Produits bio : où en est le made in France ?

Rédigé par Flor, le 21 Jun 2013, à 17 h 55 min

Ces dernières années ont vu la consommation de produits bio augmenter, malgré la crise, malgré le prix. Entre les produits régionaux et ceux en provenance de Pologne ou du Maroc, on ne sait plus si préférer le bio au local, ou l’inverse. Les chiffres le disent, la tendance actuelle du bio pencherait du côté “made in France” !

Le bio de plus en plus local et régional

salades bioMême si en 2012 les ventes de produits bio ont été effectuées en grande majorité dans les grandes surfaces et les magasins spécialisés (83 %), la consommation bio locale a tendance à augmenter. La vente locale directe (producteur-consommateur) a représenté 12 % des ventes totales en 2012 (croissance de 16 % depuis 2011). D’ailleurs, les 3/4 des aliments ou produits bio vendus sont “made in France” et cela atteint presque les 100 % pour les produits comme la viande, les oeufs et le vin. Comment expliquer l’augmentation de ces chiffres ?

L’augmentation de la vente directe de matières premières ou de produits transformés sur place démontre un intérêt pour les produits locaux. Chez les distributeurs, on dénote une tendance à l’approvisionnement de plus en plus régional et national. Les acheteurs quant à eux considèrent à 67 % ( en 2013 contre 62 % en 2012) que la provenance régionale est un critère important pour le choix de leur produit bio.

Le critère d’origine française reste quand même relatif selon les produits. Le graphique suivant montre la consommation des aliments bio français selon le type de produit.

produit-france-bio

Les fraises en hiver et les oranges en été, même bio, n’ont pas la côte, 80 % des consommateurs sont également très attentifs à la saisonnalité des produits.

> Suite : La restauration collective s’y met aussi

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Rêvant de voyages aux quatre coins du monde, je me consacre actuellement à l'alimentation et aux sciences sociales. Je m'intéresse en particulier aux...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. C’est très bien de parler des jardins partagés qui sont un excellent outil pédagogique et un bon support de lien social. Vous auriez pu évoquer aussi les jardins portés par des chantiers d’insertion où des personnes retrouvent des savoir-être et des savoirs-faire transférables dans une future reprise d’emploi. C’est ce que développe le réseau Cocagne par exemple.

Moi aussi je donne mon avis