La semaine de la pêche responsable avec MSC et ASC

La Semaine de la pêche responsable 2019 bat son plein. Comme chaque année et face à l’urgence grandissante de préserver les océans, cet événement vient nous rappeler de faire le bon choix maintenant pour du poisson encore longtemps.

Rédigé par Séverine Bascot, le 22 Feb 2019, à 17 h 07 min

Selon la FAO (l’organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture) en 2018, 33 % des stocks de poissons sont surexploités dans le monde. Il est donc urgent de prendre des mesures pour améliorer les pratiques de pêche, mais aussi de repenser notre consommation de poissons. Organisée par le Marine Stewardship Council (MSC) et l’Aquaculture Stewardship Council (ASC), cette nouvelle édition de la Semaine de la Pêche Responsable 2019 veut rappeler aux Français qu’il est encore temps d’agir pour la préservation des ressources marines, en se mobilisant dès maintenant en véritables consom’acteurs.

Semaine de la pêche responsable : Le bon choix maintenant pour du poisson encore longtemps

Cette année encore, pêcheurs, éleveurs, distributeurs, entreprises de produits de la mer, aquariums et associations s’unissent durant une semaine pour sensibiliser les consommateurs à l’importance d’une pêche et d’une aquaculture responsables. Car si les défis sont conséquents pour améliorer les pratiques de pêche, lutter contre la pêche illégale, préserver les écosystèmes marins, encourager une aquaculture responsable, il ne semble pas moins évident de faire évoluer notre consommation de poisson : car oui, en achetant des produits de la mer durables, on encourage les acteurs de la filière à s’engager dans une démarche de pêche responsable.

Le programme de certification et le célèbre label bleu MSC apposé sur les produits de la pêche (9,9 millions de tonnes, soit environ 13 % des captures mondiales) que l’on choisit, donnent l’assurance que les principaux enjeux cruciaux et urgents sont adressés : de la lutte contre la surpêche à un étiquetage clair des produits, en passant par la préservation des ressources et le respect des réglementations environnementales… Bref à privilégier absolument sur l’étal pour des choix responsables.

Au contact des pêcheurs engagés pour le changement

Avec à présent plus de 20 ans de recul, le travail des 361 pêcheries certifiées MSC dans 36 pays porte ses fruits tant sur le plan de la conservation des espèces que sur celui de la préservation des écosystèmes et de l’environnement(1) : elles ont fait de réels progrès en améliorant leurs pratiques, leurs connaissances et leur gouvernance.

En France, ce sont 13 pêcheries qui se mobilisent au quotidien pour une pêche durable.

Il est très important de les soutenir quand on achète du cabillaud, du lieu noir, de l’églefin, de la sardine, du hareng, du homard, du bulot, de la sole ou encore de la légine. Leur engagement est essentiel pour une gestion prudente de cette ressource vitale : soutenez-les en choisissant les produits labellisés MSC.

Durant la Semaine de la Pêche Responsable, cinq pêcheurs français engagés pour l’environnement Kyrvine et Yannick, Guillaume, Julien et David, et travaillant dans des pêcheries certifiées MSC partagent leur expérience et leur engagement.

Sensibiliser les enfants à la mer et à ses métiers

La semaine de la pêche responsable est aussi une occasion non seulement d’engager les plus jeunes en faveur des océans, mais aussi de les sensibiliser à la diversité et la complexité du métier de pêcheur dans un monde où la préservation des ressources aquatiques est devenue incontournable.

Jusqu’au 18 avril, les enfants peuvent aussi participer au concours « Deviens le héros des poissons ! » qui verra le gagnant devenir le personnage principal d’une aventure et recevoir un livre dont il est le héros réalisé par un auteur et un illustrateur.

Illustration bannière : Banc de sardines – © Mr. JK
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Voyageuse insatiable, j'ai parcouru le monde autant pour des raisons personnelles que professionnelles : rien de mieux pour prendre la mesure de l'état de la...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis