Quelle forme de verre fait boire plus vite ?

Rédigé par Emma, le 22 Nov 2012, à 12 h 15 min

La forme du verre a une influence sur notre vitesse d’ingestion des boissons. Des chercheurs anglais ont même pu déterminer laquelle, pour la bière notamment. On pourrait penser cette étude futile. Au contraire !

Lutter contre l’hyper alcoolisation

Le binge drinking (boire vite et beaucoup = l’hyperalcoolisation) * étant une spécialité anglaise, il n’y avait que les scientifiques d’Outre-Manche pour se poser cette question fondamentale sur l’interaction entre la forme du verre et la quantité que l’on boit ! Il s’agit pour eux de participer au combat contre ce véritable problème de santé publique en Grande-Bretagne**. Des mesures restrictives légiférées étant très mal perçues par la population pour réguler la consommation d’alcool, des scientifiques ont pensé que l’éducation, la recherche, serait un biais plus facile à utiliser pour faire  passer des messages clés sur l’alcool.

La scientifique Angela Attwood, de  l’Université de Bristol, s’est intéressée au problème.

Elle suspectait que la forme d’un verre de bière peut donner une apparence différente à la même quantité de bière, et donc que le consommateur a une perception déformée de ce qu’il  consomme réellement.

Verre incurvé ou verre à bord droit ?

Pour vérifier son hypothèse, elle a réalisé une étude sur 160 personnes, en bonne santé, et « buveurs en société» mais pas alcooliques, choisis dans son université selon des critères représentatifs de la population anglaise (1). Un groupe a reçu des verres de forme incurvée, et un autre des verres à bords droits, avec la même quantité de bière. Ils ont tous regardé un film émotionnellement neutre, « pour n’avoir à faire que boire », sans que l’attention ne soit captée de manière excessive.

Les résultats confirment l’intuition de la scientifique anglaise. Le groupe avec les verres incurvés boit nettement plus vite (en  8 minutes) que l’autre avec le verre à bords droits (en  13 minutes). Angela Attwood explique ce phénomène par le fait que le repère de la moitié du verre est ambigu sur un verre incurvé. « Les buveurs en société jugent naturellement leur consommation sur la moitié de leur verre. Or la forme incurvée fausse complétement l’impression du volume réel », tandis que la moitié des verres à bords droits est parfaitement identifiable.

Mettre un repère sur les verres

La scientifique apporte néanmoins une solution : il suffirait de faire un repère qui indiquerait l’exacte moitié de ces verres ! « On ne peut pas empêcher les gens de boire, mais on peut leur permettre d’avoir plus de contrôle sur eux-mêmes », ajoute-t-elle.

Voilà une solution originale qui agirait sur la vitesse d’ingestion de l’alcool, et à moyen terme sur la quantité. De quoi effectivement lutter de façon douce et plutôt intelligente contre le binge dirinking dont on ralentit les effets sans s’en apercevoir.

Mais que se passe-t-il si les verres sont arrondis, comme pour le vin ? Il y a une nouvelle étude à faire, en France cette fois.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Découvrez tous mes conseils nutrition et diététique pour une alimentation plus saine au quotidien

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis