Légumes et fruits d’été : la pêche fruit star de la saison

Pas besoin de vivre dans le pêcher pour l’apprécier : la pêche fruit star de l’été. Mais alors, que nous apporte-t-elle d’un point de vue nutritionnel ?

Rédigé par Alan Van Brackel, le 18 Jul 2019, à 13 h 15 min

Si les fruits et légumes bio représentent près de 20 % du marché alimentaire bio, l’été cette proportion augmente un peu. Et pour cause puisque l’offre explose. Parmi les joyaux alimentaires de l’été, la pêche arrive en bonne place, appréciée de 9 Français sur 10. Chaque année, 350.000 tonnes de pêches et de nectarines sont produites en France, ce qui en fait le 4e pays européen producteur. On estime que plus de 6 kg de pêches sont achetés durant la saison par ménage français. Découvrons aujourd’hui les bénéfices de choisir la pêche en été.

La pêche, le fruit à noyau préféré des Français

Comme bon nombre de produits alimentaires communs un peu partout en France, la pêche trouve ses origines récentes en Méditerranée, même si le pêcher est en réalité issu du nord de la Chine et est arrivé en Europe via la Perse.

pêche

La pêche a été domestiquée en Chine © Leena Robinson

Le pêcher était déjà cultivé dans l’Antiquité et, du fait du goût de ses fruits et de sa reproduction facile, il s’est bien répandu.

Faire pousser le pêcher : ce n’est pas si compliqué

Il faut juste le bon climat car il aime un soleil doux. Il aime les sols frais et neutres. Le pêcher, Prunus persica, est généralement auto-fertile même si on peut le multiplier par greffe. Il peut faire de l’ombre autour de lui puisque sa hauteur varie entre 2 et 10 mètres.

Quelle que soit sa variété, les feuilles sont caduques et l’écorce lisse au toucher. Seule l’époque et la saveur du fruit vont varier.

Lire aussi : Comment faire germer un noyau de pêche ?

La pêche : un fruit, plusieurs variétés et couleurs

Comme sa cousine la nectarine, la pêche est une drupe (fruit charnu à noyau, à l’instar de la cerise, de l’abricot ou encore de l’olive). Contrairement à sa cousine, la pêche possède cependant une peau duveteuse et un noyau fermement attaché à la chair du fruit. La chair en elle-même est douce et juteuse, d’une couleur allant du blanc rosé à l’orange foncé.

On trouve plus de cent variétés de pêches. Les plus courantes sont la pêche muscade, la pêche madeleine molle, la grosse pêche hâtive, la pêche de Saint Laurent, l’Amsden précoce.

La pêche jaune

Les pêches jaunes ont un goût moins subtil que leurs cousines à chair blanche, mais elles sont plus robustes et se conservent mieux.

La pêche blanche

Ce sont les plus délicates, juteuses et parfumées.  Moins ferme et plus fondantes, les pêches à la chair blanche sont aussi plus fragiles que les autres et il faut donc les manipuler avec soin pour ne pas les abîmer. Elles résistent aussi moins bien à la cuisson

La pêche de vigne

Il s’agit d’une variété tardive qui apparait sur les étals en fin d’été (septembre). On la cultive dans le sud-est, le long de la vallée du Rhône et les coteaux du Lyonnais où elle était fréquemment plantée dans les vignobles pour prévenir l’oïdium.

Sa robe se teinte de beige rosé, rouge ou violet, son goût est subtil et sa chair, de couleur jaune ou violacée, juteuse, fondante et très douce.

pêche

Un étal de pêches plates © anna.q

La pêche plate

Originaire d’Amérique du Sud et plus exactement du Paraguay et cultivées en France depuis une vingtaine d’année, la pêche plate est une pêche rustique à chair blanche, jaune ou rose peu adhérente au noyau. Peu juteuse, c’est la plus pratique à transporter avec soi et à manger avec sa forme aplatie et rebondie. Rafraîchissante et peu énergétique, elle est aussi délicieusement parfumée.

Lire page suivante : tous les bienfaits de ce fruit d’été

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Ayant parmi ses passions la musique, la photographie, et les différentes cultures du monde, Alan est journaliste, webmestre et photographe, principalement...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis