Premier baromètre sur les sans gluten ! – L’analyse de Because Gus

Fondé en janvier 2015, Because Gus est le media de référence des ‘gluten free’. Début 2019, son équipe a réalisé le tout premier baromètre sur les sans gluten. Voici les résultats de cette enquête inédite en France.

Rédigé par Cécile Gleize, le 20 Jul 2019, à 11 h 40 min

Il s’agit de la toute première enquête de grande ampleur sur les sans gluten, permettant enfin de savoir qui sont tous ces mangeurs qui excluent ce complexe protéique de leur alimentation, pour diverses raisons.

Que révèle ce premier baromètre sur les sans gluten ?

Grâce à la première partie de son enquête, l’équipe de Because Gus a découvert que plus de 24 % de la population française est concernée par le sans gluten  : 1 Français sur 4 est concerné par le sans gluten.

baromètre sur les sans gluten

Parmi eux il y a 8 % de personnes qui mangent eux-mêmes sans gluten, ainsi que 16 % de Français qui ont un proche sans gluten.

Pourquoi avoir ajouté ces derniers ? Car dans 75 % des cas, les proches consomment le même plat, sans gluten, à table. Au sein d’une famille ou d’un couple, le sans gluten concerne donc bien plus qu’une seule personne, voilà comment un Français sur quatre est concerné, plus ou moins directement, par le sans gluten.

La méthodologie de ce baromètre sur les sans gluten

Le baromètre s’est déroulé en deux étapes. Durant la première, l’équipe de Because Gus a interrogé un panel de 1.000 personnes représentatives de la population française afin de savoir combien sont les sans gluten. Cette première étape a également permis de savoir combien de femmes, d’hommes sont sans gluten, ou vivent avec une personne qui doit manger sans gluten. Elle a également permis de savoir où ces mangeurs habitent ainsi que leur âge et catégorie socio-professionnelle.

Grâce à cette « photographie » sociodémographique des sans gluten, l’équipe de Because Gus a su ensuite quels profils rechercher et interroger pour que les résultats du baromètre soient représentatifs lors de la seconde étape de l’étude. L’équipe a ainsi interrogé 1.500 sans gluten, à l’image de cette « photographie » afin que les résultats soient à la fois représentatifs et statistiquement fiables.

S’agit-il de « vrais » malades ou de fashionistas ?

Le baromètre de Because Gus a permis enfin de quantifier toutes les catégories de personnes mangeant sans gluten.

La catégorie la plus importante est celle des (hyper)sensibles au gluten. Ils représentent 45 % des mangeurs sans gluten. Ils ont les mêmes symptômes que ceux qui ont la maladie coeliaque, mais ne souffrent pas de cette maladie. C’est souvent eux que l’on oublie ou que l’on qualifie de « faux malades ».

Il y a également les personnes qui arrêtent le gluten à cause d’une autre pathologie intestinale ou auto-immune. Ils représentent 19 % des sans gluten. Ces personnes arrêtent le gluten, parce qu’ils sentent les symptômes de leur maladie diminuer et leur état de santé s’améliorer après cet arrêt.

Puis il y a les coeliaques, qui représentent 13 % des sans gluten. Ce sont ceux que l’on appelle en général les « vrais malades ». Car cette maladie auto-immune, nécessite un régime sans gluten à vie afin de ne pas développer de cancer.

Et enfin pour terminer, seuls 6 % des sans gluten mangent sans gluten par mode, « pour faire comme les autres », « pour varier leur alimentation », « pour essayer… ». On est donc bien loin des chiffres avancés habituellement !

Lire aussi : Nos conseils de pro pour manger sans gluten

Sans gluten un jour, sans gluten toujours ?

Le baromètre de Because Gus permet également de nous éclairer sur la consommation sans gluten.

En effet 60 % des interrogés « mangent toujours 100 % sans gluten » et 37 % d’entre eux « sans gluten en général avec quelques écarts ». Seuls 3 % des sans gluten mangent « sans gluten de temps en temps ».

Si l’on regarde plus en détail, 93 % des coeliaques, 56 % des sensibles au gluten et 54 % des personnes qui souffrent d’une autre pathologie mangent « toujours 100 % sans gluten ».

On trouve enfin 8 % de coeliaques, 42 % de sensibles et également 42 % de personnes qui souffrent d’une autre pathologie qui mangent « sans gluten en général avec quelques écarts ».

baromètre sur les sans gluten

© Because Gus

À quoi peut servir ce baromètre sur les sans gluten ?

Interrogée sur l’utilité d’une telle étude sur les sans gluten, l’équipe de Because Gus explique que les sans gluten souffrent au quotidien d’un manque cruel de considération. Souvent moqués, peu ou pas pris au sérieux, ils sont pourtant plus nombreux à manger strictement sans gluten que ce que l’on entend quotidiennement dans les médias. C’est pour rééquilibrer les termes du débat, que cette étude a été menée.

Le baromètre sera réalisé tous les deux ans, afin de comparer les résultats d’une période à l’autre et suivre l’évolution de cette population, ses habitudes ainsi que ses attentes.

Enfin ces chiffres ont pour but de rassurer un maximum d’acteurs qui hésitent encore à proposer du sans gluten à cause de l’image qui lui colle à la peau : il s’agit d’un « truc de bobos qui ne concerne que quelques malades et ne vaut pas la peine d’être développé ». Contrairement aux États-Unis, à l’Italie, l’Espagne et au Royaume-Uni où le marché du sans gluten est en forte croissance depuis de nombreuses années, le marché français est malheureusement encore frileux.

Pour en savoir plus et retrouver l’intégralité du baromètre, rendez-vous sur le site de Because Gus

Illustration bannière : Qui sont les sans gluten – © Lolostock
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Cécile est sensible au gluten et a fondé Because Gus, le media des intolérants au gluten. Le site a pour mission de libérer le quotidien de tous ceux, qui...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. Si tous ces laboratoires s’arrêtaient de modifier les blés et les farines qu’on utilise pour produire le pain, en augmentant le taux de gluten pour que toutes ces boulangeries automatiques puissent malaxer la pâte à grande vitesse et pour pouvoir cuire le pain à des hautes températures, tout ceci pour s’en mettre pleines les poches, il n’y aurait aucun problème de gluten, cela devient vraiment ridicule au possible !!!! en effets dans ma jeunesse je n’ai JAMAIS ENTENDU PARLER DU GLUTEN…….

Moi aussi je donne mon avis