Sel : toujours trop dans l’alimentation !

Rédigé par Emma, le 15 Nov 2012, à 16 h 33 min

Ingrédient à risques pour la santé, le sel fait l’objet de recommandations pour en faire diminuer sa consommation par les Français depuis 2002. L’agence française de sécurité sanitaire (Anses) vient de faire le point sur le sujet en 2012. Il y a encore des progrès à faire !

Trop de sel : quels risques ?

Les risques de l’excès de sel sont bien connus. Ils favorisent les maladies telles que l’hypertension artérielle,  les maladies cardio-vasculaires et le cancer de l’estomac. L’Excès de sel est devenu un problème de santé publique :   nombre de décès dus à l’excès de sel dans l’alimentation en France

Les recommandations en 2002 :- 20 % de sel dans l’alimentation des Français.

Cette recommandation passait par la réduction progressive de la teneur en sel de certains aliments, et concernaient évidemment les industriels de l’agro-alimentaire. Le but était d’atteindre les valeurs suivantes :

  • 8 g/jour de sel chez les hommes adultes
  • 6,5 g/jour de sel chez les femmes adultes et les enfants

Ces objectifs sont ceux des Programmes Nationaux Nutrition Santé (PNNS 1 et 2) successifs, et du dernier, le PNNS 3 (2011-2015). Mais le but ultime est d’atteindre l’objectif fixé par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) :  5 grammes de sel par jour !

Or, les Besoins Nutritionnels en sel sont encore plus bas : 1 à 2 g/jour…

La consommation de sel  des Français en 2012

Les résultats  de 2012 : – 4 à – 10 % de sel dans l’alimentation des Français (1)

Certes, les quantités de sel ingérées par les Français ont diminué, de 5 % en moyenne.
Mais ce qui est intéressant, c’est surtout la baisse  de 20 à 30 % des gros consommateurs de sel (ceux qui ingèrent plus de 12 g par jour !). Aujourd’hui notre consommation de sel atteint les niveaux suivants :

  • 8,7g/jour pour les hommes
  • 6,7 g/jour pour les femmes.

On croirait là que les objectifs sont atteints. Mais il n’en est rien. Ces chiffres ne tiennent pas compte du sel… rajouté sur la table, pendant le repas ou au cours de la cuisson !

La consommation réelle de sel est donc bien plus importante :

  • 10g/jour pour les hommes
  • 8g/jour pour les femmes

Les objectifs sont donc encore loin d’être atteints en tenant compte de ce qui se passe vraiment dans les cuisines ! L’information sur l’importance de la baisse de sel dans la consommation courante doit donc être maintenue.

*

Suite > Les conseils de la diététicienne

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Découvrez tous mes conseils nutrition et diététique pour une alimentation plus saine au quotidien

8 commentaires Donnez votre avis
  1. comment peser 5 gr existe -i de balance pour peser aussi petit

  2. homnes.com/sous-ma-montagne-de-sel Nous nageons dans le sel !
    Nous dépassons presque tout le temps les recommandations de l’OMS !
    Merci pour vos conseils !

  3. Bonjour,
    Lorsqu’on consomme pas ou très peu de nourriture industrielle il est facile de diminuer sa consommation de sel. Pour ma part j’ai choisi de ne plus saler ou pratiquement plus à la cuisson, j’utilise épices et condiments divers, bouillon cube. Cela change complètement la perception gustative des aliments, et le grain de sel broyé au dernier instant dans l’assiette a vraiment une autre saveur. J’ai expliqué ma nouvelle façon de faire, et pourquoi je le faisais, et je me suis rendue compte que les fous de la salière avait paradoxalement le geste beaucoup plus léger et moins systématique qu’avant!!

  4. Arrêtez toutes ces conneries, bougez un peu plus au lieu de rester le cul dans un fauteuil devant la télé, nos parents consommaient bien plus de sel que maintenant est ils ont vécus jusqu’à 90 ans voir plus, alors arrêtez de nous enfumer avec vos pitreries.

  5. Oui la charcuterie et les fromages contiennent trop de sel. Mais arrêtons de fustiger. Je fais plein de choses y compris mon pain moi-même (1 cc de sel/1 kg de pain), j’ai tendance à cuisiner trop peu salé mais oui, chez nous, on aprécie un bon morceau de vrai fromage à la fin du repas (pas tous les jours, 50/50 fromage et produit laitier nature ou fait maison) ou une bonne charcuterie de temps en temps (1 fois /semaine ou toutes les 2 semaines). Alors je me sens “accusée à tort” quand j’entend ce genre de message dans les médias car ils ne font pas assez la distongo produit tout fait/produit maison et je dois “m’expliquer” face à mes enfants! D’autant que je suis sûre qu’ils mangent plus salé à la cantine qu’à la maison. Eduquer, oui, stigmatiser, non.

  6. oui je suis d accord nous consommons trop de sel le plus de sel se trouve en charcuteries et en fromages mais dans le pain et en moins de sels .

  7. oui je suis d accord nous consommons trop de sel le plus de sel se trouve en charcuteries et en fromages mais dans le pain et en patis moins de sels .

Moi aussi je donne mon avis