Sauterelles natures ou sucettes au scorpion : les insectes qui se mangent

Rédigé par Annabelle, le 13 Aug 2011, à 15 h 39 min

Pourtant, nous aurions tout intérêt à sauter le pas !

sauterelles grillées

En effet, les insectes sont source de protéines, au même titre que l’est la viande. Et comme le précise un article du magazine britannique Wired UK, « What’s for lunch », l’apport en protéines n’est pas le seul avantage.

Consommer des insectes à plus grande échelle dans nos sociétés pourrait bien nous permettre d’éviter les problèmes sanitaires comme la vache folle, la grippe aviaire ou la contamination de la viande de porc à la dioxine. L’auteur, lui même entomologiste et entomophage (qui mange des insectes) explique que le patrimoine génétique des insectes étant tellement éloigné du nôtre, les virus peuvent difficilement arriver jusqu’à nous.

De plus, l’élevage d’insectes est beaucoup plus durable que l’élevage de viande puisqu’il nécessite moins d’eau et moins d’énergie.

Dans l’article « What’s for lunch », Marcel Dicke procède à un petit calcul : pour 10 kg de nourriture (déchets de l’industrie agroalimentaire) donnés aux animaux pour produire de la viande, on obtient :

  • 1 kg de boeuf,
  • 3 kg de porc,
  • 5 kg de poulet
  • et 9 kilos de sauterelles.

De la même manière,  75 % de la masse de la sauterelle est mangeable alors que ce taux est de seulement 21 % pour le poisson.

L’élevage d’insectes pour l’alimentation engendrerait donc considérablement moins de gaz à effet de serre : 99 % de moins que l’élevage bovin, selon une publication de la revue Plos One.

*

La suite p.3> les insectes s’invitent à nos tables

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Passionnée de voyages et de rencontres en tout genre, j'adore prendre mon sac-à-dos et voir ce qui se passe ailleurs ! Consommer responsable est devenu une...

5 commentaires Donnez votre avis
  1. j’ai déjà mangé des insectes a l’instar des chenilles appelé chez nous muingu ou mbinzo sauterelle likelele nzenze cet une alimentation a encourage

  2. c’est dégoûtant, répugnant, abjecte, dégueu…, bref quelque soit l’emballage c’est écœurant.

  3. j’ai deja eu l’occasiion de manger des criquets et des grandes sauterelles a BANGKOK et bien j’ai ete agréablement surpris caa le gout de chataignes dans la cheminée c bon !

  4. Pourquoi pas ? à condition de ne pas – une fois encore – dévaster notre planète; même les insectes sont respectables, si, si
    Il y a quelques années une scientifique péruvienne a remis au point des galettes cuites à base de mouches séchées suivant d’anciennes recettes indigènes; c’est très nutritif, beaucoup de protéines sous une faible quantité
    je vais aller voir le site « insectescomestibles.fr »
    MP

    • Bonjour,

      Je suis ce qu’on appelle dans le jargon, un entomophage, et de la première heure. J’ai découvert les insectes comestibles quand j’étais enfant en Thailand il y a 15 ans de cela. J’ai toujours déploré de ne pas en trouver en France… jusqu’à maintenant en fait.
      Je sais qu’il existe déjà deux restaurant à Paris qui en servent, mais pour l’instant, c’est plus décoratif qu’autre chose, bien que cela soit plus facile à faire accepter de la sorte.

      J’ai moi-même essayé le site internet en question. Il est pas mal mais je vous en conseillerai un autre cependant : Crokfun, il a un peu moins de choix cela dit mais vous pourrez mixer le tout avec leus boissons d’insectes en plus.

Moi aussi je donne mon avis