Perte de poids : faut-il opter pour les aliments à calories négatives ?

L’été approche à grands pas et avec lui l’injonction de la minceur. Beaucoup souhaitent alors perdre du poids avant les vacances. Certains optent pour les aliments dits à « calories négatives ». Que regroupe cette appellation et ce type d’aliments permet-il vraiment de mincir ? Explications.

Rédigé par Stéphanie Haerts, le 15 May 2022, à 9 h 47 min
Perte de poids : faut-il opter pour les aliments à calories négatives ?
Précédent
Suivant

Mincir avant l’été est un diktat qui a la peau dure. Si vous estimez réellement avoir besoin de perdre quelques kilos, inutile toutefois d’entamer un régime draconien, dangereux pour votre santé et bien souvent contre-productif. Il serait possible de préparer des menus diététiques en choisissant des aliments dits à « calories négatives ». Mais cela fonctionne-t-il vraiment ?

Les aliments à calories négatives : définition

Il n’est désormais pas rare d’entendre parler d’aliments à « calories négatives ». Ces aliments apporteraient moins de calories qu’il n’en faut pour les digérer et permettraient donc de maigrir. Parmi eux, on retrouve notamment le céleri-rave cru, le concombre, le pamplemousse, l’endive, la courgette, les haricots verts, l’épinard ou encore l’asperge.

Ces aliments contiennent en réalité beaucoup d’eau et de fibres. Ces dernières présentes en quantités importantes permettent de ralentir l’absorption intestinale des sucres et des graisses. En partant de ce principe, il serait donc possible de manger ces aliments en très grandes quantités sans jamais prendre un gramme. Mais est-ce bien vrai ?

Une étude remet les « calories négatives » en question

En 2019, des chercheurs de l’Université d’Alabama se sont penchés sur les « calories négatives ». Ils ont démontré qu’elles n’existaient pas et ont publié leurs résultats dans le Journal Experimental Biology. Les scientifiques ont donné à des lézards un régime à base de céleri. Ils ont ensuite méticuleusement mesuré les calories perdues en observant leur métabolisme, mais aussi en analysant les matières fécales et urinaires.

D’après les expériences sur ces lézards nourris uniquement avec du céleri, ils ont noté que des calories avaient tout de même été stockées. Les petits reptiles ont même gardé un quart des calories consommées. Selon ces résultats, aucun aliment ne pourrait donc faire brûler plus de calories qu’il n’en apporte. Les chercheurs ont toutefois indiqué que le céleri, ainsi que d’autres aliments similaires, étaient très faibles en calories.

les aliments à calories négatives

À lire aussi : Régime hypocalorique ou jeûne intermittent : deux manières de perdre du poids qui se valent !

Des aliments faibles en calories

En consommant ce type d’aliments, il est toutefois possible de brûler plus que ce que l’on a assimilé, mais avec un mode de vie sportif. Ce déficit en calories peut alors signifier une perte de poids, dès lors que ce régime est suivi dans la durée. Il est donc préférable de dire que les aliments à « calories négatives » favorisent la perte de poids. La diététicienne Amélie Lalout met d’ailleurs en garde les personnes souhaitant entamer un régime à ce sujet. « Si cette spéculation peut pousser les personnes à manger plus de légumes, juste parce qu’elles imaginent qu’elles vont pouvoir perdre du poids sans effort, très bien. Mais, de cette théorie un peu farfelue, découlent certains régimes mono-alimentaires, tel que la cure ananas ou le régime soupe au chou. Ces diètes sont dangereuses pour la santé, car elles créent des carences physiologiques et des frustrations psychologiques », explique-t-elle dans Top Santé.

Il est toutefois intéressant, dans le cadre d’une alimentation diversifiée, de consommer du concombre très peu calorique, désaltérant et contenant des vitamines. Le Célerie-rave cru ne contient que 30 calories pour 100 grammes et contribue à brûler les graisses. Les épinards ont un indice de satiété élevé. Quant aux asperges également peu caloriques, elles sont un diurétique naturel. Enfin du côté des fruits, il est possible de consommer de la pomme qui contient 50 calories pour 100 grammes ou encore du pamplemousse avec 36 calories pour 100 grammes.

Illustrations : ©Shutterstock.
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




1 commentaire Donnez votre avis
  1. Bonjour, conseiller de la pomme ? sachant que c’est le fruit le plus traité??? et le pamplemousse? qui est contre-indiqué si l’on prend des médicaments??? il faut quand même le préciser, ce serait la moindre des choses….

Moi aussi je donne mon avis