60, je n’ai pas une bonne opinion concernant le talc, tout au moins pour les bébés… plusieurs en étaient morts, car mis sur des fesses irritées, le talc passant dans la circulation du corps, et notamment dans la circulation sanguine, les mamans l’utilisant ne savaient pas que celui-ci était la pire chose à mettre.
    Sinon, pour le reste, je suis d’accord avec vous. J’ai d’ailleurs une vieille boite de talc dont je me sert pour le côté maison…

    • Le talc n’est pour rien dans l’affaire Morhange. C’est son producteur, la Sté Givaudan (aussi responsable de la catastrophe de Sévéso)qui avait pensé judicieux d’ajouter de l’hexachlorophène pour rendre le talc bactéricide. cette « amélioration » permettait surtout d’avoir prétexte à augmenter les bénéfices en vendant le produit plus cher. Je pense qu’il y a toujours intérêt à acheter des produits basiques ; Moins l’industrie les tripote et mieux ça vaut tant pour la santé que pour les porte monnaie. Quand on sait que Givaudan est leader mondial pour la production d’arômes alimentaires on a tendance à préférer les yaourts natures…

Moi aussi je donne mon avis