Le phosphore : un ami qui vous veut du bien

Rédigé par Sonia C, le 27 Aug 2015, à 11 h 54 min

Moins médiatisé que son cousin oligo-élément le magnésium, le phosphore n’en demeure pas moins un composant essentiel dans le maintien de l’intégrité des fonctions du corps.

Rappel bienvenu, au moment où l’Autorité européenne de sécurité des aliments publie une mise à jour des valeurs nutritionnelles pour le magnésium et le phosphore.

Le phosphore : méconnu mais essentiel

Cet oligo-élément joue en effet un rôle important dans la formation des cellules nerveuses, le phosphore participant à la consolidation des os et des dents, et intervient dans le maintien de l’équilibre acido-basique : rapport constant et équilibré entre les acides et les bases dans l’organisme, provenant de ce que nous mangeons. En effet, certains aliments sont acidifiants et d’autres alcalinisants. Il intervient aussi dans le métabolisme des glucides et des lipides et donc dans l’énergétique cellulaire.

sardine-peche-conserve-poisson-portugal

Les besoins journaliers estimés en phosphore sont(1) :

  • de 550 mg par jour chez l’adulte ;
  • de 250 à 640 mg chez l’enfant.

Heureusement, les cas de carences en phosphore sont rares. Mais, si elles sont avérées, elles nécessitent une supplémentation rapide car leurs conséquences sont graves.

En cas de déficit, on observe :

  • des dysfonctionnements cellulaires
  • de la fatigue
  • de l’anémie
  • des problèmes osseux pouvant conduire à une ostéoporose.

Où trouver du phosphore ?

  • Dans les produits laitiers
  • Dans les céréales complètes
  • Dans le poisson et le foie.

En dehors de cas de carences graves ou de besoins de santé spécifiques, maintenir une bonne hygiène de vie est ici aussi la meilleure façon de rester en bonne santé. Veillez :

  • à diversifier au maximum votre alimentation, en privilégiant les ingrédients naturels, non transformés, non raffinés ;
  • à avoir une activité physique quotidienne suffisante : préférez la marche et le vélo aux autres moyens de transports plus polluants et où vous êtes passifs ;
  • à éviter si possible toutes les situations génératrices de stress, qui occasionnent énormément de fatigue et peuvent à elles seules expliquer quelquefois des carences minérales.

Compléments alimentaires ?

Pas pour le phosphore, il n’existe pas de carence dans la population générale.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Sonia C., passionnée de biologie et de nutrition, j’aime l’idée de rendre les sciences accessibles à tous sans pour autant en édulcorer les grands...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis