Moins de polluants, plus d’antioxydants dans les fruits et légumes bio

Rédigé par Flor, le 30 Aug 2014, à 12 h 23 min

Une question en au centre du débat entre les partisans et détracteurs de l’agriculture bio : les aliments bio sont-ils meilleurs pour la santé ? Sont-ils plus riches en antioxydants et moins contaminés par des métaux toxiques et des pesticides ?

Une méta-analyse de l’Université de Newcastle (projet « QualityLowInputFood » et de l’organisation Sheepdrove Trust) menée par Carlo Leifert en collaboration avec des scientifiques de différents pays, dont l’Inra en France, a porté sur 343 publications et a comparé les cultures conventionnelles de fruits, légumes ou céréales et celles issues de l’Agriculture biologique.

Plus d’antioxydants dans les fruits et légumes bio

produits bioConclusion : les fruits et légumes bio ont des concentrations plus élevées (de 18 % à 69 %) en antioxydants que les fruits et légumes conventionnels. Ils sont plus riches en antioxydants comme les acides phénoliques, flavanones, stilbènes, flavones, flavonols et anthocynanines.

Pourquoi ?

On sait que, en réaction à un stress lié à leur environnement, les plantes produisent souvent des métabolites secondaires ; ce sont les molécules anti-oxydantes. Les fruits et légumes bio en produisent plus – c’est l’hypothèse de travail – car elles sont moins défendues par des produits chimiques de synthèse et doivent donc se défendre naturellement, plus vigoureusement que leurs homologues d’agriculture conventionnelle.

Pourquoi il y a moins de polluants dans les fruits et légumes bio

La différence entre le nombre d’attaques subies par les cultures bio ou non bio serait ainsi à la base de cet avantage, expliquent les chercheurs dans un communiqué : « Des différences plus faibles, mais néanmoins statistiquement significatives ont également été détectées pour certains caroténoïdes et des vitamines ».

Moins de polluants : la confirmation

Autre découverte, le cadmium serait également présent en quantité plus faible dans les cultures bio (en moyenne 48 % de moins).

  • Les taux de présence en azote, en nitrate et en nitrite, sont également respectivement 10 %, 30 % et 87 % moins élevés dans les cultures biio.
  • Mais il reste des résidus (comme on l’a vu avec le vin bio), ce qui pourrait être du aux traitements conventionnels à proximité des exploitations biologiques.

Les fruits produits en agriculture bio présentent environ 7 moins de résidus de pesticides que ceux produits en agriculture conventionnelle (75 à ± 5 % près). Pour les légumes cultivés en conventionnel et les aliments transformés produits à base de ces légumes conventionnels, la fréquence des résidus est 3 à 4 fois plus forte qu’avec les produits bio.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Rêvant de voyages aux quatre coins du monde, je me consacre actuellement à l'alimentation et aux sciences sociales. Je m'intéresse en particulier aux...

3 commentaires Donnez votre avis
  1. J’ajoute que la vapeur douce (dont celle de Marion Kaplan) est excellente pour garder toutes les vitamines et sels minéraux des légumes, tout en leur assurant un temps de cuisson parfaite.

  2. Il n’y a pas de secret : ne plus manger de pesticides, présents dans toute la production agricole non bio, est la seule façon de pouvoir aller vers une santé parfaite.
    Nous sommes des êtres naturels et avons besoin d’aliments les plus sains et naturels possibles pour que la chimie de notre corps ne soit pas perturbée par les ingrédients chimiques que l’on est susceptible d’ingérer (j’ajoute aussi les médicaments allopathiques). Se soigner par les plantes est une excellente façon de fortifier son système immunitaire, ainsi que de manger des aliments qui ont poussé grâce aux seules ressources de la terre, de l’eau et du soleil, seuls susceptibles de nous apporter toutes les vitamines et les minéraux dont notre corps a besoin.
    Et manger bio est excellent aussi pour notre environnement et favorise le développement de la biodiversité, dont tous les êtres vivants ont besoin pour survivre.
    Je cultive mon jardin biodynamique, dans lequel je laisse pousser aussi quelques plantes et fleurs sauvages, et mes légumes poussent magnifiquement et sont très goûteux.Ils n’ont aucune maladie et la population d’insectes et de gastéropodes divers n’y créent aucun dégât car ils trouvent tout ce qu’il leur faut pour s’alimenter à proximité.
    De plus, les plantes cultivées naturellement ont aussi un système immunitaire plus puissant et savent mieux se protéger de toutes les attaques.
    C’est la preuve que la chimie ne vaut rien en agriculture, sauf la naturelle, comme les purins d’ortie, de consoude ou de prêle, pour fertiliser et fortifier les plantes au démarrage de la croissance, ce qui assure une belle future récolte.
    Belle journée, Sylviane.

  3. Bonjour,

    Je souhaite avoir votre avis sur les oranges, pouvons nous les acheter non bio ?
    Que pensez-vous de la vapeur douce de Marion Kaplan svp ?
    Si les fruits et légumes bio sont meilleurs, y a-t-il en revanche des fruits et légumes non bio que l’on peut acheter n’importe où et qui ne sont pas trop atteint par les pesticides ?
    Dans l’attente de vos réponses.
    Cordialement

Moi aussi je donne mon avis