Le soja : un allergène émergent

Rédigé par Emma, le 17 Jan 2013, à 15 h 27 min

L’allergie au soja, un seuil élevé pour le déclenchement des symptômes

Une des particularités de l’allergie au soja est caractérisée par le seuil souvent élevé pour le déclenchement des symptômes, et par des réactions violentes que sont les anaphylaxies sévères.

Qu’est-ce qu’un choc anaphylactique ?

C’est la forme la plus sévère des réactions allergiques. Elle se traduit par un oedème des voies supérieures respiratoires, suivi d’un bronchospasme sévère et d’un collapsus circulatoire, qui peuvent entraîner la mort du patient. Les premiers signes peuvent être des gonflements ou picotements des lèvres, de la langue ou de la gorge, suivis de nausées ou de vomissements. Tout peut commencer aussi par une perte de connaissance. Le patient doit être transporté d’urgence à l’hôpital et mis sous surveillance pendant au moins 24h.

Associations allergènes : les plus rares

  • les protéines de lait de vache (APLV). Ce type d’allergies croisées concernerait 10 % à 14 % des enfants allergiques au lait de vache.
  • l’exercice physique : il est rare et déclencherait une anaphylaxie sévère
  • l’huile de soja : il est rare, quelques cas seulement ont été rendus publics, déclenchant aussi une anaphylaxie.
  • les cosmétiques contenant des protéines de soja  : elles peuvent déclencher des dermites de contact ou des troubles du système digestif de type entérocolite à retardement.

L’auteur rappelle que ce sont les dosages des immunoglobulines (IgE) spécifiques nGly m 5, nGly m 6 et rGly m 4 qui ont permis une compréhension des très fortes réactions d’anaphylaxie au soja.

L’avis de la diététicienne :

sojall faut donc rester vigilant sur les effets induits de la consommation de soja avec d’autres produits comme ceux cités ci-dessus. Mais ces recommandations concernent surtout les « vrais » allergiques à l’arachide et aux pollens de bouleau.

Car pour les autres, le soja est un aliment plein de vertus nutritonnelles, qui contient :

– davantage de fibres que toutes les autres légumineuses.

– des isoflavones et des phytostérols qui pourraient jouer un rôle favorable dans la réduction du cholestérol sanguin.

– des minéraux tels que le calcium et le fer.

Ils seraient dommage de s’en priver. Les végétariens le savent bien, et l’utilisent souvent dans leur cuisine, pour remplacer justement… les protéines de viande – que le soja peut contenir jusqu’à 90g/100g dans l’isolat de soja ( 12g/100g dans le tofu).

* Directive 2003/89 du Parlement européen et du Conseil.

(1) Gomez-Andre SA et al. Un allergène émergent : le soja. Rev Française Allerg 2012.

*

Cela me donne une idée

Abonnez vous et recevez la lettre hebdo alimentationLa lettre hebdomadaire Alimentation est diffusée chaque vendredi. Il est facile de s’abonner (ou se désabonner).

– Exemples : le n°2 de la Lettre hebdo (les huiles),la lettre n°3 (les légumes), lettre n° 4 (les calories), la lettre n°5 (le goût), la lettre 7 (la « néfaste food »), la lettre 8 sur les micro-algues et le DHA, la lettre 9 sur le petit-déjeuner, la lettre 10 sur le Repas de Noël, la lettre 11 sur la détox, …

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Découvrez tous mes conseils nutrition et diététique pour une alimentation plus saine au quotidien

3 commentaires Donnez votre avis
  1. Vous oubliez qu’iln’y a pas que le problème d’allergie, mais que le soja n’est pas vraiment comestible et qu’on en consomme beaucoup moins en Asie qu’en Europe. Le soja utilisé en Asie est utlisé fermenté afin de détruire la toxicité de la plante, ce qui est rarement le cas du soja proposé en Europe. Et vous oublier les phyto oestrogènes présentes dans la plante, à ne pas donner à tout le monde. On peut consommer des produits à base de soja de temps en temps, mais pas en consommation courante. Cf Corinne Gouget et nombres d’études là-dessus

  2. On peut rappeler que la première source de soja pour les humains est le lait de… vache, puisque nos amies les vaches sont (très logiquement pour des herbivores…) nourries au soja (OGM).
    80 % du soja cultivé dans le monde sert à nourrir le bétail destiné aux Occidentaux.
    Si l’on est intolérant ou allergique au soja, la première chose à faire est donc d’arrêter de consommer des produits laitiers animaux.

    • et surtout à supprimer en premier le « lait de soja OGM » mot employé par erreur puisque c’est de l’eau de soja allergénique une vache est végétarienne alors pourquoi la maltraiter

Moi aussi je donne mon avis