Pollen : quand la nature nous tourmente

Sorte de ‘poudre fertilisante’ que les végétaux produisent dans les fleurs pour assurer la reproduction des espèces et la création par croisements de nouvelles sous-espèces, le pollen est une source d’allergie respiratoire fréquente à l’approche du printemps et pendant la belle saison. Mais si l’hérédité joue un rôle important dans les allergies, il faut rencontrer un allergène pour développer une allergie. Explications…

Rédigé par Elwina, le 16 Apr 2021, à 13 h 18 min
Pollen : quand la nature nous tourmente
Précédent
Suivant

Comment éviter les allergies au pollen ?

Pour éviter au mieux les risques d’allergie, il existe plusieurs astuces à connaître…

  • Éviter de rouler les fenêtres ouvertes, surtout à la campagne.
  • En cas de tonte de pelouse, protéger les voies respiratoires avec un masque par exemple. Les grains de pollen cassés par la tondeuse sont davantage allergisants.
  • Le pollen  d’ambroisie est produit de la fin juillet jusque début d’automne © Elizaveta Galitckaia

    La quantité de pollens dans l’air est plus faible le matin. Privilégier les sorties de bonne heure plutôt qu’en milieu ou fin de journée. De même, penser à aérer son logement à ce moment-là.

  • Ne pas faire sécher son linge dehors, car du pollen pourrait s’y déposer.
  • On n’y pense pas toujours, mais les cheveux sont de véritables nids à pollen. Après une journée à la campagne, les laver avant de se coucher.
  • Éviter de placer le lit trop près de la fenêtre.
  • Privilégier les séjours en bord de mer.

Toutefois, les pollens ne sont pas tous allergisants. Pour provoquer les symptômes d’allergie, les grains de pollen doivent disposer de substances reconnues comme immunologiquement nocives pour un individu donné.

De plus, ils doivent atteindre les muqueuses respiratoires. Les pollens les plus allergisants sont donc ceux transportés par le vent et non par les insectes !

Le Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA) est chargé d’étudier le contenu de l’air en particules biologiques et de mesurer leurs conséquences sur la santé.

Les particules allergisantes

Parmi ces particules biologiques, les pollens et les moisissures sont les principaux facteurs des allergies respiratoires.

Le RNSA mesure les taux polliniques en France grâce à une cinquantaine de capteurs spécifiques.

Les données métrologiques (pollens et moisissures) sont complétées par des données cliniques et des prévisions météorologiques fournies par Météo-France.

Les risque allergique pour la population est mesuré par le RNSA © Werner Rebel

Pour consulter la carte des pollens en France, rendez-vous ici

Les analystes du RNSA déterminent ainsi pour une zone donnée le ou les principaux taxons (pollens correspondant à une famille botanique) et le risque d’exposition allergique aux pollens chiffré de 0 (nul) à 5 (très fort).

Pollen – À retenir !

  • Un bel ensoleillement entraîne un déclenchement précoce de la pollinisation
  • Un hiver froid avec épisodes de gel retarde la croissance des plantes et le début de la pollinisation.
  • La pluie empêche la libération des pollens et leur dispersion par le vent.
  • Un vent modéré maintient les grains en suspension dans l’air et favorise leur concentration.

Article republié

Illustration bannière : Graines de pissenlit allergisantes © Brian A Jacksonn
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Elle est une des rédactrices historiques de consoGlobe et en connait un vaste rayon sur le développement durable

5 commentaires Donnez votre avis
  1. bonjour, Pour ne pas laisser entrer les pollens dans la maison par les entrées d’air sur fenêtres nécessaires à la VMC, on peut faire ceci :

    youtube.com/watch?v=OgZqOi-6RmI

  2. va au diable

  3. La meilleure solution est de consulter un allergologue qui fera le diagnostic puis vous prescrira un traiement particulier (préparé spécialement pour un individu en fonction de ses allergies) pour vous désensibiliser.

  4. Essayez l’huile essentielle d’ estragon à raison d’une seule goutte (et pas plus) par jour en pleine période par voie orale.

  5. C’est bien de parler de ces allergies qui empoisonnent notre quotidien,ç’est bien de nous montrer la cause,et ce q’il ne faut pas faire(ou faire selon le cas)
    Mais dans tout cela ou est la véritable solution?quel produit
    pouvez vous nous conseiller en game naturelle????????….

Moi aussi je donne mon avis