Un poisson de l’Atlantique que l’on peut acheter : le lieu noir

Pour enlever toute hésitation chez le poissonnier, complétons notre guide d’achat des poissons avec une espèce que l’on peut consommer sans craindre son extinction. Cette semaine: le lieu noir

Rédigé par Emma, le 6 Feb 2020, à 13 h 00 min

Soucieux de vous aider à mieux choisir votre poisson, consoGlobe élabore pour vous un « Guide poisson », passant au crible ceux que l’on peut consommer sans nuire à l’environnement, ni à sa santé. Après le merlan et le hareng, voici le lieu noir.

Le lieu noir, un poisson bon toute l’année

Le lieu noir est aussi appelé « merluche noir », « églefin noir » ou encore « colin lieu » quand il est surgelé, appartient à la famille des gadidés (cabillaud, merlan, églefin…). Le lieu noir s’appelle Pollachius virens, tandis que son cousin le lieu jaune est le Pollachius pollachius.

Description et petits secrets du lieu noir

Le lieu noir est un proche parent de la morue, dont il se distingue par l’absence de barbillon. Par contre, les jeunes lieus noirs présentent un petit barbillon sous le menton qui disparait une fois adulte.

Un lieu noir © Miroslav Halama

Son corps assez allongé présente une tête pointue, un dos dont la couleur va du brun-verdâtre au noirâtre avec un ventre grisâtre et des reflets argentés. Ses nageoires latérales sont bien visibles. Chez le lieu noir, la ligne latérale est toujours claire (presque blanche) et pratiquement sans courbure au-dessus des nageoires pectorales.

  • Poids maximum : 14 kg (moyenne 2,5 à 5 kg)
  • Taille maximale : 1,30 m (60 – 90 cm)
  • Durée de vie : jusqu’à 25 ans
  • Maturité sexuelle : entre 4 et 7 ans (à partir d’une taille de 55 cm ou d’un poids avoisinant 1,65 kg)
  • Période de frai : janvier à mars

Quelles différences avec le lieu jaune ?

Le lieu jaune présente une ligne latérale foncée avec une courbure bien marquée au dessus des nageoires pectorales. Sa mâchoire inférieure est visiblement plus longue que sa mâchoire supérieure.

Lieu jaune © Citron / CC BY-SA 3.0 via Wikimedias

Sa tête est plus pointue que celle du lieu noir et sa couleur est plutôt cuivrée mais parfois d’un brun plus sombre, son ventre est clair.

Les jeunes présentent des couleurs jaunes-orangées reconnaissables.

L’habitat du lieu noir

Poisson grégaire, le lieu noir vit dans les eaux froides et tempérées du Pacifique Nord et de l’Atlantique du Nord-Est et Ouest, du Groenland à la Norvège au Nord, jusqu’au Golfe de Gascogne au Sud. Le lieu noir nage en larges bancs près des côtes, en pleine eau ou près du fond jusqu’à 400 mètres de profondeur.

Au moment de la reproduction, les femelles pondent entre 200.000 et 4 millions d’oeufs, dont bien peu parviendront à l’âge adulte.

Les principales migrations ont lieu au moment de la reproduction quand les géniteurs rejoignent massivement les aires de ponte, ainsi qu’au printemps, lorsque les individus âgés de 3 à 4 ans quittent les fjords nordiques ou les eaux côtières pour rejoindre le plateau continental.

État des stocks et pêche

Le lieu est pêché industriellement par chalut de fond, essentiellement dans une zone au nord des îles Shetland, mais aussi au filet pélagique, à la senne et parfois à la ligne de fond. Du fait de sa croissance lente, de sa maturité sexuelle tardive et de sa longévité, ce poisson est particulièrement sensible à la surpêche.

Si dans les années 1990, la chute de la demande et une mauvaise gestion ont entraîné une baisse des captures de lieu noir de Mer du Nord, le stock est depuis géré en commun entre l’Union Européenne et la Norvège. Il est à présent dans un état correct, grâce à une pêche n’occasionnant que peu de prises accidentelles.

Lieux noirs © Ingrid Maasik

Les lieus noirs commercialisés en Europe proviennent de 5 principaux stocks :

  • Islande  : bonne santé du stock et biomasse en augmentation.
  • Nord-Est Arctique (mer de Barents et mer de Norvège) : exploité à un niveau compatible avec une approche de précaution depuis 1997, après une période de surexploitation entre les années 70 et 90, mais aussi entre 2010 et 2012. Ici, l’exploitation du lieu noir provoque des prises accessoires qui impactent le stock de sébastes (Sebastes norvegicus).
  • Plateau Féringien : légèrement surexploité.
  • Ouest Écosse, Skagerrak/Kattegat, mer du Nord, Iles Féroé : exploité à un niveau durable depuis 2013 grâce à un plan de gestion commun entre l’Union européenne et la Norvège.

En règle générale, préférez les produits pêchés à la senne, au filet maillant de fond et au palangre de fond plutôt qu’au chalut pélagique, à panneaux démersaux, ou aux chaluts-bœufs démersaux.

Ressource : FEU VERT

Selon le WWF suisse et les scientifiques qui suivent l’état des stocks de lieu noir, cela fait plus de 5 ans que l’on pêche moins que ce qu’on pourrait prélever sans danger pour le stock.

En consommant davantage de lieu noir, nous consommons moins d’espèces surexploitées comme le cabillaud.

Taille minium : OUI

Attention, la taille minimale réglementaire de commercialisation est de 35 cm dans les eaux européennes pour tous les engins de pêche ; de 45 cm dans les eaux norvégiennes pour les chaluts, les filets droits et les filets maillants ; de 40 à 42 cm pour les sennes selon les zones de pêche.

À l’achat, préférez des poissons de plus grande taille (60 cm ou plus de  2,3 kg pour un poisson éviscéré) afin de vous assurer qu’ils aient atteint leur maturité sexuelle.

TAC : OUI

Le Total Autorisé de Capture limite les prises à 119.184 tonnes (2018)

Quinze pêcheries de lieu noir d’Atlantique Nord-Est sont écolabellisées MSC (dont 3 en France : Euronor, la Compagnie des Pêches de Saint-Malo et la Scapêche).

Lire page suivante : nutrition et santé

Illustration bannière : Lieu noir – © Tino Strauss / CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Découvrez tous mes conseils nutrition et diététique pour une alimentation plus saine au quotidien

2 commentaires Donnez votre avis
  1. aucune comparaison entre lieu noir et lieu jaune en terme de qualités gustatives, un lieu jaune vaut bien un bar et même,pour certains, est meilleur!!
    cependant le lieu jaune est sur-pêché ici en mer d’Iroise, chenal du four ou rail de Ouessant alors feu vert?

  2. Jean-Marie

    Données de captures mondiales de Lieu Noir : Norvège 55 %, Islande 13%, Îles Féroé 13%, France 6%, Divers autres 13% (Source FAO. IFREMER)

Moi aussi je donne mon avis