Ronronthérapie : le bien-être félin

‘Ronronthérapie’… Le mot peut prêter à sourire, mais il parlera à coup sûr aux convaincus, du côté des propriétaires de chats. Dans le milieu scientifique et médical, cette thérapie douce basée sur les bienfaits des ronronnements des chats est vraiment prise au sérieux dans le traitement des maux du XXIe siècle, comme le stress ou l’anxiété. Nos amis félins sont donc de véritables guérisseurs !

Rédigé par Aurore, le 9 Jan 2017, à 15 h 40 min

Hypertension, stress, anxiété, insomnie… Nombreux sont ceux qui souffrent de ces maux du XXIe siècle. Envie d’y remédier naturellement ? Mettez-vous à la ronronthérapie !

Ronronthérapie : câliner un chat peut apaiser et guérir

Si le concept peut prêter à sourire, dans le milieu scientifique, la ronronthérapie est de plus en plus prise au sérieux.

Apeuré et heureux, le chat ronronne

Associé à un état de bien-être chez le félin, le chat ne ronronne pas seulement lorsqu’il est heureux, mais également dans les situations de stress ou de peur. Selon quelques scientifiques, le ronronnement n’aurait rien à voir avec l’état émotionnel de l’animal mais simplement consécutif d’un rétrécissement d’une veine entre le foie et le diaphragme qui entraînerait des vibrations sous la pression du sang.

ronronthérapie

Mais qui n’a jamais entendu le ou la propriétaire d’un chat expliquer une sensation de soulagement et d’apaisement grâce à son chat ? Dans un état de grande tristesse, certains expliquent que leur chat vient spontanément ronronner à proximité. D’autres expliquent que leur animal vient se poser parfois sur les zones du corps qui les font souffrir, le ventre par exemple. Et pourquoi pas ?

C’est dans les années 1950 que des scientifiques américains soutiennent pour la première fois les vertus thérapeutiques du ronronnement des félins. Depuis, l’idée fait son chemin.

Chat, fréquence et apaisement

L’un des facteurs de l’effet positif des ronronnements sur l’Homme est la fréquence des vibrations. Entre 25 et 50 hertz, les ronronnements félins sont des fréquences basses reconnues pour provoquer directement et profondément des émotions chez les individus. Certaines études sont même parvenues à prouver que les ronronnements des chats auraient une action anabolisante sur l’Homme et sur l’animal, permettant une meilleure récupération des blessures.

ronronthérapie

Mais qu’est-ce qui explique cet état de sérénité et d’apaisement au contact d’un chat qui ronronne ? On évoque une production de sérotonine dans le cerveau. Plus largement, on considère que le ronronnement des chats apaise les personnes stressées, permet la détente et favorise l’endormissement, calme les anxiétés et l’agressivité. On considère même que la ronronthérapie limite l’hypertension et apaise le rythme cardiaque, diminuant alors le risque d’infarctus.

Lire page suivante : ronronthérapie : comment faire ?

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Entre magazines, romans et presse générale, je suis une passionnée de l'information, qu'elle soit sérieuse ou décalée ! Consommer durable n'est pas qu'un...

40 commentaires Donnez votre avis
  1. mon chat gashnouf m’apporte beaucoup d’apaisement en plus il danse alors il je l’aime encore plus <3

  2. mrrrrrr vrrrrrr miaaaaaooooouuuuuuuuuuuuuu

  3. j’ai eu par une amie un tout petit chat roux que l’on avait jeté dans son jardin j’ai déjà 2 chats trouvés / Rouky se petit chat était très vilain
    haut sur pattes un petit corps et peu de poils , peu après j’ai été empoisonnée aux salmonelles j’ai subis 2 piqûres par jour pendant 13 jours et sans savoir me lever et ce tout petit chat est resté sur moi a ronronner et faisant des câlins sur mes joues il venait mettre sa tète au creux de ma main un grand soutien p moi. Maintenant il est grand très beau toujours très câlin, il reste les 7/10 de son temps prés de moi, j’aime bcp mes chats j’en et toujours eu , mais Rouky et moi partageons un plus si je suis mal il est la et me regarde pour me faire comprendre son amour oui il me réconforte toujours ; je n’ai pas de place assez pour les tenir les 3 tb sur les genoux alors ils sont sur mes genoux thorax et cou pour nos moments tendresse et je les remercie p leurs tendresse inconditionnelle …

    • j ‘ai qui a été abandonné par sa mère après sa naissance (4 jours) mon fils l’ nourri à la seringue, à présent il a des troubles du comportement tantôt affectueux avec les autres chats tantôt agressif, son comportement est tout à fait différent des chats que j’ai adopté depuis mon jeune âge

  4. Du plus loin que je me souvienne, j’ai tjs vécu avec des chats … toujours un énorme chagrin lorsqu’ils disparaissent … je confirme que Margot, chatte de 10 ans est comme un ange gardien pour moi. Elle m’apaise, dort avec moi et je confirme sur les endroits où j’ai mal principalement (en ce moment, genou gauche, elle se faufile et se pose !). Les ronronnements me manquent lorsqu’elle est dehors la nuit, car elle sort, principalement lorsqu’il fait beau ou plutôt sec, elle a horreur comme tous les félins, de la pluie …une bénédiction je vous dis !

  5. bonjour j’ai un lapin Angora nain de la taille d’un chat
    il me relaxe quand je le carresse et fait le même effet sur mon père ägé non attiré par les animaux qui a tout de suite trouvé le contact avec ce petit animal relaxant.
    merci à nos amis les animaux pour tout ce qu’ils nous apportent.

  6. J’ai moi-même trois chats et je le confirme, quand je suis triste, un de mes chats s’approche de moi. Lorsque je l’ai remarqué, je me suis dit que c’était impossible qu’il ressente ma tristesse, qu’il avait simplement envie d’être près de moi. A la lecture des autres témoignages, je me dis que je ne me trompais pas, que les chats ressentent notre tristesse. Et c’est vrai que leurs ronronnements, que le fait de les caresser, de les avoir contre moi me fait beaucoup de bien.

  7. Bonjour à toutes et à tous!
    Et oui, je fais moi aussi partie des personnes qui croient aux effets bénéfiques des chats.
    J’ai vécu de nombreuses expérience avec différents minous qui sont toutes allées dans ce sens.
    Néanmoins, certains chats sont plus aptes à agir ainsi.
    La petite chatte blanche (comme neige) avec laquelle je vis depuis 13 ans se comporte comme un ange gardien avec l’entourage qu’elle aime.
    Elle ressent très fortement l’état de santé physique ou moral de ses proches, n’hésite pas à se mettre sur la tête d’une personne qu’elle la ressent en souffrance morale, alors qu’elle ne le fait jamais d’ordinaire.
    Elle se pose aussi sur des parties précises du corps en faisant des trucs bizarres avec ses pattes, appuyant à des endroits particulièrement sensibles (positions très acrobatiques et absolument pas confortables pour elle) quand il y a de fortes douleurs (à ne pas confondre avec les tâtonnements des pattes qu’ils font comme les chatons)
    Il m’arrive de la repousser pour éviter qu’elle se prenne mon mal ou bien parce que ses pressions me gênent pour m’endormir.
    Son insistance est alors très étrange.
    Il m’a fallu beaucoup de vécu pour me rendre à cette évidence, les chats captent nos états émotionnels et notre état de santé ou du moins nos souffrances et savent nous venir en aide.

    • Entièrement d’accord avec vous. Chez moi, nous avons toujours eu des chats (du moins je ne me rappelle pas de période durant laquelle mes parents ne possédaient pas de chats et ce depuis ma naissance) et je crois fortement en l’effet bénéfique des chats.

      Lorsque ma mère a eu un cancer du sein et qu’elle a du subir une mastectomie, notre chat était continuellement avec elle. Comme si il ressentait sa douleur et son mal-être. Elle-même me disait qu’il était d’un incroyable réconfort.

      Pareil pour moi, lorsque j’ai développé un trouble anxieux, mon chat a été d’un grand soutien, je revendique les vertus relaxantes du chat; sa présence et son affection me calmait quasi-immédiatement (beaucoup plus efficace que n’importe quel anxiolytique !!) et me réconfortait.

  8. ma fille a eu un grave accident, le pied écrasé par un car scolaire. mon chat, rusty, alors que ma fille était hospitalisé à la maison, sentait sa douleur et venait ronronner prés de son pied. elle m’a juré que ça diminuait sa douleur. il n’est pas rare que mon chat se positionne effectivement sur une partie de mon corps qui me fait mal et m’apaise. je suis très proche et très complice de mon chat. mon chat, m’a également, meme si il s’agit d’un autre domaine, sauvé la vie en insistant en me réveillant : une casserole sur le gaz allumé était resté sur la gazinière !!!!

  9. Chez un félin, le ronronnement est aussi un signe de souffrance…(chatte qui va mettre bas etc..)

    Il ne manque que la parole a l’une des mes chattes très expressive et réactive: Je « discute » avec elle et je vous assure qu’elle me répond (non, je ne suis pas une illuminée…). Il est vrai que je suis bouddhiste et crois en la réincarnation.

    • Mon chat est également très expressif, je comprends ce que tu veux dire, Nathalie, car moi aussi je discute avec mon chat et il me répond, c’est très clair ! Et je confirme que ses câlins et sa chaleur m’apaisent. Le caresser, presque le palper (les doigts dans sa fourrure, je lui fais presque un massage !) me fait un bien fou et j’adore quand il ronronne dans mon cou, ça me calme.

  10. C’est spontané:calme immédiat et tout baigne de ronron apaisant

  11. jai toujours eu des chats et vraiment ils m’apportent beaucoup et j’adore leurs ronronements il sont toujours prs de moi je les soignes bien. ils ont tous ce qu’il faut et c’est vrais qu’ils apportent beaucoup pour le moral ect…..

  12. jai toujours eu des chats et vraiment ils m’pportent beaucoup et j’adore leurs ronronements il sont toujours prs de moi je les soignes bien. ils ont tous ce qu’il faut et c’est vrais qu’ls apportent beaucoup pour le moralct…..

  13. Tous les soirs je m’endormais en écoutant les ronronnements de ma minette lovée contre mon ventre (maintenant elle doit ronronner au paradis des chats). Je me souviens qu’un soir, seule dans mon appartement, j’ai appris par téléphone le décès de ma maman et aussitôt, après un léger miaulement et un regard très pénétrant,elle est venue se frotter contre moi et ne m’a pas quitté de la soirée. Je suis persuadée qu’elle avait perçue ma grande peine.

    • Ma première chatte savait aussi d’instinct quand je n’allais pas bien et venais me câliner… Et si je pleurais, elle léchais mes larmes sur mes joues…! C’est la seule de tous les chats que j’ai eus qui faisais ça. Sensibilité féminine ?

  14. Tout ce qui est dit ici est évident pour ceux qui possèdent des chat depuis longtemps. On « prèche convaincu », en effet. Je suis un peu étonné quand même des scientifiques qui affirment que le ronron n’est pas lié CHEZ LE CHAT à un état d’apaisement, voir de bien être. Je n’ai jamais constaté qu’un chat ronronnait en situations de stress, ni de chasse, ni d’affrontement avec d’autres chats, par ex. Il faudrait connaître ce rapport. On peu même observer une intensification du ronron lorsque son plaisir s’intensifie par des câlins, par exemple.

    • Je confirme, Daniel, que mon chat ronronne chez le vétérinaire ou pourtant il est tellement stressé qu’il se colle à moi et perd des poignées de poils ! Par contre, le ronronnement des chats ne perdure qu’avec les humains. Les chats ne ronronnent pas entre eux, sauf les mères qui élèvent leurs petits. De là à dire que nous infantilisons nos chats, il n’y a qu’un pas… que je ne franchirai pas !!

  15. je possède un chat agé de 9 ans et j’avoue qu’il m’apporte beaucoup de sérénité et de joie. Il est vrai que le ronronnement est apaisant et j’aime bien le regarder dormir. Adoptez un chat!!!

  16. Avoir un chat permet de ne plus etre seul la solitude est une plaie aujourd’hui pour beaucoup

  17. Et voilà! nous avons dû faire euthanasier notre chienne Finette…Et pendant quelques jours , notre chatte l’a cherché et depuis, passe ses nuits à proximité de la place ou couchait la chienne…c’est vraiment touchant….

  18. Les anciens Egyptiens avaient fait des chats des animaux sacrés. Ils n’avaient pas « Free », mais pourtant, ils avaient tout compris !

  19. Les anciens Egyptiens avaient fait des chats des animaux sacrés . Ils avaient tout compris . ( sans avoir Free ! )

  20. c’est vrai , je confirme je dors avec mes 2 chats et j’adore leurs ronronnements cela m’endore ,j’aime les caresser elles sont à poils long donc agreable au toucher , trop de bonheur d’avoir des chats !!!!!!!!!!

  21. et de plus: certains chats sont des « chats-médecine »! Ceux-là ont naturellement des dons pour enlever ou atténuer les douleurs – et acceptent de le faire. Ils agissent en particulier sur les problèmes viscéraux. Ils interviennet également en cas de spasmophilie et bien sûr (même sans ronronnement!) sur les problèmes de stress. Ils peuvent aussi accepter d’aider en cas de grands chagrins. Ils « boivent » un partie de votre état et aident à calmer la personne désespérée (c’est la même action que, dans certains lieux d’une habitation, sur les « noeuds de Hartman »). Avez-vous d’autres témoignages? Ah! oui, j’oubliais: ils peuvent aussi accepter de jouer les nounous (ou doudous) pour des enfants qui ont du mal à s’endormir. Ils restent lovés contre ces enfants , ronronnent (mm si en général les enfants « énervent » les chats)… et s’en vont quand les petits sont endormis!

    • Quand notre fils était tout jeune, un de nos chats s’installait à son côté au moment du coucher et lorqu’il revenait auprès de nous, nous savions que notre fils était endormi: rituel immuable que notre chat a pratiqué jusqu’au soir de sa mort. C’était un chat très étonnant qui nous regardait droit dans les yeux, qui ne s’enfuyait pas lorsqu’il faisait des bêtises, et qui mangeait presque végétarien (comme moi à l’époque), contrairement à son frère traditionnellement carnivore: c’était ainsi et il nous a marqué à vie par ses différences, son comportement et son regard étrangement humain parfois. Quinze ans plus tard et plusieurs chats après, nous pensons toujours à lui et à sa différence.

    • moi aussi j’ai eu un chat-médecine, elle est venue se coucher très haut sur ma poitrine , juste sous mon menton,tous les soirs alors que j’avais une grande peine. C’était inhabituelle chez elle, je pense qu’elle « épongeait » ma tristesse. Quand j’ai été mieux , elle a cessé de choisir cet endroit de moi pour se coucher.

  22. JE LES APPELLE MES EPONGES TELLEMENT ELLES M’ENLEVENT LE STRESS ET LES EMOTIONS D’UNE JOURNEE DE TRAVAIL. FAUSTINE 21ans et CHANI 16ans mes deux amours. Leurs ronrons sont mes medicaments……;

  23. Nous avons une vieille chienne de 14 ans qui est devenue sourde et aveugle! de plus elle a perdu une partie de son sens d’orientation…nous avons une chatte de 8 ans qui s’est rendu compte de son état! Elle vient à ses cotés chaque fois qu’elle va dehors et la guide en passant et repassant devant elle en se frottant et en ronronnant tout en faisant de petits miaulements! C’est vraiment extraordinaire de la voir faire…Elle sent que notre pauvre chienne n’en a plus pour très longtemps….
    Je possède le CD et je vous le conseille vivement…c’est épatant!

  24. J’ai des chats dans mon environnement depuis ma naissance. Lorsque j’ai perdu « Minette » une jolie chatte 3 couleurs qui dormait avec moi toutes les nuits, j’ai eu des problèmes d’endormissement qui se sont estompés par la suite mais lorsque j’ai repris un autre chat, j’ai senti immédiatement les bienfaits du ronronnement, effectivement c’est totalement magique, essayez, vous verrez vous aussi qu’on ne peut s’en passer, une drogue, je vous dis !!!

  25. ma petite fille en vacances chez moi a fait un cauchemar une nuit Je suis allée la consoler et le chat m’a suivi il s’est installé sur son oreiller et a mis sa tête sur le front de la fillette qui s’est calmée et assoupie aussitôt Je confirme que le chat est un être indispensable dans une maison pour aider à maintenir calme et sérenité

  26. lors de gros problèmes personnels un chat errant a élu domicile devant ma maison et ne m’a plus quitté;ses ronrons m’ont aidé à traverser mes ennuis;il est mort lorsque tout est rentré en ordre dans ma vie.Depuis j’ai repris un chat persan qui ne me quitte pas et me soigne à sa manière,vient ronronner sur moi quand il me sent stressée et me fais toujours réagir lorsque je me sens morose.Une vrai médicament ,je vous assure et la ronronthérapie,j’y crois.

  27. J’ai 2 chats et un chien!J’ai eu un cancer, ai perdu mes parents.
    Mes animaux ont « senti » ma tristesse et mon mal-être, ils m’ont « câlinée »; ils ont été d’un grand réconfort. De plus, je confirme, le ronronnement est très apaisant. J’avais constaté au cours de ma grossesse que quand mon chat se couchait sur mon ventre, le bébé était apaisé et se positionnait près du chat!

  28. Curiosité : Le chat doit apprendre à ronronner.
    La mère de ma chatte est morte à sa naissance et celle-ci a été élevée au biberon. Elle n’a jamais ronflé avant d’avoir elle-même eu une portée et a donc appris avec ses chatons, mais elle ronronne moins, et moins fort, que la plupart des autres chats !
    Selon mon vétérinaire, les chatons apprendraient à ronronner en écoutant battre le coeur de leur mère…

  29. Je confirme le bien-fondé de l’article – j’ai l’avantage de retrouver mon chat Lu-Lu à l’heure du repas de midi et le chat sur mes genoux, la petite machine à ronron s’anime et nous nous endormons le temps d’une sieste, c’est très agréable et c’est une réelle détente.

  30. Tout simplement la compagnie d’un chat peut apporter tellement de bienfait, d’apaisement et surtout d’humilité que j’en veux pour preuve un vétérinaire qui m’a raconté (et pourtant les veto sont souvent comme les médecins c’est-à-dire cartésiens)qu’un de ses clients avait été averti du malaise cardiaque de sa femme par l’intermédiaire du chat venu le chercher à son atelier de menuiserie à quelques 4/5 kilomètres de son domicile. Pour ma part, il existe une telle fusion entre mon Chat Félix et moi que suite à un coryza aggravé il aurait fallu l’euthanasier dès le jeudi soir; j’ai passé 1 à 2 heures seule avec lui à lui parler. Le vendredi matin, il a fallu surseoir à l’euthanasie car Félix avait reprit la position du sphinx et avait mangé dans la nuit. Depuis Félix vit tranquille et file des jours heureux tel un enfant à la maison.
    Petite note humoristique pour finir : mon compagnon dit très souvent si j’ai une autre vie après ma mort je veux être réincarné chat oui mais chat chez Gisèle !!!

  31. bonjour
    je suis tout à fait d’accord avec votre article, le ronron du chat est destressant et calmant.

  32. thérapeute de médecines douces, j’ai des chats depuis mon enfance et il est vrai que dans les périodes de stress, ou de fatigue ils viennent spontanément apporter des ronrons et leur chaleur, ainsi que leurs miaulements affectueux. les gens qui ont des chats sont souvent plus calmes

Moi aussi je donne mon avis